Accueil Constructeurs Les véhicules utilitaires autonomes avant les voitures particulières ?

Les véhicules utilitaires autonomes avant les voitures particulières ?

293
16
PARTAGER

Selon FZI, institut de recherche allemand sur l’informatique, les véhicules utilitaires pourraient devenir autonomes avant les voitures particulières. Les raisons ? Il ne s’agit pas question de stratégie mais bien de contexte législatif.

Les tests concernant les utilitaires peuvent en effet être réalisés au sein des dépôts logistiques, où les règles de conduite en vigueur sur les routes publiques ne s’appliquent pas.

Les experts estiment que de nombreuses applications pourront être développés à partir de ces tests réalisés sans être contraint par les règles du Code de la Route. Outre les systèmes d’assistance facilitant les manœuvres des camions dans les dépôts, les bus des transports publics pourraient également en bénéficier via la conduite automatisée  entre les différentes rangées du parc de stationnement. Des dommages mineurs pourraient être ainsi évités.

Pour rappel, l’institut FZI est en charge du centre d’essai sur les véhicules autonomes de Karlsruhe. La ville est située dans le land de Bade-Wurtemberg, région pilote pour les véhicules connectés et autonomes qui bénéficie de subventions gouvernementales de 2,5 millions d’euros. Il faut dire que le Bade-Wurtemberg compte parmi les régions économiquement les plus compétitives en Europe grâce à l’implantation des sites industriels de Daimler, Porsche, Audi, Mercedes-Benz et Bosch construits dans les villes de Stuttgart, Sindelfingen, Neckarsulm, Mannheim, Rastatt, Gaggenau et Ulm.

Les principaux constructeurs de poids lourds (DAF, Daimler Truck, Mercedes, Iveco, Man, Scania, Volvo) travaillent d’ores et déjà sur les camions autonomes de demain. Tout en devant peu à peu faire face à la concurrence d’acteurs extérieurs attirés par les perspectives économiques prometteuses qu’ouvre le transport de marchandises automatisé. C’est dans cette optique que Uber a fait l’acquisition d‘Otto, jeune firme US qui axe ses travaux sur le développement d’un kit  permettant de doter les poids lourds de fonctions de conduite autonome. Tesla Motors a également annoncé son intention de concevoir un poids lourd surnommé Tesla Semi.  Après les berlines, le constructeur automobile va présenter en septembre prochain son premier camion 100% électrique. Et autonome.

Sources : Automobilwoche, Futura sciences

Crédit Photo : Daimler

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Les véhicules utilitaires autonomes avant les voitures particulières ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panama
Invité

Très bien ! L’autoroute y gagnera en sécurité. Quand je vois tous les joules comme les conducteurs de 38 tonnes roulent comme des porcs !

Arnime
Invité

Pour les longs trajet, le ferroutage est la solution, pas véritablement le véhicule autonome. Mais pour cela il faut une vrai ambition politique… La ligne Luxembourg Perpignan a été fermée il y a quelques années car l’Etat Français s’en est désengagé, soit 40 000 camions par an remis sur la route – qui paient des péages, achètent du gasoil, etc…

Thibaut Emme
Admin
Les camions traversent la France sans refaire le plein. Et la plupart transportent aussi de quoi nourrir les chauffeurs. Pour les péages, déjà un camion ne paie pas à l’usure qu’il fait de la route…mais surtout, beaucoup empruntent les « nationales » dès qu’ils le peuvent (pas de denrée périssable, pas de délai serré, etc.). Normalement en 2009, à sa création, l’ecotaxe devait amener 2 milliards d’euros en plus à l’AFITF et donc aider au développement du ferroutage, du fluvial, etc. Mais au changement de majorité, ces sous n’allaient plus à l’Afitf mais au budget général de l’etat…et n’était plus compensé par… Lire la suite >>
mps
Invité

J’offre mon vote au prochaine élection, a quiconque interdira ce genre de chose. 47% des emplois seront automatisable d ici quelque années. Arrêtés d ‘encourager ces conneries.

Fred21
Invité

Entre conduite autonome et/ou électrique (chauffeurs, livreurs, fabricants, réparateurs, etc) et l’intelligence artificielle (secrétariat, plateforme, comptabilité, accueil, etc ..) : la perspective est des millions de chômeurs , à travers le monde et ce n’est pas l’embauche de pointus de l’informatique dans ces entreprises nouvelles qui compensera.
C’est un gros problème futur qui n’a pas plus d’échos que la dénatalité.
Au 1er tour, j’offrais mon vote à celui qui aurait un bon plan pour baisser le chômage: j’ai donc fait un blanc n’ayant pas trouver mon champion 🙂

Fred21
Invité

oups: n’ayant pas trouvé

ART
Invité

mps, fred21, je suis curieux aussi de voir comment va évoluer cette automatisation de masse avec en parallèle une démographie délirante…

Fred21
Invité
@ART L’évolution délirante aura forcément un effet le jour où ça poussera trop loin. Si on en reste là. L’infini du futur serait un riche qui presse un bouton le matin pour générer tous les besoins mais les 99.999999% pauvres n’ont pas un rond. Je ne voudrais pas être à la place de celui qui détient tout …. Sérieusement, c’est idiot de ne pas en débattre plus et là , où ça coince est que c’est un problème mondial avec énormément de différences entre les nations donc d’avis différents et avec une révolution financière à faire. Il faudra partager car… Lire la suite >>
Olcls
Invité

