Accueil Actualités Entreprise L’Alliance Renault-Nissan en position pour grimper dans la hiérarchie

L’Alliance Renault-Nissan en position pour grimper dans la hiérarchie

223
25
PARTAGER

Et si l’Alliance bouclait l’exercice en cours sur la plus haute marche du podium ?

L’assemblée générale 2017 des actionnaires du groupe Renault vient de se tenir.

Le grand patron de l’Alliance s’est exprimé évoquant le bilan enregistré depuis le début de l’année et revenant sur l’exercice précédent.

A la clôture 2016, l’Alliance terminait à la troisième place sur le plan des volumes écoulés à plus de 9,9 millions d’exemplaires.

Selon Carlos Ghosn, le groupe semble sur la bonne voie pour grimper dans la hiérarchie et finir 2017 tout en haut du podium après avoir pris les rênes à la mi-année (à voir au cumul des différents bilans).

Les chiffres livrés par l’organisme Jato Dynamics montrent, sur la période couvrant janvier à avril, un groupe Volkswagen devant à 3,3 millions d’unités (en repli de 0,7 %) devant Toyota à 3,06 millions d’unités et l’Alliance à 3,02 millions d’unités. On se tient dans un mouchoir de poche entre le groupe Toyota et l’Alliance quand le groupe VW mène toujours le bal pour quelques dizaines de milliers d’exemplaires.

Nombreux seront les facteurs qui verront ou pas l’Alliance s’installer aux commandes : suite de la progression du marché russe par exemple (Renault-Nissan-Avtovaz ne s’arrête plus d’augmenter), progression de Renault en Chine ou en Inde, bilans mondiaux de Nissan, résultats de Mitsubishi, etc… Comme aussi, évidemment, comment se comporteront les marques des groupes Volkswagen et Toyota, entre autres…

Source : Autonews Europe.

Crédit illustration : Renault.

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "L’Alliance Renault-Nissan en position pour grimper dans la hiérarchie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Guermont
Invité

Très bien pour le groupe Renault. Mais serait il possible de faire des progrès dans les détails de finition si ils veulent vraiment être au top, et 1er sur le podium.

Guermont
Invité

Très bien pour le groupe Renault, mais serait il possible de faire des efforts sur les détails de finition sur certains modèles pour pouvoir prétendre être sur la première marche du podium et aller taquiner les meilleurs. Sinon très belle nouvelle gamme..

SGL
Invité

Oui exactement, un petit effort encore sur la finition et un choix un peu plus vaste dans les motorisations et ils pourront même prétendre taquiner les 80 % du volume des BAM, en commençant par le bas.
Quitte à « lâcher » un peu, le plus bas de gamme en faveur de Dacia qui dans son haut de gamme n’est plus vraiment du low-cost.
Ainsi de ne pas s’endormir sur leurs lauriers dans les véhicules électriques !

amiral_sub
Invité

c’est une nouvelle fantastique. Nissan et dans une moindre mesure sont des marques mondiales, mais le potentiel de croissance reste énorme pour la marque renault, invendue aux US !

Miamdeschips
Invité

Il n’y a aucun intérêt à vendre Renault en Amerique du Nord. La seule option viable serait de rebadger des Renault en Mitsubishi afin de redonner un peu de vie à Mitsubishi à peu de frais.
On peut imaginer la Talisman en Galant, la Mégane en Lancer et le Captur pour remplacer l’ Asx

amiral_sub
Invité

oui inutile de les badger renault, ce qui compte c’est de les vendre. Le top serait de les produire en France. Tout est possible, si toyota y arrive, pourquoi pas ?

