Accueil Endurance WEC 2017-1 : Toyota l’emporte de justesse à Silverstone

WEC 2017-1 : Toyota l’emporte de justesse à Silverstone

145
21
PARTAGER

Dans la foulée du Prologue de Monza où Toyota avant montré sa rapidité face à Porsche, c’est une des voitures japonaises qui a remporté les six heures de Silverstone, mais l’affaire ne fut pas aussi simple que pourrait le laisser penser le résultat brut.

Qualifications

Contrairement aux Toyota TS050, les Porsche 919 se sont présentées à Silverstone avec leur package aérodynamique à faible appui, dans l’optique, déjà, de la préparation du Mans. Sur le tracé anglais, le constructeur allemand s’imposait donc d’office un désavantage qui allait se traduire lors des qualifications par une première ligne entièrement Toyota. C’est la no7 qui faisait la pole avec Kamui Kobayashi et Mike Conway devant la no8 de Sebastien Buemi et Kazuki Nakajima. Les deux machines de Stuttgart se voyaient reléguées en seconde ligne avec la no1 devant la no2, les deux à plus d’une seconde de la pole… La seule LMP1 privée cette saison est la ByKolles puisque Rebellion est descendu d’un cran en LMP2, mais elle n’est pas plus rapide qu’avant pour autant et échouait avec un temps au milieu des LMP2.

Chez les LMP2 justement, l’Oreca no26 du G Drive Racing devançait les champions en titre Alpine avec la no36 devant leurs anciens compagnons d’écurie, la voiture du Jackie Chan Racing no38, et les deux Vaillante-Rebellion no31 et 13.

La variété était de mise en LMGTE pro puisque trois marques se positionnaient aux trois premières positions. La Ford GT no67 assurait le meilleur temps de la catégorie devant la Ferrari AF Corse no71 et l’Aston Martin Vantage no95, alors que les deux Porsche fermaient la marche du GTE Pro. En GTAm, l’Aston Martin no98 réalisait la pole.

Course

Les deux Toyota menaient le début de l’épreuve assez nettement, la no8 ayant passé la no7 dans les premiers tours, mais la no7 était victimes de soucis mécaniques intermittents qui la faisaient rétrograder derrière les deux Porsche. Les deux voitures de Stuttgart ne perdaient pas trop de terrain et restaient une menace pour la TS050 de tête, à tel point que la no2 prenait la tête alors qu’apparaissent quelques gouttes au bout de deux heures de course, la stratégie Porsche des pneumatiques ayant été particulièrement bien minutée. La course en tête de la Porsche n’allait pas se prolonger puisque la Toyota no8 jouait à son tour de chance avec un ravitaillement durant une interruption dûe à un début d’incendie sur une Porsche 911 qui remettait les Porsche 919 sur un mauvais pied et redonnait la tête à la Toyota.

A l’orée de la quatrième heure, les conditions changeantes faisaient une victime notable en la personne de Jose Maria Lopez sur la Toyota no7 qui, se faisant surprendre par une perte d’adhérence sur le vibreur de Copse, tirait droit dans le mur de pneus à grande vitesse et détruisait l’avant de sa Toyota. Le pilote argentin parvenait toutefois à regagner les stands au ralenti, et l’équipe Toyota se lançait dans une partie de mécanique qui allait plonger la no7 dans les profondeurs du classement. L’incident donnait lieu à une séquence en full course yellow qui figeait les écarts mais permettait à son tour à la Porsche no2 de ravitailler avantageusement et de se replacer au commandement.

La Toyota no8 entamait alors une charge sabre au clair pour raccrocher la Porsche, malgré la consommation moindre de celle-ci, et à 15 petites minutes de l’arrivée, Sebastien Buemi passait Brandon Hartley pour la tête de la course, une position qu’il allait garder jusqu’au drapeau à damiers, passé seulement 6 secondes devant la Porsche no2. La Porsche no1 termine sur le podium alors que la Toyota no7 finit 23ème, mais quatrième de la catégorie, ce qui pourrait s’avérer précieux au moment de compter les points en fin de saison.

Malgré des dispositions a priori favorables, les Toyota n’ont pas dominé outrageusement et la course est restée ouverte jusqu’au bout. C’est prometteur pour la suite, et on verra a Spa le mois prochain où on sera à l’équilibre avec cette fois les deux adversaires en configuration Le Mans.

