Accueil Général WTCC – Portugal 2017 : Bennani et Michelisz rois des rues de...

WTCC – Portugal 2017 : Bennani et Michelisz rois des rues de Vila Real

241
0
PARTAGER
05 MICHELISZ Norbert (hun) Honda Civic team Castrol Honda WTC action during the 2017 FIA WTCC World Touring Car Championship Race of Portugal, Vila Real from june 23 to 25 - Photo Paulo Maria / DPPI

Le WTCC retrouvait les rues de Vila Real au Portugal le weekend dernier. Sur ce circuit urbain très spécifique, certains se sont fait piéger, d’autres ont réussi à s’en sortir et à gagner.

Grosse nouveauté pour ce rendez-vous portugais du WTCC, un tour joker est introduit. A la manière de ce qui existe en WRX, un passage alternatif, plus lent, doit obligatoirement être pris à un moment de la course, libre au pilote de choisir quand (à partir du 3ème tour). Sur cette piste, les murs sont très proches et la moindre erreur peut se payer cash.

Dès les essais libres, Tom Coronel en fait les frais. Sans doute lâché par ses freins, ou avec une crevaison, la Chevrolet RML jaune ne peut freiner et file dans un échappatoire à vive allure. Une route s’arrache au passage sur un terre-plein et Coronel finit dans un camion de pompier, sans dommage pour les personnes. Mais la voiture est HS pour la qualification et pour la course.

En qualification, Manuel Fernandes (qui faisait ses débuts chez lui), Aurélien Panis et Dániel Nagy ne peuvent se hisser dans le top 12 et sont éliminés dès la Q1. Ensuite, comme à chaque fois, certains visent la 10ème ou 9ème place (synonyme de première ligne en course d’ouverture NDLA) quand d’autres visent le Top 5 synonyme de Q3/super pole.

La 10ème place, c’est Ryo Michigami qui la décroche. Il partira en pole devant Néstor Girolami 9ème et Esteban Guerrieri 8ème. Bennani décroche la 7ème place ce qui le place en position pour un podium à chaque course si tout se déroule bien pour le Marocain. Tom Chilton en revanche doit être un peu déçu car il se place 6ème et manque d’un rien la Q3. Sont qualifiés pour la Q3, Monteiro meilleur temps, accompagné par Catsburg, Michelisz, Björk et Huff.

En Q3, alors que tout le public attendait son chouchou local, Monteiro, c’est finalement son coéquipier Michelisz qui signe la pole. Pire, Monteiro n’est même pas 2ème puisque c’est Huff qui lui souffle la première ligne. Il faut dire que très généreux, le Portugais à fait un grand travers presque à la fin de son tour rapide et a perdu là pas mal de temps. Sur la 2nde ligne il est accompagné de Björk et Castburg finit 5ème après que quelque chose se soit cassé sur sa Volvo selon lui.

Course 1 : Bennani mise tout sur le départ

Sur ce circuit, doubler n’est pas simple et tout miser sur le tour joker est très risqué. Bennani le sait bien et sait qu’il va devoir tout donner dans les 2 ou 3 premiers tours. Parti de la 4ème position, il réalise un très bel envol et joue un peu des portières pour s’imposer. A la fin du premier tour, il était en tête. Il a ensuite cravaché sa Citroën C-Elysée pour créer un écart suffisant. Bennani prend alors le tour joker au 6ème tour et ressort toujours en tête. Il n’a plus « qu’à contrôler ».

Enfin contrôler… Derrière, c’est bien revenu. Monteiro parti 7ème s’est très vite retrouvé 4ème derrière un trio issu des premières places de la grille. Il faut dire qu’il a aussi bénéficié du retrait à la fin du 1er tour de Guerrieri sur un souci de transmission. Monteiro l’a alors joué tactique en prenant le tour joker au 4ème tour (sur 11) puis en poussant sa Honda avec une piste dégagée. Ce faisant, quand l’Argentin Girolami et le Japonnais Michigami ont pris le joker à leur tour, à la 7ème boucle, Monteiro les a doublé. Björk également.

