Accueil 20 ans déjà Un été au Japon – Honda NSX (1989-2005)

Un été au Japon – Honda NSX (1989-2005)

1428
9
PARTAGER
Honda NSX (1989)

Le concept NS-X –New Sportcar eXperimental- trône sur le stand Acura du salon de Détroit 1989, Le prototype couronne l’engagement de la marque en formule 1 et annonce l’arrivée d’une nouvelle GT, vitrine technologique de Honda
Cet article est paru la première fois sur Le Blog Auto le 9 février 2009 sous le titre « 20 ans déjà : Honda NSX ».

Shigeru Uehara et son équipe commencent à travailler en 1984 sur une berlinette sportive à moteur central. Initialement c’est un véhicule de taille modeste, prévue pour recevoir un 4 cylindres de 1,3 à 2 litres de cylindrée. Pininfarina expose sa vision du projet –comme il le fera plus tard avec l’Argento Vivo– au salon de Turin 1984, la HP-X. Basse et large, c’est un V6 issue des Formule2 qui se retrouve en position centrale.

Rien n’est trop beau pour la NSX

Dès 1986, le projet devient plus ambitieux. Honda veut proposer une sportive de haut niveau, qui reflète sa maîtrise technologique, son engagement et ses succès en formule1. Rien ne sera trop beau pour la NSX. Son prix de vente ne sera calculé qu’une fois son prix de revient connu…Elle aura même droit à son usine, Takanesawa, ou les plus anciens et expérimentés assemblent avec un soin artisanal chaque véhicule.

La structure fait appel à l’aluminium, comme l’essentiel des trains roulants. On trouve un V6 en position centrale arrière très travaillé. Les bielles forgées sont en titane, les couvres culasses et le collecteur d’admission en magnésium et l’alésage de 90mm est celui des…F1 du constructeur. Il reçoit bien sur le nouveau système VTEC. La transmission intègre un différentiel autobloquant à visco-coupleur LSD et antipatinage TCS débrayable.

Acura NSX (1991)

L’équipement est complet, cuir de qualité, air conditionné, fonctions électriques multiples, airbag, audio Bose…Le tout, associé à une prise en main facile, a de quoi déconcerter les essayeurs d’il y a 20 ans pour qui sportivité se conçoit avec rudesse, inconfort et manque d’ergonomie. Certes, la NSX affiche la puissance de bien des Diesel germaniques d’aujourd’hui. Mais le caractère de son V6, sa sonorité entre 5000 et 8000 tours, ses performances ou l’excellence de son comportement, sont ceux d’une supercar. Son arrivée va d’ailleurs provoquer un électrochoc à Maranello ou l’on vit depuis 1987 sur l’héritage d’Enzo Ferrari.

Exclusive, performante et construite avec soin – Honda propose un programme de remise à niveau après 10 ans et 20 ans, le « Refresh Plan », la NSX concentre tout ce qui fait d’une voiture une automobile d’exception. C’est la dernière Honda –si l’on excepte la marginale Beat- de l’ère du fondateur de la marque, disparu en 1990. Elle a été conçue par le brillant Shigeru Uehara, à la retraite depuis l’an dernier, mise au point par des grands noms au premier rang duquel figurent Ayrton Senna et Paul Frère. Elle a été produite en nombre limité -20000 exemplaires- et possède un palmarès enviable, de par une présence durable et victorieuse en JGTC et bien sur 3 années au Mans, couronnées par une victoire en GT2.

Honda NSX-R (1992)

A l’heure où les sportives font dans l’artillerie lourde, forte cylindrée, turbos, 4 roues motrices et autres suspensions pilotées, la NSX est totalement dépassée. Elle incarne ces sportives brillantes qui, plutôt que d’afficher veilleuses intimidantes ou spectaculaires ailerons, cachent leurs phares et attributs. Une école ou discrétion et finesse sont des signes d’élégance et de sportivité.

Héritage difficile

Lorsqu’elle quitte le marché en 2005, Honda songe rapidement à lui offrir une descendance. En 2007, le concept Acura Advanced Sports Car Concept en esquissait les traits, avec un V10 à l’avant. Mais la crise aura finalement raison du projet. Tout n’est pas abandonné, puisque cette NSX morte-née prendra la piste en devenant la HSV-010 GT. En 2012, Honda se remet à l’œuvre, avec un concept qui annonce la couleur en reprenant d’emblée le nom de NSX. Et qui verra finalement bien le jour.

Honda NSX (1989 – 2002)

Honda NSX-R (1992)

Honda NSX T (1995 – 2002)

Honda NSX S (1997)

Acura NSX (1990-2002)

Honda NSX / NSX-T restylée (2002-2005)

Honda NSX-R restylée (2002)

Acura NSX / NSX-T restylée (2002-2005)

Crédit illustration : Honda

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Un été au Japon – Honda NSX (1989-2005)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nicolas
Invité

Un des must-have dans Gran Turismo 🙂

Seb
Invité

Et dire qu’il y à de nombreuses années , elle était à vendre chez un concessionnaire Honda proche de chez moi aux cotés d’une S 2000 neuve , toutes deux à 30 000€ ….

jtmix
Invité

A Tours ?

psam
Invité

J’étais fan (sobre, élégante, discrète) !

Quelle puissance ?

Amiral_sub
Invité

274ch si je me rappelle mes lectures d’il y a … 28 ans. Comparee à une F355 c’était bien simple, la nsx était supérieure en tout. Et notamment en fiabilité mais ça on ne le savait pas encore (quoi que tout amateur de Ferrari sait que la fiabilité ne fait pas partie du cahier des charges du constructeur)

CDA
Membre

Ne faisait*.
Depuis la 360 Modena, ça semble quand même s’être grandement amélioré, tout comme il y a plus grand chose à redire sur la finition des habitacles.

Sinon, je prendrai une NSX blanche avec les Recaro carbone SVP.

panama
Invité

Une légende !

Membre

Si je devais acheter une supercar des annees 80/90, ce serait celle la. J’aime le fait qu’elle soit relativement discrete, et soit utilisable au quotidien.
Un peu cher par contre 🙁

jtmix
Invité

Justement pas tres cher pour une légende !

wpDiscuz