Accueil Général WRC – Corse 2017 : Neuville emmène un doublé Hyundai, Ogier sauve...

WRC – Corse 2017 : Neuville emmène un doublé Hyundai, Ogier sauve les meubles

276
21
PARTAGER

Thierry Neuville a profité des soucis de fiabilité de Meeke et de Ogier pour signer sa première victoire de 2017. Son coéquipier Sordo monte même sur la 2nde place pour un joli doublé Hyundai.

Vous l’avez vécu avec nous hier, Kris Meeke a du jeter l’éponge à cause d’une casse moteur. Le pilote Citroën qui menait jusqu’alors laissait Neuville en tête avec Ogier juste derrière lui. Cela nous promettait un mano-à-mano entre les deux pilotes, avec Sordo à bonne distance, sur la 3ème marche du podium provisoire.

Le combat des chefs

Dans la ES7, Ogier signe le scratch et revient à 2,2 secondes seulement de Neuville. La Fiesta M-Sport semble en rythme mais Ogier annonce qu’il est à fond. On n’avait plus l’habitude de voir le Français s’employer autant. Latvala est 2nd de la spéciale et revient à 10 secondes de Sordo pour le podium. Il a passé Breen. Cette spéciale a vu pas mal de pilotes à la faute dans les catégories inférieures. Duggan a glissé sur du gravier et tapé un mur, l’équipage français Wagner/Parent a pour sa part fait une sortie de route. Après un check-up médical, on est rassuré sur leur état de santé.

Mais, dans l’ES8, dernière du samedi, Neuville signe le meilleur temps, devant Sordo et Latvala. Ogier prend un éclat avec près de 37 secondes de retard. La victoire s’éloigne. La Fiesta a visiblement quelques soucis. Sordo n’a plus que 19 secondes sur Ogier et peut rêver de le passer dimanche sur les deux dernières spéciales. Latvala et Breen sont toujours à l’affût derrière. Paddon est 6ème, et juste derrière lui on trouve Mikkelsen en WRC2 ! Sélectif le Corse.

Ogier face à des soucis mécaniques

Ce matin, un gros morceau de plus de 53 km attendait les pilotes. Neuville signe le scratch pour un tout petit dixième sur son coéquipier Sordo. Sur la Citroën C3 rescapée (Lefebvre continue en rallye2 mais surtout pour emmagasiner de l’expérience), Breen grimpe sur le podium de cette ES9 et en profite pour passer Latvala. Mais il ne pourra pas se reposer sur ses lauriers car il n’y a que 2 secondes entre l’Irlandais et le Finlandais. Cela se jouera à la power stage/ES10.

Ogier termine avec 21 secondes de retard sur Neuville. Il est bougon à l’arrivée et refuse même d’indiquer le souci sur sa voiture. Une rumeur l’annonce même abandonnant pour la dernière spéciale. Ce serait un nouveau rebondissement. Neuville a rallye gagné, enfin presque. Il compte près d’une minute sur Sordo qui saute Ogier pour 7 secondes. Breen et Latvala sont à 14 secondes du Français et peuvent chercher à le pousser à la faute si la Ford Fiesta M-Sport est « malade ».

Power stage : énièmes rebondissements

Dans la power stage, il y a des points de bonus à prendre (5, 4, 3, 2 et 1 pour les 5 premiers) mais il y a aussi de grosses erreurs à faire. Lefebvre est le premier de la catégorie WRC à passer, après l’ouverture de la route par les WRC2 Suninen et Mikkelsen. Mais le temps n’est pas faramineux. Il est d’ailleurs battu rapidement par Evans qui est loin aussi au général, puis par Tänak, 11ème du général. Paddon est très très généreux avec son pilotage et balance la Hyundai i20. Il a fait un tout droit un peu chanceux. Pas de mur à cet endroit mais un portail ouvert. Il le paie sur la feuille de temps mais, il n’était sous la menace de personne. Il terminera au pire 6ème.