SGL
Invité

@ amiral_sub
Maitre @Wizz 😉 nous avait donné une explication historique pour l’implantation de Toyota.
C’était avant la chute du mur de Berlin 😉
Maintenant pour la France et faut que l’on monte en gamme !

wizz
Membre
Pas la chute du mur de Berlin C’était l’entrée des pays de l’Est dans l’Union Européenne. La peinture n’était pas encore sèche sur les murs de l’usine de Valenciennes que l’UE avait annoncé que les pays de l’Est vont intégrer l’UE, lorsque les discussions seraient terminés (et cela a pris moins de 4 ans). Depuis, Toyota fait comme tout le monde: Roumanie, Pologne, Slovénie, Slovaquie, Tchéquie, Hongrie, Serbie…. Maintenant que l’usine est là, et assez moderne, alors Toyota fait avec. Cela ne vaut pas le coup de délocaliser, parce que ça mettra une éternité avant d’amortir ce cout de délocalisation.… Lire la suite >>
SGL
Invité

@amiral_sub
Désolé, Renault n’est pas une sous-marque, elle (la gamme) mérite d’être diffusée sur tous les continents ! 🙂

bzep
Invité

L’Espace pourrait aussi y trouver sa place,

SGL
Invité

Talisman, Espace 5, Kadjar, Koleos 2, future Mégane Sedan, Alpine pourraient intéresser pas mal d’Américain !?

Miamdeschips
Invité

Oui j’avais oublié Alpine. Sinon en effet belle performance de l’alliance.

bzep
Invité

Et l’Alaskan !

SGL
Invité

Oui effectivement comme tout petit pick-up (pour les Américains)
Mais Nissan serait encore plus contre !!! et pour cause… 😉

Shannon
Invité

Vu les l’image et la réputation qu’ils ont laissé là bas dans les années 80, vaut mieux pas qu’ils y retournent!

NBLL
Invité

Ce qui est intéressant surtout, c’est le grand équilibre géographique de l’alliance qui est présente et assez forte partout là où VW est essentiellement puissant en Chine et en Allemagne. Si la Chine tousse, VW crève, pas l’alliance.
La nouvelle gamme, enfin bien dessinée permet enfin à Renault de sortir de son marasme et l’avance en électrique, s’ils arrivent à la maintenir, promet des perspectives enthousiasmantes.
Le risque par contre demeure qu’avec autant de marques (Renault, Dacia, Lada, Samsung, Alpine, Nissan, Infinity, Datsun, Mitsubishi) le groupe se vide de sa substance comme le firent Ford ou GM.

amiral_sub
Invité

infiniti, pas infinity

Miamdeschips
Invité

Je ne pense pas qu’il y est un risque de canibalisation. Au contraire de GM qui vendait les memes modèles à la calandre près sur le même marché, l alliance est répartie dans le monde entier. Aucune marque ne se marche dessus

NBLL
Invité

le problème n’est pas uniquement la cannibalisation mais aussi le nombre de modèles différents à sortir pour faire vivre ces différentes marques. En cas de coup dur et de sous-investissement, tout peut s’écrouler (exemple de Pontiac, Saturn et autres…)

bzep
Invité

Effectivement, de plus c’est une alliance pas un groupe, ce qui; normalement, doit laisser davantage de liberté à la créativité et aux choix technologique.

seb
Invité

Ça fait toujours moins de marque que le numéro 1 actuel donc c’est possible d’en avoir autant sans qu’elles ne se marchent sur les pieds.

Frederic Papkoff
Admin

Oui, 9 c’est moins que 10. Mais dans les 10 de VW, il y a 2 marques de camion et 1 marque de moto…

bzep
Invité

Il m’avait semblé que Ducati devait quitter le groupe, où en est-on quant à cette vente éventuelle ?

bzep
Invité

C’est sans doute un non-dit mais je pense que c’est un objectif pour la fin ou plutôt les fins de mandat de Carlos G, ce qui, somme toute est normal pour le boulot et la somme d’investissement personnel qu’il a consacré pour la réussite de cette alliance qui semble ne pas avoir de limite(s).

Kiwi
Invité

La résolution 10 soumise à l’AG donnent la possibilité à Carlos Ghosn de rester PDG jusqu’en 2022.

Votants: 226 469 558
Pour: 225 687 405 ( 99,65% )
Contre: 611 893 ( 0,27% )
abstention: 170 260 ( 0,08% )
Renault donne 5 fois plus de dividendes que Ferrari en 2017 …. Bravo Carlos Ghosn et continue jusqu’en 2050.

wpDiscuz