Accueil Endurance 24 Heures du Mans 2017 – H + 12 : Berezina Toyota,...

24 Heures du Mans 2017 – H + 12 : Berezina Toyota, Porsche en tête

256
6
PARTAGER

A 15 heures samedi, Toyota avait toutes les cartes en main. Mais alors que l’on approche de la mi-course, c’est la déroute pour les Japonais. Le Mans a encore frappé…

A la huitième heure de course, tout allait bien pour Toyota avec les no7 et les no8 en tête, une Porsche no1 bien esseulée dans leurs roues et la TS050 no9 en embuscade, la seconde Porsche hors jeu à 20 tours. Et les drames s’enchaînèrent.  Ce fut d’abord Buemi ramenant la no8 aux stands, l’avant gauche de la voiture en feu, moteur électrique en rideau. Les mécaniciens rentraient la voiture dans le garage, pour ne la ressortir qu’une bonne heure après. Une de chute.

Peu de temps plus tard, à la sortie d’une période de safety car, la no7 s’y mettait à son tour. Impossible pour Kobayashi de changer les rapports, perte de puissance, la Toyota était au ralenti pour l’entame des virages Dunlop, avec un tour entier à faire avant d’espérer pouvoir revenir au stand… Un spectacle qui rappelait, de façon terrible,  le dernier tour de Kazuki Nakajima l’année dernière, avec les mêmes mines catastrophées dans le garage Toyota. Après avoir tout essayé, s’être arrêté et être reparti plusieurs fois, Kamui Kobayashi devait jeter l’éponge peu après Arnage, la no7 définitivement hors service. Deux de chute.

Tous les espoirs se reportaient alors sur la no9, la fameuse voiture joker que Toyota avait finalement décidé d’ajouter à sa panoplie pour la première fois cette année… Dix minutes après les images de la no7, on avait soudain droit à nouveau à une TS050 au ralenti ! Nicolas Lapierre, frappé par une LMP2 au niveau de la sortie des stands, était victime d’un passage par le gravier et une crevaison à l’arrière gauche. Le pilote français tentait alors de revenir au stand mais la voiture ne survivait pas à un tour sur trois roues malgré ses efforts et s’arrêtait définitivement au raccordement, à quelques centaines de mètres de la voie des stands. Trois de chute, le compte est bon et le désespoir immense chez Toyota Gazoo Racing.

La Porsche no1, épargnée pour l’instant par les malheurs en LMP1, est désormais seule en tête avec neuf tours d’avance sur les deux Oreca Rebellion qui mènent la danse en LMP2. La seconde 919 hybride est à 20 tours et la Toyota no8 à 30 tours. Aura-t-on une LMP1 sur la plus haute marche dimanche à 15 heures ? La question n’est désormais plus rhétorique.

Le LMP2 a également connu son lot de péripéties au travers desquelles est passée Rebellion Vaillante, malgré une pénalité pour la no31 qui a laissé le commandement de la catégorie (et la seconde place au général !) à la no13. L’Oreca du Jackie Chan DC Racing no38 se maintient au contact en troisième position,  comme l’Alpine no35 et la seconde voiture du Jackie Chan DC Racing en quatrième et cinquième positions à un tour des Rebellion. Les gros perdants de la catégorie dans cette période troublée ont été les voitures du Manor Racing avec une grosse sortie pour la no25.

En GTE Pro, la situation est normale par comparaison aux drames des prototypes mais il reste que rien n’est fait, avec dix voitures dans le même tour ! Les Aston Martin continuent de mener la danse, la n097 devant la no95, avec les deux Ferrari AF Corse juste derrière, elles-même devant un groupe de Porsche et de Ford.

En GTE Am, La Ferrari no84 du JMW Motorsport mène l’Aston Martin TF Sport no90, l’Aston no98 qui menait la première partie de la course ayant disparu dans le fond du classement.

Crédit photos : T.Emme/le blog auto

 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "24 Heures du Mans 2017 – H + 12 : Berezina Toyota, Porsche en tête"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Des nouvelles du rythme de la 31? Après son passage au stand Prost perdait près de 10s au tour, ça s’est amélioré?

crash71100
Invité

C’est pas croyable ce qui s’est passé pour Toyota, ils vont tous se faire harakiri au Japon c’est pas possible.

Thibaut Emme
Admin

La fameuse malédiction… 😉

On avait parié qu’il y aurait une lmp2 sur le podium…pour l’instant…
Finalement Rebellion va peut être obtenir en lmp2 ce qu’ils ont tant cherché en lmp1 privé ?

Rowhider
Invité

Surtout que les 7 principaux cadres dirigeants du groupe Toyota sont venus spécialement du Japon pour l’occasion.
Il faut qu’ils se posent des questions Toyota: l’année dernière la défaite était totalement injuste, cette année ils n’auront rien à dire: autant de problème technique à mi-course, ce n’est pas de la malchance mais un manque de préparation. Possible aussi que le système hybride n’a pas été testé dans des conditions de chaleur qui correspondent à celle du week-end.

crash71100
Invité

La 9 a été victime d’une crevaison et la 7 est tombé en panne à cause d’une mauvaise procédure de démarrage. C’est juste une malchance sans nom.

wpDiscuz