L’Alpine no36 a dominé l’épreuve en LMP2, en tête depuis le départ jusqu’aux deux tiers de la course, mais son avance a fondu, victime de la sortie du safety car. L’écurie berruyère a alors rétrogradé malgré les efforts en fin de course de Nicolas Lapierre et termine finalement quatrième. Ce sont les anciens compagnons d’écurie qui ont ramassé les lauriers puisque l’écurie Jackie Chan DC Racing de Ho Pin Tung, Oliver Jarvis et Thomas Laurent sur l’Oreca no38 a pris le relais en tête pour terminer première devant la Rebellion Vaillante no31 et une étonnante no28 du TDS Racing que l’on n’attendait pas si vite à pareille fête.

Nette domination Ford en LMGTE pro avec un duel entre les deux Ford GT en début de course, avant que la no68 ne lâche prise, au profit de la Ferrari no51 venue à bout de Porsche plus en forme qu’aux essais. D’ailleurs la 911 RSR no91 termine sur le podium. Mais c’est bien la Ford no67 d’Andy Priaulx, Harry Ticknell et Pipo Derani qui l’emporte.

 

En LMGTE Am, suspense jusqu’au bout puisque le duel entre l’Aston Martin no98 et la Ferrari no54 se terminait par un accrochage dans le dernier tour (!) et c’est la Ferrari no61 du Clearwater Racing, écurie qui entame sa premiere saison complète, qui s’impose.

Rendez-vous à Spa du 4 au 6 mai pour la seconde épreuve du championnat.

Crédit photos :  Toyota (1), Porsche (2), Jackie Chan DC Racing/DPPI (3), FIA WEC (4,5)

Classement

6 Heures de Silverstone, 16 mai 2017

POS No TEAM DRIVER_1 DRIVER_2 DRIVER_3 VEHICLE TYRES CLASS LAPS GAP_FIRST
1 8 Toyota Gazoo Racing Sébastien BUEMI Anthony DAVIDSON Kazuki NAKAJIMA Toyota TS050 – Hybrid M LMP1 197
2 2 Porsche LMP Team Timo BERNHARD Earl BAMBER Brendon HARTLEY Porsche 919 Hybrid M LMP1 197 6.173
3 1 Porsche LMP Team Neel JANI André LOTTERER Nick TANDY Porsche 919 Hybrid M LMP1 197 46.956
4 38 Jackie Chan DC Racing Ho-Pin TUNG Oliver JARVIS Thomas LAURENT Oreca 07 – Gibson D LMP2 184 13 Laps
5 31 Vaillante Rebellion Julien CANAL Nicolas PROST Bruno SENNA Oreca 07 – Gibson D LMP2 184 13 Laps
6 28 TDS Racing François PERRODO Matthieu VAXIVIERE Emmanuel COLLARD Oreca 07 – Gibson D LMP2 184 13 Laps
7 36 Signatech Alpine Matmut Nicolas LAPIERRE Gustavo MENEZES Matthew RAO Alpine A470 – Gibson D LMP2 183 14 Laps
8 26 G-Drive Racing Roman RUSINOV Pierre THIRIET Alex LYNN Oreca 07 – Gibson D LMP2 183 14 Laps
9 24 CEFC Manor TRS Racing Tor GRAVES Jonathan HIRSCHI Jean-Eric VERGNE Oreca 07 – Gibson D LMP2 183 14 Laps
10 25 CEFC Manor TRS Racing Roberto GONZALEZ Simon TRUMMER Vitaly PETROV Oreca 07 – Gibson D LMP2 182 15 Laps
11 37 Jackie Chan DC Racing David CHENG Alex BRUNDLE Tristan GOMMENDY Oreca 07 – Gibson D LMP2 182 15 Laps
12 13 Vaillante Rebellion Mathias BECHE David HEINEMEIER HANSSON Nelson PIQUET JR Oreca 07 – Gibson D LMP2 172 25 Laps
13 67 Ford Chip Ganassi Team UK Andy PRIAULX Harry TINCKNELL Luis Felipe DERANI Ford GT M LMGTE Pro 171 26 Laps
14 51 AF Corse James CALADO Alessandro PIER GUIDI Ferrari 488 GTE M LMGTE Pro 171 26 Laps
15 91 Porsche GT Team Richard LIETZ Frédéric MAKOWIECKI Porsche 911 RSR M LMGTE Pro 171 26 Laps
16 66 Ford Chip Ganassi Team UK Stefan MÜCKE Olivier PLA Billy JOHNSON Ford GT M LMGTE Pro 171 26 Laps
17 71 AF Corse Davide RIGON Sam BIRD Ferrari 488 GTE M LMGTE Pro 170 27 Laps
18 95 Aston Martin Racing Nicki THIIM Marco SØRENSEN Richie STANAWAY Aston Martin VANTAGE D LMGTE Pro 170 27 Laps
19 97 Aston Martin Racing Darren TURNER Jonathan ADAM Daniel SERRA Aston Martin VANTAGE D LMGTE Pro 168 29 Laps
20 61 Clearwater Racing Weng Sun MOK Keita SAWA Matt GRIFFIN Ferrari 488 GTE M LMGTE Am 166 31 Laps
21 98 Aston Martin Racing Paul DALLA LANA Pedro LAMY Mathias LAUDA Aston Martin V8 Vantage D LMGTE Am 166 31 Laps
22 77 Dempsey-Proton Racing Christian RIED Matteo CAIROLI Marvin DIENST Porsche 911 RSR (991) D LMGTE Am 166 31 Laps
23 7 Toyota Gazoo Racing Mike CONWAY Kamui KOBAYASHI Jose Maria LOPEZ Toyota TS050 – Hybrid M LMP1 159 38 Laps
24 86 Gulf Racing UK Michael WAINWRIGHT Benjamin BARKER Nicholas FOSTER Porsche 911 RSR (991) D LMGTE Am 143 54 Laps
Not Classified
25 54 Spirit of Race Thomas FLOHR Francesco CASTELLACCI Miguel MOLINA Ferrari 488 GTE M LMGTE Am 165 32 Laps
26 4 Bykolles Racing Team Oliver WEBB Dominik KRAIHAMER James ROSSITER ENSO CLM P1/01 – Nismo M LMP1 155 42 Laps
27 92 Porsche GT Team Michael CHRISTENSEN Kevin ESTRE Porsche 911 RSR M LMGTE Pro 95 102 Laps

