Accueil Design Un été au Japon – Toyota WiLL (2000-2005)

Un été au Japon – Toyota WiLL (2000-2005)

1083
1
PARTAGER
Toyota WiLL Vi (2000)

Au début des années 2000, plusieurs entreprises japonaises s’unissent pour lancer la marque WiLL, destinée à un public jeune. Toyota y participe et proposera trois véhicules spécifiques, les Toyota WiLL Vi, WiLL Vs et WiLL Vc / WiLL Cypha. Avant l’arrêt de la marque en 2004.

La marque WiLL est lancée fin 1999 au Japon, avec pour but de séduire la clientèle des jeunes entre 20 et 30 ans, et de tester de nouvelles méthodes de vente. Les produits sont ainsi vendus en ligne sur willshop.com. La marque est en fait partagée entre plusieurs entreprises, et les produits sont très variés : électroménager, cosmétiques, bonbons, bières, agence de voyages… et voitures.

Ces dernières conçues par Toyota seront en fait directement diffusées dans le réseau Toyota Vista, alors en cours de remplacement par Lexus et Netz. Et produites par les filiales de Toyota, Central Motors et Kanto Auto Works. Elles ne sont toutefois pas vraiment des Toyota, et n’arborent aucun logo de la marque. Uniquement le logo WiLL…

Toyota WiLL Vi (2000-2001)

La première de la série est commercialisée en janvier 2000. La Toyota WiLL Vi adopte un look très décalé, l’objet de la marque étant de proposer des produits très individualistes. En tant que français, on ne peut qu’y lire une inspiration de la Citroën Ami 6 avec sa lunette arrière inversée. Le look rétro est renforcé par les flancs ou le capot nervuré. La base technique est celle d’une classique Toyota Yaris, dont on retrouve la base de la planche de bord. Ainsi que le moteur 1.3 de 88 ch. La WiLL Vi mesure 3m76 de long, et ne sera vendue que jusqu’à la fin 2001, en quelques centaines d’unités par mois.

Toyota WiLL Vs (2001-2004)

La WiLL Vs fut présentée en 2001, au salon de Los Angeles. Il n’y a aucune ambition de diffuser WiLL aux Etats-Unis, mais Toyota a la même réflexion pour ce marché, qui donner naissance à Scion. Mais sans cette compacte au design radical. Moins étrange que la Vi, mais toute aussi décalée par rapport à la gamme de compactes Toyota du moment… Basée sur la Corolla, elle reçoit les versions VVTi 140 ch et VVTL-i 180 ch du 1.8, ainsi qu’un plus petit 1.5 VVTi de 105 ch. Le 180 ch est le seul à proposer une boîte manuelle.

Très bien accueillie, elle est toutefois pénalisée par sa largeur de 1m72 (pour 4m38 de long). Synonyme au Japon de taxes supplémentaires. Sur ses trois années de carrière d’avril 2001 à avril 2004, environ 4000 exemplaires seront écoulés. Bien loin des 1500 par mois espérés au lancement…

Toyota WiLL Vc / Cypha (2002-2005)

La dernières des WiLL arrive en 2002, pour remplacer la Vi. Sur la même base technique, la Yaris, la WiLL Vc, ou Cypha, adopte elle aussi un design très différent, mais sans touche rétro. Mêlant rondeurs et lignes droites, elle se distingue en particulier par ses 4 optiques empilées à la verticale à l’avant. Proposée avec un 1.3 en 4 roues motrices ou 1.5 en deux roues motrices, la Cypha innove sur son mode de vente.

Les clients pouvaient en effet opter pour un paiement « à l’usage », à la manière d’une location. Et payer une mensualité proportionnelle à la distance parcourue sur le mois. Ou même ramener la voiture en concession lorsqu’ils n’en voulaient plus… La Toyota WiLL Cypha fut la première voiture du constructeur à adopter en série le système de navigation G-Book. Sa diffusion se prolongera jusqu’en 2005, après l’arrêt de la marque WiLL, mais jusqu’à l’arrêt du réseau Toyota Vista.

Union de plusieurs marques, WiLL ne survivra pas aux rivalités entre ces grands groupes, ni à leurs produits concurrents. Le 30 juillet 2004, l’expérience est interrompue. Seule l’agence de voyage continuera à utiliser le nom durant quelques années supplémentaires.

Crédit illustrations : Toyota

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Un été au Japon – Toyota WiLL (2000-2005)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Anonyme
Invité

Et bien, pour ceux qui veulent de l’atypique, là ils sont servis !

D’ailleurs, c’est tellement atypique que je suis le premier ici, alors que d’habitude les « été au Japon » font le plein de commentaire !

wpDiscuz