Accueil Général WTCC – Nürburgring 2017 : les Volvo prennent le pouvoir

WTCC – Nürburgring 2017 : les Volvo prennent le pouvoir

179
12
PARTAGER
62 BJORK Thed (swe), Volvo S60 Polestar team Polestar Cyan Racing, action during the 2017 FIA WTCC World Touring Car Race of Nurburgring, Germany from May 26 to 28 - Photo Florent Gooden / DPPI

Ce weekend, le championnat du monde FIA WTCC posait ses roues dans l’Enfer vert, sur la boucle nord du Nürburgring (ainsi que le circuit permanent). Sur ce « juge de paix », les Volvo ont remporté les deux courses et se hissent en tête des deux classements.

De par la distance du circuit ainsi formé de la boucle nord et du circuit permanent (25,378 km officiellement), le format des qualifications est changé pour ce weekend. Ici, pas de Q1, Q2 et Q3, les pilotes disposent de 40 minutes de pure performance. De quoi réaliser théoriquement 4 tours mais les plus rapides n’en feront que 3.

A ce petit jeu là, Michelisz, sur Honda Civic, s’est montré le plus rapide, lors de sa dernière boucle. Avec 8 minutes 38 secondes 072, il devance Castburg de 6 dixièmes. Ce dernier a coupé son effort dans le 3ème et dernier tour décelant un souci sur sa Volvo et préférant éviter une casse malheureuse avant les courses. Derrière ces deux seuls pilotes en moins de 8 minutes 39, on retrouve Huff sur une Citroën C-Elysée puis Monteiro sur la deuxième Honda officielle.

Viennent ensuite Björk, Chilton, Coronel sur la première Chevrolet RML Cruze, Bennani, Guerrieri et enfin Girolami sur la 3ème Volvo S60. Ce dernier prenant la 10ème place, il aura la pole en course d’ouverture.

Course d’ouverture : Björk s’impose en dépassant

Dépasser sur la Nordschleife n’est pas chose aisée. Souvent, les concurrents attendent l’entrée sur le circuit permanent pour tenter un freinage et passer un concurrent. Mais on peut aussi miser sur un départ canon.

A l’extinction des feux, Girolami ne se rate pas et prend la tête de la course. Benani lui, a fait un bon départ et passe Guerrieri. Quant à Björk, un départ canon le voit passer Chilton, Coronel et Guerrieri. Le voilà déjà 3ème. Le premier virage verra de nombreux contacts dont le perdant est sans doute Guerrieri. Il est 4ème puis se fera passer par Chilton. Coronel lui a plongé dans les profondeurs du classement. Dommage.

Evidemment, la boucle nord voit un petit train se former mais Björk met la pression sur Bennani pour le pousser à la faute. Le Marocain résistera jusqu’à la ligne droite de Döttinger Höhe (la plus longue du circuit) où la Volvo finit par le passer. Voilà les deux Volvo en tête. Derrière on a donc Bennani, Chilton qui a passé Guerrieri, puis Huff, Monteiro suivi par Michelisz 8ème. Bon départ de « Norbi » qui a même dépassé Castburg.

Lors du 2nd tour, Björk refait la même qu’au tour précédent, mais sur Girolami cette fois. Il profite de Döttinger Höhe pour prendre la tête. On a toujours deux Volvo en tête mais Björk devance Girolami désormais. Les 4 premières voitures se suivent à un train d’enfer (vert forcément). La course ne compte « que » 3 tours et Björk est dans le dernier tour. Il faut gérer la voiture désormais.

Malheureusement, les avaries arrivent aussi souvent à ce moment. Castburg connait la première, et ici pas question de rentrer facilement aux stands, il faut continuer coûte que coûte. Monteiro connait une crevaison, et là aussi la rentrée va être longue. Il faut tenter de ne rien abîmer tout de même pour la course principale.

Rebondissement, Girolami a aussi une crevaison et tape le rail assez fortement. La voiture peut tout de même continuer. Bennani en profite pour reprendre la 2nde place, suivi par Huff harcelé par Chilton. Tout ce petit monde termine dans un mouchoir, même si Björk comptait 2,5 secondes d’avance sur Bennani. Björk sur Volvo l’emporte devant Bennani, Huff, Chilton sur Citroën, et Guerrieri sur Chevrolet. La première Honda est celle de Michelisz, 7ème.

