Accueil Endurance WEC Spa 2017 : Toyota avec deux spécifications aérodynamiques, Porsche une seule

WEC Spa 2017 : Toyota avec deux spécifications aérodynamiques, Porsche une seule

189
0
PARTAGER

Aux 6 heures de Spa Francorchamps, on assiste généralement à une grande répétition des 24 heures du Mans. Ainsi, les prototypes LM P1 y arborent souvent leurs définitions aérodynamiques « faible traînée ». Ce sont celles qui sont utilisées mi-juin dans la Sarthe.

Mais, cette année, plusieurs éléments perturbent la mécanique habituelle. En effet, Toyota dispose de 3 prototypes à Spa, contre 2 pour Porsche. Le constructeur allemand mise tout sur les 24 heures en ce début de saison, contrairement à Toyota qui vise aussi à engranger des points au championnat. Ainsi, Porsche viendra à Spa avec un seul kit aérodynamique, celui avec « peu » d’appui. Tandis que, du côté de Toyota, il y aura deux prototypes en « fort » appui et un en « faible » appui (ou low drag, faible traînée).

Cette saison en WEC, les LM P1 ne peuvent avoir que deux spécifications aérodynamiques contre trois auparavant. Sur les circuits sans très grande ligne droite, les constructeurs préfèrent avoir des appuis forts pour mieux passer les virages. Sur les circuits comme le circuit des 24 heures, au Mans, les longues lignes droites favorisent les prototypes avec moins d’appui (meilleure vitesse de pointe) qui doivent alors composer avec une voiture plus délicate dans la partie sinueuse.

De l’avantage d’avoir 3 prototypes

Le circuit de Spa Francorchamps est un peu à la croisée des chemins. En effet, il possède des lignes « droites » suffisamment longues pour qu’un kit low drag puisse rivaliser avec un kit appui fort, si les circonstances de course lui sont favorables (pluie, voiture de sécurité, etc.). Porsche « sacrifie » donc Spa en préférant développer son kit low drag sur ses deux voitures. Toyota, pour la première fois, bénéficie de la présence de 3 prototypes pour développer les deux carrosseries.

A Silverstone, Porsche avait déjà fait le pari d’aligner son kit faible traînée. Les deux 919 Hybrid avaient terminé la course très proches de la TS050 Hybrid de tête grâce à une voiture de sécurité sortie au « bon » moment. Est-ce que, au final, ce pari sera gagnant pour Porsche lors des 24 heures du Mans 2017 ? Réponse en juin sur le grand circuit du Mans où le blog auto sera, comme chaque année, pour vous faire vivre au plus près cette course mythique.

Source : WEC, Illustration : Toyota

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz