Accueil Général WRC – Italie 2017 – ES1/ES5 : Paddon en tête, Meeke déjà...

WRC – Italie 2017 – ES1/ES5 : Paddon en tête, Meeke déjà sur le toit

172
7
PARTAGER

Le rallye d’Italie en Sardaigne connait un début tumultueux. Sur une piste plus cassante qu’attendu, le leader du championnat, Ogier, n’est pas à la fête. Kris Meeke de son côté a déjà fait sa bourde du weekend et doit abandonner définitivement.

En tant que leader du championnat, Ogier va devoir ouvrir tout ce vendredi. Cela le pénalise plus que prévu. Il perd de grosses poignées de secondes et va devoir cravacher demain s’il veut jouer la victoire. Pas gagné. Devant, Thierry Neuville s’est porté en tête lors de la super spéciale de 2 km, mais dès la première « vraie » spéciale, il a du reculer.

Cette ES2, c’est Kris Meeke au volant de la Citroën C3 qui l’a emporté devant un étonnant Hänninen pour Toyota et Paddon pour Hyundai. Coéquipier de Meeke, Breen n’est qu’à 5 secondes, derrière Ostberg. Ogier de son côté lâche déjà 12 secondes. Pour Breen tout se complique dans l’ES3. Une réception un peu rude sur une pierre et voilà la boîte de vitesses qui fuit. Il termine seulement à 13 secondes mais il est contrarié. Il va devoir abandonner dans l’ES4. S’il pourra repartir demain, il aura perdu tout espoir de podium.

Breen, Prokop, Evans à la faute

Cette ES3 voit aussi Prokop avoir un gros souci à cause d’une crevaison à peine 500m après le départ. A l’arrivée de l’ES3 ce sont près de 45 secondes qui s’envolent. Devant, on retrouve Hänninen qui passe Meeke pour 2 dixièmes, le tout quelques secondes devant Paddon et Ostberg.

Sordo signe le temps scratch de l’ES4 devant son coéquipier Neuville. Meeke qui lui concède un peu plus de 7 secondes, reprend quand même la tête à Hänninen. Il confie alors « j’ai conduit prudemment. C’est très dur et technique ici. Le temps est bon. Je suis content de mon rythme ». L’ES4 est en revanche dramatique pour Evans qui sort et finit dans les arbres. L’équipage est ok et la voiture devrait pouvoir repartir en rallye 2. Prokop aussi doit jeter l’éponge.

Avant que Meeke ne les rejoigne

Meeke n’aura pas le temps de se réjouir longtemps puisque dans l’ES5, la dernière spéciale de la matinée, il part au large, tape de l’arrière et part en tonneau. L’équipage est ok, mais l’arceau de la voiture est touché, même si la voiture n’a pas l’air trop abîmée. Les commissaires l’interdise de repartir et c’est l’abandon définitif. On notera que la spéciale est remportée par Lappi sur Toyota. C’est son tout premier temps scratch en WRC ! Et l’exploit est à souligner car sa boîte de vitesse n’a plus de 2nde depuis le début du rallye.

Paddon est en tête provisoirement, avec 4 secondes sur Hänninen et Ostberg. A 14 secondes on trouve Tänak puis à 19 secondes, Neuville. Latvala suit 2 secondes plus loin puis vient Ogier qui compte près de 38 secondes de retard déjà. Dernier représentant Citroën a bien figurer dans ce rallye, Mikkelsen est 8ème et apprivoise sa nouvelle monture. « Cela va de mieux en mieux. J’ajuste mon pilotage à la voiture et à sa conduite. J’ai beaucoup de changements à faire ». La C3 n’est pas une Polo en somme. Les concurrents repartent cet après-midi pour le deuxième passage dans les 4 spéciales matinales.

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "WRC – Italie 2017 – ES1/ES5 : Paddon en tête, Meeke déjà sur le toit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fred21
Invité

Meeke …

Fred21
Invité

Il parait qu’à chaque ES, Latvala donne un peu de lait au petit chat noir qu’il a refilé à Meeke 🙂

Toto
Invité

Du coup pout vous qui devient le favori pour la victoir finale ? Difficile à pronostiquer 😉

wpDiscuz