Course principale : Volvo récidive avec Castburg

La première course a laissé des traces. Monteiro obligé de revenir avec un pneu éclaté a abîmé sa voiture. Les réparations prennent plus de temps que prévu et voilà le Portugais obligé de s’élancer des stands au lieu de la 4ème place. Peu de chances de le voir sur le podium dans 3 tours.

A l’extinction des feux, Michelisz, en pole, se rate. Castburg n’en demandait pas tant et s’empare de la tête de la course. Cela se frotte en tête avec Huff qui a fait un énorme départ mais s’est fait tassé par la Volvo de Castburg. 3ème, il met la pression sur la Honda de Michelisz. A la fin du premier tour, c’est tendu entre les 3 premiers qui se tiennent en moins de 1 seconde.

Derrière, on retrouve Björk, parti 5ème mais sans Monteiro devant sur la grille. Suivent Chilton, et Bennani qui a passé Coronel, accroché à une prometteuse 7ème place. Tout à la fin, on trouve Michigami. Après un contact, le Japonais a garé sa Civic, bien endommagée sur l’avant. Monteiro parti de la ligne des stands est bien derrière Nagy mais remonte à la faveur de meilleurs temps intermédiaires.

Devant, Castburg a fait le trou. Michelisz se trouve désormais décroché et accroché par Huff et Björk qui sont sur ses talons. Castburg fait un gros travers mais sans dommage. On souffle chez Volvo. Heureusement qu’il s’était ménagé un petit matelas de secondes. Il coupe la ligne d’arrivée après 3 tours avec encore 3 secondes d’avance sur Michelisz. Huff grimpe sur le podium avec 3 dixièmes de retard. Tandis que Björk reste au pied de celui-ci pour 7 dixièmes.

Ensuite, on trouve Chilton, Bennani, Coronel, Guerrieri, Ehrlacher auteur d’une superbe remontée avec sa Lada privée, et Filippi qui prend le dernier point. Monteiro a pu dépasser Nagy mais c’est tout. Il finit 13ème d’une course à oublier, d’ailleurs, c’est tout le weekend qui est à oublier puisqu’il ne marque que les 2 points de la qualification.

Castburg prend la tête

Au championnat, Monteiro abandonne la tête qu’il avait pourtant solide (40 points d’avance avant ce weekend). Castburg avec sa victoire en course principale (30 points) engrange 42 points sur le weekend et prend la tête pour deux points devant Monteiro. Björk grimpe au troisième rang, devant Chilton. Les trois premiers du classement se tiennent en 8 petits points. Bennani recule d’un cran à la faveur de Huff et voit Michelisz revenir sur lui.

Classement pilotes :
1 – Castburg 127 points
2 – Monteiro 125 points
3 – Björk 119 points
4 – Chilton 106 points
5 – Huff 102 points
6 – Bennani 101 points
7 – Michelisz 96 points
8 – Guerrieri 76 points
9 – Girolami 52 points
10 – Coronel 31 points

Volvo accentue son avance de 30 points ce weekend et la porte à 40 sur Honda qui semble chercher un second souffle.

Classement constructeurs :
1 – Volvo 404 points
2 – Honda 364 points

Prochain rendez-vous au Portugal du 23 au 25 juin prochain. Sur ses terres, Monteiro voudra se refaire de ce weekend sur l’Enfer vert.

Illustration : WTCC

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "WTCC – Nürburgring 2017 : les Volvo prennent le pouvoir"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Max
Invité

8 minutes 38 secondes 072 pour des voitures de course? Alors que les dernières GTI 2Rm passe sous les 8 minutes?
Les règles ou la distance ne sont pas les mêmes?

ART
Invité

Etonnant en effet que le LBA n’est pas relevé cette incohérence

ART
Invité

Merci

Thomas
Invité

En tous cas ça fait trois courses(Italie, Hongrie et Allemagne)que les pilotes Citroën privés font de bons résultats d’ensemble; du coup Chilton est 4ème au championnat pilote, suivi de Huff et Bennani 🙂

Le choix de Honda d’opter pour Michigami en 3ème pilote est une catastrophe en rendement par contre 🙁

crash71100
Invité

Les pneus Hankook sont une honte pour le WTCC, depuis 2013 il y a des crevaisons sur les circuits rapides et le problème n’est toujours pas réglé ! Un pilote va finir par se blesser si ça continu à ce rythme.

wpDiscuz