Accueil Super GT Super GT 2017-2 : Festival Lexus à Fuji

Super GT 2017-2 : Festival Lexus à Fuji

310
2
PARTAGER

Circuit lent, circuit rapide, pas de changement puisque les Lexus LC500 semblent au-dessus du lot dans tous les cas de figure en ce début de saison. A Fuji les LC500 ont trusté le podium avec la victoire de la no38 Zent Cerumo de Tachikawa-Ishiura en GT500 mais en bonus le constructeur a également remporté la catégorie GT300 avec la première victoire au Japon pour la Lexus RC F GT3, obtenue par le team JMS Project Mu LM Corsa sur la no51 de Nakayama et Tsuboi.

Le top 6 des Lexus à Okayama fait jaser dans le paddock du Super GT et la question fut posée à Bandoh-san lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-course sur d’éventuels ajustements pour équilibrer les performances des uns et des autres. Réponse négative, le GT500 étant une classe gouvernée par un règlement technique et non une balance de performance. Aux autres constructeurs de combler le retard ! On verra si le sujet revient sur le tapis plus tard dans la saison, mais la différence d’attitude avec le WEC est pour le moins intéressante.

Dans les autres nouvelles de la semaine, toujours pas de réels progrès sur le rapprochement avec le DTM. Ou plutôt si, puisque l’on devrait voir une augmentation des pièces standardisées entre les deux séries, en particulier sur les suspensions, mais les constructeurs allemands ne semblent pas prêts à adopter rapidement la réglementation moteur 2l turbo à moins que les Japonais fassent preuve de bonne volonté en matière de transfert de technologie, pour accélérer le développement. La suggestion a été accueillie assez fraîchement du côté de Toyota, Nissan et Honda…

Qualifications

Après la nette domination d’Okayama, on attendait Lexus à l’aise sur son terrain de Fuji. Ce fut le cas, puisque si les six LC500 passaient sans souci en Q2, seules une GT-R, la no23 Motul et une NSX, la n08 ARTA, pouvaient se joindre à elles. Le reste des escadrons de Honda et Nissan accusait une nouvelle fois le coup. La pole s’annonçait donc comme une bagarre entre les LC500 et celles-ci se succédaient à la tête du classement au gré des tours, Yuji Tachikawa sur la no38 Zent Cerumo, mais à quelques minutes de la fin, Ronnie Quintarelli sur la Nissan GT-R Nismo faisait parler la poudre et s’emparait un peu à la surprise générale de la seconde position, un véritable exploit, d’autant que les autres Nissan étaient à la rue durant ces qualifications.

En GT300, les choses furent moins limpides, même si les GT3 affirmaient leur supériorité sur le tracé rapide de Fuji dès les essais libres, et les qualifications commençaient sans réel favori. Pourtant, à l’issue de la Q2, Nobuteru Taniguchi décrochait la pole position sur l’AMG GT no4 aux couleurs d’Hatsune Miku, pas une mince performance si l’on considère que les vainqueurs de la manche d’Okayama embarquaient 40 kg de lest.

En seconde position on retrouvait la Porsche NAC no9 aux couleurs de Gulf Japan, emmenée par un Jono Lester très en verve. Le pilote néo-zélandais s’affirme déjà comme une valeur sûre du plateau et brûlait la politesse à Bjorn Wirdheim sur l’AMG GT no11 du team Gainer. Pas de miracle pour les petits nouveaux de la catégorie, que ce soit la Toyota Mark X MC du team Green Brave, la Bentley EI Cars ou la Toyota 86 MC du team thaïlandais ARTO, toutes qualifiées au delà de la vingtième position.

 

Course GT500

La course s’engageait au mieux pour la Lexus LC500 Zent du poleman Tachikawa qui voyait la menace de Ronnie Quintarelli sur la Nissan GT-R Nismo s’éloigner après trois tours, les pneus de la Nissan ayant perdu de leur superbe. Quintarelli se voyait déborder par ses poursuivants et tomber jusqu’à la cinquième position. La Nissan n’allait cependant pas tomber plus loin et même retrouver un certain rythme en fin de relais, un phénomène qui se répétait par la suite et que Nismo ne manquera pas d’analyser par la suite. Derrière la voiture de tête, la bagarre faisait rage entre la Lexus SARD no1 et celle aux couleurs AU no36 du team TOM’S, avec en embuscade la no6 et la no37, tandis que la Honda Raybrig no100 se tenait  dans le rythme de la Nissan no23.

