Accueil VW L’ex-cadre Volkswagen, Oliver Schmidt, plaide coupable dans le cadre du Dieselgate aux...

L’ex-cadre Volkswagen, Oliver Schmidt, plaide coupable dans le cadre du Dieselgate aux États-Unis

217
1
PARTAGER
Volkswagen Wolfsburg

Oliver Schmidt a plaidé coupable devant un tribunal fédéral de Detroit dans le cadre de l’affaire dite du dieselgate.

Interpellé par le FBI à l’aéroport de Miami fin décembre 2016, puis inculpé par les autorités américaines, Oliver Schmidt faisait face à onze chefs d’inculpation et pouvait encourir une peine de prison jusqu’à 169 ans avec le principe d’accumulation des peines.

En plaidant coupable, Oliver Schmidt est passible d’une peine de prison allant jusqu’à 7 ans et d’une amende pouvant aller de 40 000 dollars (33 970 euros) à 400 000 dollars (339 700 euros) pour avoir tenté de tromper les régulateurs américains et enfreint la réglementation américaine sur la qualité de l’air. Le tribunal rendra sa décision le 6 décembre.

Oliver Schmidt avait joué un rôle central dans la tentative de convaincre l’EPA que les émissions polluantes enregistrées par l’université de West Virginia étaient causées par des problèmes techniques. Il était monté de nouveau au front devant une commission du parlement britannique sur le Dieselgate en réaffirmant que Volkswagen n’avait pas agi illégalement en Europe.

Oliver Schmidt fait partie des six ex-cadres de Volkswagen contre lesquels les États-Unis ont lancé des mandats d’arrêt internationaux fin juin.

 

Source : Automotive News

Source photo : Volkswagen

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’ex-cadre Volkswagen, Oliver Schmidt, plaide coupable dans le cadre du Dieselgate aux États-Unis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alech Marrakech?
Invité

Pourquoi les autorités US on elles lancées un mandat d’arret international contre Schmitt fin juin si elles avaient procédées à son arrestation à l’aéroport en décembre dernier ?

wpDiscuz