Accueil Historique Un été au Japon – Honda Accord I (1976-1981)

Un été au Japon – Honda Accord I (1976-1981)

440
4
PARTAGER

La Civic est un succès, l’Accord marchera sur ses traces. En mai 1976, la 3 portes Hatchback SJ fait son apparition. A vocation mondiale, elle partage encore quelques points communs avec le coupé 145 qu’elle remplace sur le marché japonais. A commencer par un gabarit et une mécanique similaires, ainsi qu’un équipement tout aussi fourni. Au-delà d’une silhouette plus équilibrée, grâce à une largeur et un empattement supérieurs, son châssis plus élaboré amène confort et habitabilité. L’Accord, qui reprend l’architecture de la Civic, 4 roues indépendantes et traction avant, est encore mieux accueillie que la petite Honda, notamment outre atlantique, ou le succès immédiat.

Comme ce fut le cas pour la Civic, il est  impossible d’y essayer l’Accord avant de l’acheter ! La liste d’attente est longue, malgré la modestie des performances. Le 4 cylindres CVCC de 1599cm3 ne délivre que 68cv. Si l’Accord manque de vigueur, elle est facile à prendre en main et très économique. Bref, elle répond à la demande et aux besoins de l’époque. Le baril de pétrole brut lourd du proche orient est passé de 1,47$ en 1970 à 11,44$ en 1974 et la richesse de l’équipement importe plus que les performances. Avec un dégivrage et un essuyage de la vitre arrière, des essuies glaces intermittents, un moniteur de contrôle des éléments de sécurité, un pare brise feuilleté, 4 phares à iode, une radio FM, ou encore une boîte mécanique à 5 rapports, la nouvelle Honda est richement dotée.

Les versions européennes ont droit à 80cv, grâce à un 1602cm3 (77x86mm) sans culasse CVCC, plus vif. Les journalistes considèrent l’Accord comme «la meilleure et la plus européenne des voitures japonaises ». Même si elle n’est pas dotée de performances élevées, « elle vaut surtout par les soin avec lequel elle est fabriquée et par sa finition très poussée. La sécurité, tant active que passive, a réellement été soignée dans les moindres détails tandis que le suspension apporte un certain confort » peut-on lire dans la presse hexagonale.

Honda Accord Berline 4 portes

Une berline 4 portes vient compléter la gamme en octobre 1977. Avec sa ligne sans relief, elle n’a rien d’une séductrice. A son corps défendant, une R18 ou une 305 non plus. Mais on est loin d’une Lancia Beta ou d’une Giulietta. Logiquement la version « Hondamatic » remporte le plus de suffrages, les options direction assistée et climatisation obtiennent plus qu’un succès d’estime.

Honda Accord Hatchback 3 portes

La grande homogénéité dont fait preuve l’Accord est récompensé à juste titre par une belle réussite commerciale en Europe. De 1977 à 1979, ses ventes y sont supérieures à celles de la Civic. Face aux traction avant de sa catégorie en Europe, les Passat, R18 ou 305, son équipement généreux et sa boîte de vitesses automatiques ou à 5 rapports font la différence.

La première génération évolue doucement en 1979, en recevant des feux arrières striés et des pare chocs plus enveloppants. Les versions vendues outre atlantique et au Japon reçoivent un 1751cm3 (77x94mm) de 75cv plus en rapport avec le gabarit de l’Accord. Dorénavant, le modèle sera le fer de lance de la conquête du marché américain. Son succès va motiver la construction d’une usine à Marysville dans l’Ohio qui sera la première à produire une voiture japonaise sur le sol des Etats Unis, l’Accord de seconde génération.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Un été au Japon – Honda Accord I (1976-1981)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Salva
Invité

Pas de quoi effaroucher l’insurpassable Citroën GS, au confort In-croya-ble.

puzo
Invité

Correct camarade, dommage que la marque aux chevrons n’aie pas pu bénéficier de du savoir faire qualitatif d’Honda.

dav77
Invité

Et si peu fiable Citroën GS…

La 1ère Honda Accord n’offrait certes pas le confort de la suspension hydraulique de la Citroën mais elle offrait une bonne tenue de route avec ses 4 roues à suspension indépendante et elle donnait peu de roulis en virage contrairement aux Renault et Peugeot de l’époque.

max
Invité

moi j’aime bien la accord, généralement toutes les générations sont aboutis

wpDiscuz