Alors que l’on abordait la mi-course, Daisuke Ito sur la LC500 n36 rattrapait et s’accrochait avec Kohei Hirate sur la no1, l’envoyant en tête à queue et écopant d’une pénalité. Les deux voitures étaient retardées et se retrouvaient derrière la Nissan no23 revenue à une inespérée quatrième position qu’elle conservera jusqu’à l’arrivée. Derrière la Lexus LC500 no38 de tête, on retrouvait les deux protagonistes de la course d’Okayama, la LC500 no6 WAKO’S menée par un Andrea Caldarelli très rapide et Hirakawa sur la no37 KeePer TOM’S, qui franchissaient la ligne dans cet ordre et complétaient le podium.

Course GT300

La course de GT300 fut longtemps un affrontement entre les deux AMG GT no4 et no11, mais le dernier arrêt voyait la Lexus RC F GT3 no51 passer en tête, d’autant que la no4 était victime de deux crevaisons qui la retardaient et la mettaient hors des points. La performance de la course est à mettre au crédit de la Porsche D Station no33, remontée du fond du classement après un tête à queue en début de course jusqu’à la troisième position, en particulier grâce à un excellent relais du jeune pilote officiel Porsche Sven Mueller. La première non-GT3 est la Toyota 86 MC Up Garage n018, à la neuvième place. Comme souvent à Fuji, la vitesse de pointe des GT3 a parlé dans la longue ligne droite.

C’est la première victoire au Japon pour la Lexus RC F GT3, après deux saisons de mise au point difficile, et elle vient juste après deux victoires pour la voiture la semaine dernière en Open GT en Europe. La RC F GT3 2017 est apparemment bien née.

La prochaine course aura lieu dans deux semaines à Autopolis les 20 et 21 mai. C’est le retour du Super GT à Kyushu, après le grand tremblement de terre de Kumamoto l’année dernière qui avait endommagé le circuit et empêché la tenue de l’épreuve.

Crédit photos : Pierre-Laurent Ribault/le blog auto, Yuji Shimizu/le blog auto

 

Classement

Fuji 500 km, 4 mai 2017

GT500

PoNoMachineDriverLapsBest LapDiff.TireWH
138ZENT CERUMO LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
1101’30.5882:52’28.925BS16
26WAKO’S 4CR LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuya Oshima
Andrea Caldarelli
1101’30.9444.797BS30
337KeePer TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
1101’30.98625.196BS40
423MOTUL AUTECH GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
1101’30.98231.792MI8
536au TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Daisuke Ito
James Rossiter
1101’30.48033.567BS12
6100RAYBRIG NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Naoki Yamamoto
Takuya Izawa
1101’30.73335.071BS
71DENSO KOBELCO SARD LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Heikki Kovalainen
Kohei Hirate
1101’30.50051.376BS22
817KEIHIN NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
1101’31.48555.931BS
98ARTA NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Tomoki Nojiri
Takashi Kobayashi
1101’31.5181’11.115BS2
1019WedsSport ADVAN LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuhi Sekiguchi
Kenta Yamashita
1091’31.2301LapYH10
1146S Road CRAFTSPORTS GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Satoshi Motoyama
Katsumasa Chiyo
1091’31.7311LapMI
1224Forum Engineering ADVAN GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Daiki Sasaki
Joao Paulo de Oliveira
1081’31.8082LapsYH2
1364Epson Modulo NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Bertrand Baguette
Kosuke Matsuura
1061’32.1334LapsDL
1412CALSONIC IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Hironobu Yasuda
Jann Mardenborough
1011’31.8059LapsBS6
1516MOTUL MUGEN NSX-GT
Honda NSX GT / HR-417E
Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
931’32.19317LapsYH4