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "WEC 2017-1 : Toyota l’emporte de justesse à Silverstone"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Çà promet pour Le Mans même si, comme il est dit dans l’article, le pack aérodynamique des Porsche ne les avantageaient pas.

Stephy.0130
Invité
La stratégie des pneus pour Porsche a été un plus, les hybrides Michelin accrochaient quand les pneus slicks pour Toyota jouaient de quelques surprises…pourtant la fin de course avantage Toyota avec ses pneus moins usées sur la TS050 8, la Porsche n2 avec 8 secondes d’avance ne pouvait que voir fondre son avance sur chaque tour !! En 12 min Buemi repris l’avantage il a rattrapé 8 secondes, avec à la fin 6 s d’avance en pneus moins usés, par contre le réservoir devait pas être loin de la zone rouge !! Comme quoi …mais surprenant cette course au moment… Lire la suite >>
Invité

Pour Lopez, ce n’est pas la barre stabilisatrice qui a laché ????

Invité

Rappel
A cause une mauvaise gestion Toyota lors de la sortie safty lorsque la 7 c’est scratcher, la 8 a perdu plus d’une minute, dommage qu’il n’y est pas deux SC.

seb
Invité

Ça sent pas bon pour Toyota pour Le Mans non?
Ils n’arrivent pas à larguer les Porsche alors qu’ils ont une handicape aérodynamique.

Stephy.0130
Invité
A voir pour Spa, j’insiste que le choix de gommes est primordial, je me rappel d’un bon stop pit pour Toyota avec un changement de gomme Michelin hybride alors que Audi et Porsche avaient toujours des pneus slicks… Tandis qu’ils jouaient sur des oeufs, Toyota remonté sans peine ( 2014 ) tout le monde croyait à des pneus pluie, la puissance ne fait pas tout !! Au Mans il y aura 3 voitures pour Toyota / 2 pour Porsche si l’écart est proche ça risque de faire mal… Attendons Spa pour voir la différence aérodynamique sur faible appui de la… Lire la suite >>
Stephy.0130
Invité

C’était à Silverstone en 2014 Porsche avait je crois suivis Toyota pour les pneus hybrides Michelin quand Audi restait en slicks, sous l’averse une des Toyota roulait 5 s plus rapide que sa soeur restait en pneus pluie et elle mettait 15 s sur les Audi restaient en slicks…
TOYOTA avait fait 1 et 2 suivis de Porsche en 3 ème !!-
En 2014 !!

wpDiscuz