Accueil Ford Le test « montagnes russes » du porte-gobelet de Ford

Le test « montagnes russes » du porte-gobelet de Ford

1352
1
PARTAGER

Quant on pense « test de prototype », on songe surtout aux véhicules affrontant la Vallée de la mort ou la Laponie, afin d’éprouver la mécanique. Sans oublier les crash-test. Mais les véhicules doivent également passer des validations moins spectaculaires. Il y a le test « Mariah Carey » des autoradios chez Nissan, voici le test « montagne russe » du porte-gobelet de Ford !

Le porte-gobelet est un accessoire a priori anodin. Apparu dans les années 90, aux Etats-Unis, il s’est diffusé dans le monde. De plus en plus de gens sirotent un soda tout en conduisant. Sur la Mazda MX-5 NC, il y avait quatre porte-gobelets, alors que c’est une biplace ! Ford souligne qu’un conducteur déshydraté est aussi distrait qu’un conducteur saoul.

Sauf qu’il n’existe pas de norme. Le porte-gobelet doit être capable d’accueillir le café du distributeur, la petite bouteille d’eau ou le maxi-coca du fast-food. Dans un réceptacle pas assez profond, le gobelet se renverse au premier virage…

C’est ainsi que Ford expédie ses prototypes à Merkenich, en Allemagne. Les voitures embarquent des gobelets diverses et elles subissent des accélération latérales jusqu’à 5G (l’équivalent d’un tour endiablé en montagne russe.) Si le gobelet ne quitte pas son support, le test est validé. Bien sûr, si le contenant n’a pas du bouchon ou de couvercle, il se renverserait. Mais là, Ford ne peut rien faire contre les lois de la physique !

Source : Ford

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le test « montagnes russes » du porte-gobelet de Ford"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lolo
Invité

Dans le même genre de détail, j’ai Audi tester la résistance du déclenchement des commodos. Ils voulaient trouver la meilleure courbe jusqu’à point de déclenchement. Une vraie prise de nouille.

wpDiscuz