GT300

PoNoMachineDriverLapsBest LapDiff.(km/h)TireWH
151JMS P.MU LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Yuichi Nakayama
Sho Tsuboi
1021’38.6792:52’57.578BS6
211GAINER TANAX AMG GT3
Mercedes AMG GT3 / M159
Katsuyuki Hiranaka
Bjorn Wirdheim
1021’38.6767.789DL
333D’station Porsche
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Tomonobu Fujii
Sven Muller
1021’38.08317.578YH4
487SHOP CHANNEL LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Shinya Hosokawa
Kimiya Sato
Yuya Motojima
1021’39.01759.492YH
565LEON CVSTOS AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
1021’38.4641’06.628BS32
63B-MAX NDDP GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Kazuki Hoshino
Mitsunori Takaboshi
1021’39.1501’08.151YH8
77Studie BMW M6
BMW M6 GT3 / P63
Jorg Muller
Seiji Ara
1011’39.1361LapYH
860SYNTIUM LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Akira Iida
Hiroki Yoshimoto
1011’39.4211LapYH
918UPGARAGE BANDOH 86
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Yuhki Nakayama
Shintaro Kawabata
1011’39.5671LapYH
109GULF NAC PORSCHE 911
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Jono Lester
Kyosuke Mineo
1011’39.0151LapYH22
114GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
1011’38.5061LapYH40
1231TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Koki Saga
Rintaro Kubo
1011’39.8961LapBS2
1361SUBARU BRZ R&D SPORT
SUBARU BRZ GT300 / EJ20
Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
1011’39.6401LapDL
1421Hitotsuyama Audi R8 LMS
Audi R8 LMS / DAR
Richard Lyons
Masataka Yanagida
1011’39.1541LapDL
1525VivaC 86 MC
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Takamitsu Matsui
Tsubasa Kondo
1011’39.3041LapYH16
16117EIcars BENTLEY GT3
BENTLEY CONTINENTAL GT3 / CND
Yuji Ide
Ryohei Sakaguchi
1001’40.1832LapsYH
1755ARTA BMW M6 GT3
BMW M6 GT3 / P63
Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
1001’39.0142LapsBS12
18111EVA RT TEST-01 Rn-s AMG GT
Mercedes AMG GT3 / M159
Keishi Ishikawa
Ryosei Yamashita
Masayuki Ueda
991’39.5763LapsYH
195MACH SYAKEN MC86 GTNET
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Natsu Sakaguchi
Kiyoto Fujinami
Junichiro Yamashita
991’39.8143LapsYH
2048shokumou.jp GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Hiroshi Takamori
Masaki Tanaka
Taiyou Iida
991’40.4373LapsYH
2126TAISAN SARD R8 FUKUSHIMA
Audi R8 LMS / DAR
Shinnosuke Yamada
Jake Parsons
991’40.2843LapsYH
222SYNTIUM Apple LOTUS
LOTUS EVORA MC / GTA V8
Kazuho Takahashi
Hiroki Katoh
991’39.5823LapsYH
2322R’Qs SLS AMG GT3
Mercedes SLS AMG GT3 / M159
Masaki Jyonai
Hideto Yasuoka
961’40.2506LapsYH
2410GAINER TANAX triple a GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Ryuichiro Tomita
Hiroki Yoshida
961’39.2066LapsDL10
2588MANEPA LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Manabu Orido
Kazuki Hiramine
Tsubasa Takahashi
911’39.79011LapsYH
2630TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Hiroaki Nagai
Kota Sasaki
821’39.29020LapsYH
2752SAITAMA TOYOPET GreenBrave MARK X MC
TOYOTA MARK X MC / GTA V8
Taku Bamba
Shigekazu Wakisaka
721’40.35230LapsYH
35ARTO 86 MC 101
TOYOTA 86 MC / GTA V8
N.Charoensukhawatana
N.Hortongkum
111’41.25291LapsYH

Championnat

GT500

PoNoDriverRd1Rd2Rd3Rd4Rd5Rd6Rd7Rd8TotalBehindWH
137Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
20113162
26Kazuya Oshima
Andrea Caldarelli
151530-160
338Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
82129-258
41Heikki Kovalainen
Kohei Hirate
11415-1630
523Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
4812-1924
636James Rossiter6612-1924
736Daisuke Ito66-2524
836Kazuki Nakajima66-2524
919Yuhi Sekiguchi516-2512
10100Naoki Yamamoto
Takuya Izawa
55-2610
1119Yuji Kunimoto55-2612
1217Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
33-286
1312Hironobu Yasuda
Jann Mardenborough
33-286
148Tomoki Nojiri
Takashi Kobayashi
123-286
1516Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
22-294
1624Daiki Sasaki
Joao Paulo de Oliveira
11-302
1719Kenta Yamashita11-3012

GT300

PoNoDriverRd1Rd2Rd3Rd4Rd5Rd6Rd7Rd8TotalBehindWH
151Yuichi Nakayama
Sho Tsuboi
3202346
265Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
16622-144
34Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
20121-242
411Katsuyuki Hiranaka
Bjorn Wirdheim
1515-830
533Tomonobu Fujii
Sven Muller
21113-1026
69Jono Lester
Kyosuke Mineo
11112-1124
73Kazuki Hoshino
Mitsunori Takaboshi
459-1418
887Shinya Hosokawa
Kimiya Sato
88-1516
987Yuya Motojima88-1516
1025Takamitsu Matsui
Kenta Yamashita
88-1516
1155Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
66-1712
1210Ryuichiro Tomita
Hiroki Yoshida
55-1810
137Jorg Muller
Seiji Ara
44-198
1460Akira Iida
Hiroki Yoshimoto
33-206
1518Yuhki Nakayama
Shintaro Kawabata
22-214
1631Koki Saga
Rintaro Kubo
11-222

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Super GT 2017-2 : Festival Lexus à Fuji"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gustave
Invité

Pour avoir pu croiser James Rossiter dès vendredi dans le paddock de Spa, il était très en forme et à fait une course solide sur la Kolles 🙂

Jrc
Invité

Il devait pas y avoir un rapprochement avec le dtm pour voir si les japonaises et les européennes auront de belles bagarres

wpDiscuz