Latvala part le couteau entre les dents, à la pêche aux points de bonus mais aussi pour mettre la pression à distance sur Breen. Ca coupe allègrement les cordes ! Mais ça paie, il est en avance aux intermédiaires, et même à la fin. 6,5 secondes d’avance sur Tänak. Il met la pression sur Breen (qui n’a pas les temps intermédiaires NDLA). La Toyota Yaris a l’air assez en forme sur asphalte. Breen est aussi parti à l’attaque. Mais il est en retard sur Latvala aux intermédiaires. C’est moins spectaculaire que les précédents mais c’est efficace. A l’arrivée il concède 2,1 secondes. Il perd sa place pour 0,1 seconde ! Latvala reste en tête provisoire de l’ES10 et grimpe à une virtuelle 4ème place générale.

Ogier est dans la spéciale. Il y avait un doute mais la Fiesta est là. Il est dans les temps de Latvala qui a sorti la grosse attaque. A l’arrivée c’est 8 dixièmes de perdu sur Latvala mais il a l’air frustré. Visiblement la voiture avait beaucoup de souci moteur. Mais, elle est à l’arrivée. Il va y avoir du boulot chez M-Sport à n’en pas douter. Place à Sordo qui ne doit pas mollir. Il a 2,5 secondes sur Ogier. Au chrono intermédiaire il a 3,5 secondes de retard sur Latvala. Ogier est virtuellement 2nd du rallye.

C’est fait pour Ogier. 4,6 secondes de retard sur la Toyota, et 3,8 sur Ogier. Il recule à la 3ème place. Philosophe, l’Espagnol estime qu’il est à sa place et qu’il n’avait passé Ogier que sur les soucis de sa voiture. Neuville est en « piste ». Il ne devrait pas jouer le malin et jouer les points de bonus. Avec 1 minute d’avance il peut y aller tranquille. Un peu plus de 5 secondes de retard, il est clair qu’il ne joue pas la gagne de la spéciale.

Neuville emporte le rallye de Corse 2017. On a donc 4 constructeurs différents vainqueurs sur les 4 premiers rallyes de la saison. Il faut remonter au groupe B et l’année (funeste) 1986 pour voir cela. C’est la 3ème victoire de l’équipage (toutes sur Hyundai). Il devance Ogier et Sordo. Latvala prend la 4ème place devant Breen, Paddon, Mikkelsen (WRC2), Suninen (WRC2), Sarrazin (WRC2) et Rossel (WRC2). Tänak (11ème) et Evans (21ème) prennent les points du classement WRC.

Au final, Ogier limite la casse avec 4 points de bonus et une seconde place au général. Il augmente même son avance au championnat. Pas si mal pour un rallye frustrant. Au championnat, Ogier compte désormais 15 points sur Latvala. Grâce à sa victoire, Neuville grimpe à la 3ème place avec 54 points (-34 points). Le prochain rallye se déroulera en Argentine à la fin du mois. S’il ne pourra y avoir de 5ème constructeur vainqueur différent, peut-être aura-t-on droit à une nouvelle surprise et un 5ème pilote vainqueur en 5 rallyes ?

Classement général pilotes :
1. Ogier 88 points
2. Latvala 75 points
3. Neuville 54 points
4. Tänak 50 points
5. Sordo 47 points
6. Breen 33 points
7. Meeke 27 points
8. Paddon 25 points
9. Evans 21 points
10. Mikkelsen 12 points

Classement général constructeurs :
1. M-Sport World Rally Team, 129 points
2. Hyundai Motorsport, 105 points
3. Toyota Gazoo Racing WRT, 79 points
4. Citroën Total Abu Dhabi WRT, 71 points

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "WRC – Corse 2017 : Neuville emmène un doublé Hyundai, Ogier sauve les meubles"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
neutre
Invité