Bennani est alors en tête devant Monteiro et Björk. Derrière, on trouve Chilton, Michigami, Catsburg, Huff et Girolami qui a perdu gros dans le joker. Las, pour Michigami, une crevaison va le ralentir avant de le forcer à abandonner. Castburg et Huff avaient eu le temps de le dépasser, grimpant 4 et 5ème.

Revenu dans le pare-choc de Bennani, Monteiro n’a pas trouvé l’ouverture. Il n’a pas non plus cherché à forcer le passage, sachant qu’il y avait une course principale et qu’il reprenait de gros points à Castburg 6ème.

Course 2 : Michelisz de bout en bout

Vu la facilité des Honda sur ce circuit et vu qu’il partait en pole, difficile de ne pas voir en Michelisz un vainqueur potentiel de cette course. Mais en WTCC, surtout ici, rien n’est acquis. Au départ, Michelisz ne connait pas de souci et prend la tête de suite. En revanche Huff, 2nd sur la grille, cale et voit tout le monde ou presque le passer. Il est hors des points dès le départ !

Mais Huff n’avait pas dit son dernier mot. Il a commencé à remonter petit à petit, passant tour après tour, Ehrlacher, Filippi ou Guerieri. Il a reculé son tour joker pour le prendre au bon moment. Devant les pilotes n’ont pas attendu pour le prendre car les écarts étaient suffisants. Par contre, en retardant son tour joker, Huff a pu passer deux pilotes d’un coup, Girolami et le vainqueur de la première course, Bennani, bien moins à son aise en course 2.

Devant Michelisz mène toujours devant Björk à moins de 8 dixièmes, Monteiro déjà un peu plus loin à 2,5 secondes, suivi par son concurrent direct, Castburg à 1 seconde, puis Chilton et Huff remonté de la 11ème à la 6ème place. Huff a alors 4 seconde et encore 6 tours seulement à parcourir (total de 13 tours NDLA), on voit mal comment il pourra rattraper Chilton.

Et pourtant ! Huff le fait en alignant les tours qualif’. A deux tours de la fin de la course, il est revenu dans le pare-choc de Chilton et l’attaque même juste avant la fin du tour. Il lui chipe la 5ème place. Derrière, Bennani s’accroche à sa 7ème place devant Girolami.

Michelisz gagne une course menée de main de maître. Il devance Björk et Monteiro qui n’a pas pu faire mieux que 3ème devant son public mais prend la tête du championnat et creuse un écart sur Castburg qui termine derrière lui. Huff prend donc la 5ème place mais ce doit tout de même être un peu décevant en partant de la 2nde position sur la grille. Chilton, Bennani, Guerrieri, Girolami (passé par Guerrieri dans les derniers hectomètres) et Filippi complètent le top 10.

Au championnat, Monteiro reprend la tête à Castburg. Arrivé avec 2 petits points de retard, le pilote Honda en compte désormais 10 sur Castburg qui se fait même passer par son coéquipier chez Volvo, Björk. 3 pilotes en 10 points, autant dire que rien n’est joué, d’autant plus qu’il reste 10 courses et 60 points par course (5 de pole, 25 pour la course 1, 30 pour la course 2).

Championnat pilote :
1 – Monterio 164 points
2 – Björk 160 points
3 – Castburg 154 points
4 – Michelisz 137 points
5 – Bennani 133 points
6 – Chilton 128 points
7 – Huff 127 points
8 – Guerrieri 80 points
9 – Girolami 58 points
10 – Coronel 31 points

S’il est devant au général (5ème), Bennani ne mène pas pour autant le trophée des privés. C’est Huff avec 79 points qui devance Chilton 75 points et Bennani 71. Pour ce trophée, les points sont différents (10, 8, 7, 5, 4, 3, 2 et 1 pour la course 1, 12, 8, 6, 5, 4, 3, 2, 1 pour la course 2).

Au championnat constructeur, Honda repart de ce weekend au Portugal avec 12 points de plus que Volvo. L’écart se resserre donc avec 494 points pour Volvo et 466 pour Honda. Le prochain rendez-vous aura lieu en Argentine, du 14 au 16 juillet sur le circuit de Termas de Río Hondo. Le triple champion et héros national, José Maria Lopez est parti pour la Formule E et le WEC, Girolami et Guerrieri porteront les espoirs de tout un peuple.

Illustration : 1-3-4:WTCC, 2:Volvo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz