Accueil Général WRC – Argentine 2017 : Un suspense jusqu’au bout

WRC – Argentine 2017 : Un suspense jusqu’au bout

169
7
PARTAGER

Il a fallu attendre la toute dernière spéciale du rallye pour savoir qui en était le vainqueur. Au départ de cette dernière spéciale, il n’y avait que 6 dixièmes entre les deux premiers. A l’arrivée, seulement 7 !

Hier, nous avions laissé Evans plutôt largement en tête du rallye argentin mais en légère difficulté. Au contraire de Neuville très en forme sur ce terrain dégradé. Tänak remporte la spéciale numéro 13 devant Ogier. Mais, dans la spéciale 14, Neuville signe le scratch et prend 15 secondes à Evans qui a commis un tête à queue. Rebelote dans la 15ème spéciale (une crevaison pour Evans) et voilà le Belge à 11 petites secondes de l’Irlandais.

L’Argentine, une piste terre qui détruit

Ostberg de son côté a tapé et endommagé une roue arrière. Il doit abandonner alors qu’il était 4ème. Dans cette ES14, Meeke qui est reparti en rallye 2 nous refait une (très grosse) cabriole. Nouvel abandon, sans doute définitif pour le Britannique. Très très mauvais rallye pour Citroën. La voiture est détruite ! Meeke reste fidèle à sa réputation : rapide mais qui sort fort.

Ce matin, Tänak signe le premier scratch et met la pression sur Neuville et Evans. Par contre il doit abandonner de précieuses secondes dans l’avant-dernière spéciale alors que Neuville accélère. Ainsi, avant d’aborder la Power Stage (dernière spéciale avec points de bonus), Evans est en tête pour 6 dixièmes sur Neuville. Tänak est 27,8 secondes et va chercher à profiter d’une erreur de l’un ou l’autre. ogier, 4ème, est loin du podium mais n’a que 20 secondes sur Latvala. Il devrait aller chercher quelques points de bonus mais fait surtout le dos rond. Il n’a jamais été dans le rythme, roulant souvent à la limite et commettant quelques fautes. Finir devant son dauphin, Latvala serait un moindre mal.

Power Stage : une piste cassante pour en finir

Les enjeux de cette power stage sont importants. Si Evans l’emporte, on aura un 5ème vainqueur en 5 rallyes. Si Neuville l’emporte, il sera le premier pilote à signer deux victoires en 2017. Ostberg et Breen se lancent dans la spéciale. Elle est très sinueuse et pleine de pierres dans sa première partie avant d’accélérer un peu. Elle fait aussi le plein de spectateurs comme depuis le début de ce rallye.

Tidemand en WRC2 franchit la ligne en premier et signe le temps de référence en 13:51:8. Ce matin il était en 14:24 dans la même spéciale. Les WRC étaient en 13 minutes 07. Ostberg met 32 secondes à Tidemand, ce qui est normal vu la différence de puissance entre les deux catégories. Mais, le temps n’est pas si bon que cela. 13:19. Ostberg en termine avec un rallye compliqué sur sa M-Sport privée. Il devrait terminer 9ème.

Breen signe un temps 4 secondes plus rapide que Ostberg mais termine très très loin après 2 jours hors course. Sordo est ultra-lent à l’image mais compte 1 minute d’avance sur Ostberg pour la 8ème place. Crevaison à l’avant. L’Espagnol en termine avec 30 secondes de retard et conserve la 8ème place. « Je n’ai vraiment pas de chance » dit-il dépité. Hanninen en termine, gentiment. Breen est toujours en tête de cette power stage. Paddon est aussi au ralenti. Décidément pour Hyundai c’est une Berezina cette dernière spéciale. Mais il a 5 minutes d’avance et va donc se traîner jusqu’à l’arrivée. On va être  tendu chez Hyundai pour le passage de Neuville. Plus de direction assistée sur la voiture. Il termine quand même à 2 minutes 11 de Breen et conserve au moins sa 6ème place.

Ogier et Tänak placent les Ford en tête

On arrive sur les 5 premiers. Latvala, Ogier et Tänak sont dans la spéciale. Ogier vise les points de bonus même s’il est conscient qu’il faut assurer la 4ème place. Latvala signe le nouveau temps de référence ! 6 secondes de moins que Breen. Ogier est en avance au temps intermédiaire numéro 2 sur Latvala. Il envoie le champion du monde. 4,2 secondes à l’arrivée. La Fiesta est fragile mais rapide. On est plus rapide que ce matin.

Maintenant il va falloir attendre « speedy gonzales » Tänak ainsi que Neuville et Evans. Ogier est content d’en finir. Tänak est en avance sur Ogier. Impressionnant. 1,5 secondes de mieux pour Tänak sur son coéquipier. Neuville attaque lui aussi ! Il est en avance aux intermédiaires. Mais Evans qui s’est élancé après a lui aussi le couteau entre les dents et signe le meilleur intermédiaire. Remporter le rallye ou rien visiblement chez Evans et l’équipe DMack.

Neuville est généreux et les spectateurs applaudissent. 2,7 secondes de mieux que Tänak. C’est bon pour le championnat en tout cas avec au moins 4 points de bonus. Il ne reste que Evans à en terminer. Il doit terminer devant Neuville mais a touché un pont. Pas de dommage mais une perte de temps. Le suspens va tenir jusqu’au bout. Il a 1,3 secondes de retard sur Neuville. Il est en retard de 7 dixièmes alors qu’il reste 1 minute de course !

Le temps s’égraine…1,3 secondes de retard à l’arrivée. Evans perd le rallye pour 7 dixièmes ! C’est cruel pour le pilote DMack. C’est une nouvelle victoire pour Neuville qui fait le plein de points. Neuville félicite Evans qui a un sourire crispé.

Au championnat, c’est une très belle opération pour Neuville sur Ogier. Aux 25 points de la victoire (sa 4ème en carrière), il ajoute 5 points de bonus. Ogier reste en tête et augmente son avance de 3 points sur Latvala. Par contre il n’a plus que 18 points sur Neuville contre 34 avant l’Argentine. M-Sport limite la casse en ne perdant que 2 points sur Hyundai.

Classement du championnat pilote :
1 – Ogier 102 points
2 – Latvala 86 points
3 – Neuville 84 points
4 – Tänak 66 points
5 – Sordo 51 points
6 – Evans 42 points
7 – Breen 33 points
8 – Paddon 33 points
9 – Meeke 27 points
10 – Hänninen 21 points

Classement du championnat constructeur :
1 – M-Sport 162 points
2 – Hyundai 140 points
3 – Toyota 99 points
4 – Citroën 77 points

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "WRC – Argentine 2017 : Un suspense jusqu’au bout"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
R-motor
Invité

Je trouve au fil du temps que Meeke bien que rapide et capable de gagner est une erreur de casting de citroën…il commet trop de faute a croire qu’il ne connais pas la voiture ou le terrain…

Jrc
Invité

Après la f1 avec un écart de 0,6 le rallye un écart de 0,7 le suspense était au rdv ce week-end sinon bravo à Neuville il est le seul à réussir à remonter sur Evans il est dans une bonne période en tout cas ça promet une belle bagarre aussi cette Année curieux le parallèle ogier Hamilton leurs « coéquipiers qui brillent et eux finissent tout les 2 4eme

Labradaauto
Invité

Neuville et sa monture sont parfaitement au point. ça fait plaisir – J’ai encore la rage du suède 2015. C’était avant l’affaire vw diesel.
les écarts . Je crois qu’on a 2017 le plus championnat peut-être jamais vécu en rallye.
Sportivement « ILS » sont tous là au premier plan du haut niveau , et performance des équipages.

Labradaauto
Invité

j’ai oublié BEAU

wpDiscuz