Je suis d’accord, avec l’automatisation à outrance, on va perdre énormément d’emplois ! Certaines catégories ont déjà été plus touchées ( ouvriers, caissières, péagistes, etc).
En ce qui concerne les véhicules autonomes, de nombreux emplois vont encore disparaître. Mais je ne sais pas si interdire ces véhicules est la solution: je pense que ces véhicules permettront, à terme, de diminuer de manière importante le nombre de morts sur les routes…
Il y a donc une longue réflexion à engager sur la transformation de l’emploi dans les prochaines années, mais encore faut-il que les élus soient conscients de cette problématique !

Fred21
Invité
@Olcls Si le problème futur était la transformation de l’emploi du genre recycler la caissière en comptable: les choses seraient assez simple, ce ne serait qu’histoire d’orienter les formations autant étudiantes que professionnelle. Le gros problème est que les emplois supprimés ne sont pas recréés ailleurs même dans un autre domaine. Automatisation = suppression des tâches effectuées par des humains et non transformation de la main d’oeuvre disponible pour faire ? Quand on saute de joie car Amazon installe un entrepôt avec 1000 personnes, tu en détruis beaucoup plus dans les centre-villes. Quand on saute de joie car une startup… Lire la suite >>
wizz
Membre
effectivement fred tout le monde offusque contre les suppressions d’emplois, contre toutes ces choses qui suppriment les emplois. Mais en pratique, que font ils pour préserver les emplois? avec une carte crédit, l’argent, ce sont des électrons qui vont d’une banque à une une autre, de notre banque vers celui du commerçant. Et tant pis pour les transports de fond en payant en espèce, physiquement, il faut bien approvisionner les points de retraits, rapatrier l’argent des caisses des commerçants vers leur banques, etc… et puisqu’on parle de commerce, les supermarchés s’équipent de caisses automatiques, dites vous qu’à cet emplacement l’année… Lire la suite >>
Olcls
Invité

@ Fred
Oui je partage ton analyse. Bien sûr que ce n’est pas aussi simple. Par transformation de l’emploi, je voulais parler de notre conception de l’emploi au sens large, de notre rapport au travail ( nombre d’heures, productivité, etc).
Concernant les voitures autonomes, je voulais surtout souligner le gain en matière de sécurité routière qui n’est pas négligeable. Alors qu’une caisse automatique, à part le gain des charges salariales pour l’entreprise, il n’y a pas de réelle avancée pour la société ( je ne suis pas sûr qu’on y gagne vraiment en temps).

Fred21
Invité
@Olcls et Wizz Je sais, il suffirait de ne pas utiliser ou de ne pas acheter … mais la résistance citoyenne de peu ne sera rien face au tsunami mondial. Il fut un temps où tu pouvais faire exprès de passer au péage avec caissière, aujourd’hui, sur quantités de petits péages, tu n’as plus le choix. Demain, ce sera idem au supermarché. Seulement du temps, petit à petit, etc … Aucun ne se mettra en retard de concurrence face à son rival et ce sera de même entre nations, multinationales, zones économiques ou systèmes politiques. La courbe du progrès est… Lire la suite >>
Malco
Invité
Vaste débat, mais débat essentiel… Parce qu’on y va, parce qu’on y est déjà: des pans entiers de catégories de travailleurs ont été évincés du système. Et c’est à mon avis globalement un bien puisqu’on libère l’homme de tâches pas folichones, pour théoriquement lui ouvrir d’autres possibilités. Mais cela va bouleverser complètement nos sociétés: distribution des richesses produites, socialisation, organisation du temps, des ressources, modification des équilibres du pouvoir à toutes les échelles. Et in fine, un scénario « à la matrix » ne semble pas impossible: l’être humain dépassé par l’intelligence artificielle et bloqué dans un jeu vidéo permanent (et le… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
…le métier de conducteur routier pour un patron n’est pas facile. Ceux qui aiment leur métier, il en reste quelques-uns ne comptabilisent pas les fatigues ajoutées sur l’organisme. Les plus jeunes craquent sous la pression des bonnes entreprises ( celles qui arrivent à joindre les 2 bouts autrement qu’en vendant des camions d’occasion ) Donc le progrès dans la discipline, je n’ai rien contre. De toute façon le train de ces technologies est en marche. Il est trop tard pour « ne pas être d’accord » ça se fera ! L’armée va tester. je dirai juste que ce sont les guerres qui… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
…un bon thème de dissertation à en lire les réactions ( auxquelles j’ai mis des + bien sur ) car tous ont raison. Le transport est la discipline où on travaille , bien en marge des articles du code du travail. On pourra gloser, mais on arrêtera pas les avancées technologiques appliquées . Les camions sont les outils inhérents et en nombre croissants, par la conséquence de la mondialisation. Le fournisseur est de plus en plus loin du consommateur. L’industriel a de moins en moins de trésorerie. La marchandise commandée hier devait être livrée le même jour, et forcément le… Lire la suite >>
wpDiscuz