Accueil Nissan Nissan prépare une voiture électrique à 11 500 euros pour la Chine

Nissan prépare une voiture électrique à 11 500 euros pour la Chine

272
15
PARTAGER

Le PDG de Nissan, Hiroto Saikawa, a annoncé dans un entretien donné à un média japonais que le constructeur lancera sur le marché chinois dans le courant de l’année 2018 une voiture électrique à 11 500 euros.

Cette future électrique de la taille d’une Zoe offrira une autonomie limitée la confinant à un usage principalement urbain. Cette petite berline prendra en quelque sorte le relais de la Leaf dont la prochaine génération permettrait de concourir avec les moteurs à essence en termes de distance parcourue. Le constructeur japonais prévoit d’utiliser la plateforme du Kwid pour maintenir les coûts au plus bas.

Cette annonce n’est pas une surprise puisque Renault travaille sur une petite voiture électrique low cost pour le marché chinois qui reposera sur la plateforme du Kwid. Il était logique de Nissan en profite aussi. Pour éviter la cannibalisation, chaque constructeur aurait choisi son segment, la berline pour Nissan et le crossover pour Renault.

Le projet a été confié à la star du low cost, Gérard Detourbet, qui a mené le développement des premières Logan/Sandero et du Kwid. L’électrification de la plateforme du Kwid est réalisé par le centre de développement de Renault-Nissan à Chennai. L’usine de Wuhan détenue par la coentreprise Dongfeng/Renault produira les deux voitures électriques low cost de l’Alliance. À terme, celle-ci s’est fixé pour objectif d’atteindre un prix entre 6 000 et 7 000 euros sans aides publiques chinoises à l’achat.

 

Source : Nikkei

Source photo : Nissan

 

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Nissan prépare une voiture électrique à 11 500 euros pour la Chine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
robert
Invité

Et nous alors !!!!! pour le même prix.

Thibaut Emme
Admin

Pour un peu plus cher (coût de transport), vous aurez un véhicule assemblé en Chine avec 80/100 km d’autonomie réelle, sans sécurité à part peut-être 2 airbags, et à l’acier moins cher (donc moins bon pour absorber les chocs).

Sachant que pour 12 000 euros, il y a plein de voitures thermiques aux normes européennes, devinez laquelle sera préférée ? 😉
Donc il ne restera qu’à mettre des super-taxes sur les thermiques, ou les interdire des zones urbaines…

georges
Invité

Rien ne dit qu’avec l’importance accrue des véhicules électriques, l’électricité ne soit pas taxée a son tour sur sa consommation en tant que mobilité (comme le fioul/gasoil)

SGL
Invité

@georges
90 % des recharges des VE se font la nuit et à la « maison »
Donc pour les taxes en plus, cela me semble difficile.
Cela dit, dans l’avenir le prix du kWh devra exploser… Mais pour « sauver » EDF de son déficit, aucun rapport avec l’explosion prévisible des ventes de VE.
Et si l’on compte les panneaux photovoltaïques plus les batteries domestiques, à l’avenir, le kWh, en dehors de l’investissement, sera quasiment gratuit théoriquement.

wizz
Membre

déjà, sachant que pour 8000€, il y a la Sandero…

SGL
Invité

Citroën devrait nous ressortir une 2CV électrique de moins de 800 kg avec batteries et seulement 100 km d’autonomie (pour commencer) histoire de minimiser le poids et le coût !
Une auto uniquement pour le quotidien, pour aller au travail et faire les courses.

Thibaut Emme
Admin

@SGL : rappelez vous…un temps pas si lointain.

La Mia 12 kWh de batterie, environ 80/100 km d’autonomie.
Moins de 800 kg, capable d’emmener jusqu’à 1,5 m3…etc etc.

Le succès fut-il là ? Non, malgré les qualités de la voiture (très bonne efficience).

Thibaut Emme
Admin

Franchement Yoann, la 2CV était ultra moche à sa présentation.
A l’époque en face il y avait des tractions ou autres berlines…et pourtant la petite moche dépouillée est devenue culte. 😉

Le souci n’est pas le design, mais le prix. Le design on s’assoit dessus quand le prix est là (la Logan 1, etc.).
Sinon bcp d’électriques seraient des succès et non des semi-bide comme bcp.

SGL
Invité

Le concept de la Mia n’est pas arrivé trop tôt !?
« Avant l’heure, ce n’est pas l’heure » comme on dit.
Était-elle mal fabriquée et peu fiable !?
Moins je verrais une sorte de petit SUV (à la mode et pratique) dont la Jeep Willys et Mehari seraient les inspiratrices.
Et s’il vous plaît, ne me parler pas de la E-Méhari dont la technique est une impasse et sans parler de son prix, 25 000 euros, totalement délirants.
Renault pourrait ressortir une 4CV ou 4L électrique avec la technologie de la Zoe simplifié et une batterie deux fois plus petite.

Thibaut Emme
Admin

Ok, mais pour quelle clientèle ?

La e-Moke peine à s’imposer dans les stations balnéaires alors que c’est LA voiture électrique idéale pour cela.
Et une Zoe avec moitié de batterie…ça enlève quoi ? 2/3000 euros max. Même en enlevant des équipements on reste à un prix élevé.
Donc…pour qui ? Les gens font « bêtement » le rapprochement avec un véhicule thermique équivalent.

SGL
Invité

Oui, c’est certain.
Sans des contraintes comme des interdictions urbaines pour les VT et des incitations comme le font la Norvège pour les VE, ce type de véhicule ne peut s’imposer dans la situation de 2017… Mais après 2020 ?

Christophe
Invité
@SGL http://www.pays-de-la-loire.developpeme … a2181.html Cette étude confirme que les émissions de particules liées à l’usure sont largement majoritaires. p 27 « la prise en compte dans les particules, des particules liées à remise en suspension et à l’usure des routes, des pneumatiques et des freins. Cette usure représente 66% des émissions de PMtot du secteur routier en 2014. » La graphique montre bien que la masse totale émise est en diminution mais que celle liée à l’usure est en augmentation entre 2008 et 2014. Cette étude évalue la masse totale à 5000 t pour le mode routier dans les Pays… Lire la suite >>
wpDiscuz