Accueil Honda Un été au Japon – Honda Accord Aerodeck (1985 – 1989)

Un été au Japon – Honda Accord Aerodeck (1985 – 1989)

1852
9
PARTAGER
Honda Accord Aerodeck (1985)

La troisième génération de Honda Accord débarque en 1985. La large gamme se complète d’un break de chasse qui fut surtout prisé en Europe, l’Accord Aerodeck.

La troisième génération de Honda Accord profite de son succès, en particulier aux Etats-Unis, pour multiplier les variantes. A commencer par une berline qui reprend sur les marchés internationaux les phares rétractables de la Honda Vigor japonaise. Une déclinaison haut de gamme de l’Accord vendue dans le réseau Honda Verno. L’Europe conservera en revanche des phares plus classiques. Autre nouveauté pour l’Accord, la présence dans la gamme de trois coupés. En effet, en plus du lancement de l’Accord Coupé (2 portes) pour le marché américain, Honda conserve encore la version 3 portes à hayon incliné. Et ajoute un break de chasse, lui aussi à 3 portes mais hayon vertical : l’Accord Aerodeck.

Si en adoptant les phares rétractables, l’Accord établissait le lien avec les Prélude et Integra, l’Aerodeck se pose dans la lignée des Today, City et Civic avec son allure de break à 3 portes. Une recette qui a fort bien fonctionné sur ces modèles plus compacts. La Honda Accord Aerodeck reprend elle aussi le principe des phares rétractables, ce qui conforte son identité de coupé. Loin des coupés actuels, elle conserve une architecture avec capot et ligne de caisse assez basse, au bénéfice de la visibilité. Vendue en Europe, où l’Accord Coupé n’est pas disponible, et au Japon (réseau Honda Clio), l’Aerodeck ne fonctionnera vraiment que sur notre continent. Les clients japonais lui préférant au final le plus classique Coupé.

Plus courte que la berline (4m44 contre 4m56), l’Aerodeck repose néanmoins sur le même empattement de 2600 mm. Ce qui lui permet de proposer une très bonne habitabilité pour les deux passagers du second rang. Ce qui peut en faire une alternative à une berline. Mais son coffre est toutefois sacrifié. Il est certes accessible via un hayon, mais avec un seuil de chargement assez élevé, au dessus des feux horizontaux. Pour élargir l’accès et rehausser le hayon, son articulation est repoussée en avant sur le pavillon, avec une section vitrée qui apporte aussi de la lumière à l’arrière.

En Europe, l’Aerodeck débute en 1985 avec un 1.8 110 ch. Au Japon, une version 130 ch ainsi qu’un 2.0 160 ch sont également proposés. Dans certains pays, un petit 1.6 de 88 ch est également disponible. Un 2.0 sera ajouté en 1986, avec 106 ch (102 avec catalyseur), ou 122 ch dans sa version dotée de l’injection PGM-F1 (115 avec catalyseur). Cette version sera d’ailleurs portée ensuite à 137 ou 133 ch (sans / avec catalyseur).

Crédit illustration : Honda

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Un été au Japon – Honda Accord Aerodeck (1985 – 1989)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Béret vert
Invité

Nostalgie… j’ai possédé la version 2.0, motorisation très agréable… sensations inoubliables. C’est comme ça que l’on devient accro Honda.
Je possède actuellement une Civic Tourer 1.8. Pas mal non plus.

Arnime
Invité

Honda Aerodeck, Volvo 480 et consorts. Une époque où les constructeurs n’avaient pas peur de prendre des risques et lancer des concepts originaux.

beniot9888
Invité

Les clients avaient peut être moins peur de les acheter ?

Nigel
Invité

A l’époque, l’aerodeck offrait undesign très singulier : break 3 portes, phares rétractables, mais aussi très souvent peinture bicolore, dans des nuances de gris métallisé (qui n’était pas encore généralisé). elle avait une classe indéniable. Il m’arrive d’en voir encore, généralement dans un très bel état. Le charme opère toujours… C’est sûrement une des raisons qui m’ont fait choisir, tout récemment, d’acheter un HRV. Je ne regettz absolument pas c’est une voiture géniale, que j’espère encore avoir dans 30 ans !

panama
Invité

Une légende de Honda. Tout le monde avait envie de cette voiture à l’époque.

georges
Invité

Tout le monde, c’est légèrement sous estimé !
Elle avait un belle gueule mais pas aimé de tous.

Phil-FR
Invité

C’est peu dire que j’attendais impatiemment cet article sur ce qui est, pour moi, une des plus belles Honda (avec l’avant-dernière Prelude et la/les NSX).
Une voiture pratiquement introuvable en occasion, tellement ceux qui avaient la chance d’en posséder une, ne voulaient pas s’en séparer.

Frank
Invité

Bonjour Phil, si cela vous intéresse, je vends la mienne que j’ai conservée intacte dans son état d’origine (sans aucune trace de rouille) comme véhicule de collection. Elle a 125000 kms d’origine, boite mécanique, climatisation.

Fabien
Invité

Bonjour Franck, je recherche une Honda Accord Aerodeck, la votre est elle toujours à a vendre?

wpDiscuz