Ogier qui disait qu’il allait pas chez Toyota parce qu’elles étaient pas assez au point. A voir, les Ford sont pas plus au points que les Toy…

mum1989
Invité

entre les toy qui surchauffait, les Ford qui déconne niveau hydraulique et autres, et une C3 avec un moteur HS, on ne peut pas dire qu’il y a une marque fiable pour le moment, je pense que ça va s’améliorer au fil de la saison

neutre
Invité

Oui, je l’espère. Mais voila Ogier voulait une voiture pour gagner, il se retrouve au même niveau que les autres et pour moi, le team M-sport et le team le moins prompt a réussir a gagner un titre.
Si ford gagne pas cette année, c’est pas l’année prochaine qu’ils vont le faire, je vois plus citroen et toyota et Hyundai en embuscade.

salociN
Invité
Et on peut rajouter les déboires de Hyundai au Mexique sur ses 3 voitures. En terme de fiabilité, je crois que Ford reste quand même le pire en nombre de pannes, bien qu’elles soient « mineures » en terme de conséquences (quelques places perdues). Et paradoxalement, ils sont tout de même en tête du championnat constructeur. En tout cas, malgré des voitures en quête de maturité, rien de nouveau dans la discipline : elle reste toujours aussi exigeante, et c’est toujours celui qui reste sur la route qui a les meilleures chances de gagner à la fin, que ce soit celle du… Lire la suite >>
salociN
Invité
La question porte moins sur les qualités intrinsèques des voitures que sur le feeling pilote/monture. Latvala/Yaris sur un team 100% finlandais qui paraîtrait presque conçu dès le départ autour de lui, ça colle parfaitement, et ça donne un JML « retrouvé » au second rang du championnat, chose que même Nostradamus n’avait su prédire. Si au contraire on n’avait eu qu’Hänninen en pilote de pointe, tous ou presque se seraient accordés pour dire que la Yaris est une sombre bouse. Un Ogier sur une Ford pensée très différemment d’une VW et qu’il a du mal à faire à sa main, ça donne… Lire la suite >>
salociN
Invité
Je pense que du point de vue d’Ogier, les questions de salaire sont en effet assez secondaires, puisque (le prospère) Red Bull est là, et n’a à priori aucune raison/envie de partir. La question primordiale en fin de saison va tourner surtout autour du climat favorable à la performance, et donc des moyens techniques mis à disposition. Ce qui passe nécessairement par un engagement officiel, seule manière pour M-Sport de (re)passer le cap supérieur. Car outre la perfusion fournie par Ford, il est tout de même de notoriété publique que Wilson dispose de moyens actuellement limitées (on va appeler ça…… Lire la suite >>
Labradaauto
Invité

..Qui pourrait par subterfuges techniques des montures des adversaires à Thierry Neuville tenter de réduire le succès du team Hyundai ne doit pas être « au parfum » de la vélocité du pilote, de son « coup de patte ».
De tous temps, le tour de Corse est une affaire de pilotage qui prend le dessus sur l’ensemble des éléments de course. Certes j’ai dit dommage pour Meeke qui lui aussi est un spécialiste tarmac. Belle victoire donc pour Thierry .

Rowhider
Invité

Thierry Neuville est très talentueux, cette victoire est une belle récompense pour le pilote Belge. « Sa mise au pilori » était franchement injuste: en rallye l’expérience prime, et l’expérience elle a besoin de rentrer. Meilleure est la voiture, et plus aisé est l’apprentissage.
Des pilotes comme Loeb ou Ogier, il y en a 1 par génération: pas de bol pour les autres, on en aura eu 2.

Encore bravo à Thierry Neuville, je lui souhaite plein d’autre victoires.

Labradaauto
Invité

belle revanche aussi sur le suède 2015. Mais c’était avant que VW ne fasse « actualité ».car en 2015 Suède C’est Neuville le vainqueur pour moi et pas seulement.

salociN
Invité

4 rallyes, 4 vainqueurs différents… va falloir que les Sordo, Paddon, Hänninen, Tänak et Breen se sortent les doigts, maintenant qu’ils ont tous une auto victorieuse !

r-motor
Invité

Meeke entre ses soucis de voiture et ses soucis de pilotage ne va pas s’en sortir… :/

Salva
Invité

Gagner le Tour de Corse ça vaut bien gagner le championnat .

wpDiscuz