Accueil Breaks Brabus s’attaque à la Mercedes Classe E break

Brabus s’attaque à la Mercedes Classe E break

451
0
PARTAGER

Parce que la personnalisation n’est pas l’apanage des berlines, Brabus se penche sur le cas de la dernière génération du break Mercedes Classe E. Entre ajouts esthétiques et reprogrammation pour la mécanique, le préparateur possède à son catalogue de quoi dévergonder la belle allemande.

La version E63 AMG de la dernière Classe E break (type S213) est hors de portée de votre bourse ? Qu’à cela ne tienne, le préparateur de Bottrop dispose de tout un panel d’équipements et d’améliorations pour rendre votre break plus performant et méchant visuellement. Car après s’être occupé de la berline, Brabus se penche à présent sur sa déclinaison sac à dos.

Ainsi, Brabus propose plusieurs appendices aérodynamiques pour les finitions Dynamique ou Avantgarde, comme une lame étudiée en soufflerie placée sous le pare-choc avant, et permettant selon le préparateur d’améliorer la portance à haute vitesse. Pour la poupe, celle-ci peut accueillir un diffuseur maison dont les extrémités incurvées viennent envelopper les sorties d’échappement.

Pour les modèles déjà équipés du pack AMG-Line, Brabus peut monter un pare-choc avant spécifique, tandis qu’un diffuseur dédié sera disponible ultérieurement. Les fameuses jantes Monoblock type F, R ou Y sont proposées en différents diamètres, de 18 à 21 pouces, et renforcent le côté agressif de l’ensemble. De leur côté, des ressorts plus courts et des retouches sur le système de suspension abaissent la hauteur de caisse et contribuent à rendre la bestiole encore plus intimidante.

Pour l’habillage intérieur, Brabus propose des seuils de porte rétro éclairés en 64 couleurs différentes et synchronisés avec l’éclairage intérieur, un pédalier en aluminium, ainsi qu’une sellerie mariant cuir et alcantara, disponible dans n’importe quelle teinte.

S’agissant de la mécanique, les quatre cylindres turbocompressés des versions E200 et E250 peuvent gagner une trentaine de chevaux supplémentaires via les programmes PowerXtra, passant respectivement à 221 et 241 chevaux contre 184 et 211 à l’origine. Le V6 de la version E43 pour sa part peut bénéficier de près de cinquante chevaux supplémentaires (de 395, il passe à 444 chevaux). Les motorisations diesel ne sont pas mises à l’écart, puisque la déclinaison E350d a droit à un traitement permettant de passer de 258 à 304 chevaux.

Tous ces gains sont obtenus grâce à une reprogrammation complète ne compromettant en rien la durée de vie ni la fiabilité du moteur, Brabus précisant que le surcroît de puissance n’est disponible que si tous les paramètres moteur le permettent…

Enfin, Brabus propose également un système d’échappement dont le conducteur peut régler la sonorité selon son humeur, du plus discret au plus expressif. Et chose qui ne gâte rien, le préparateur allemand offre une garantie de trois ans ou 100 000 kilomètres sur l’ensemble des modifications apportées au véhicule.

Source : Brabus

Illustrations : Brabus

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz