Accueil Super GT Super GT 2017-1 : Domination totale de Lexus à Okayama

Super GT 2017-1 : Domination totale de Lexus à Okayama

319
0
PARTAGER

La première course du championnat 2017 a été une démonstration de force de Lexus avec les nouvelles LC500, largement au dessus des nouvelles Nissan GT-R et des Honda NSX qui ont eu une première course désastreuse. C’est la paire constituée par Ryo Hirakawa et Nick Cassidy sur la Lexus Keeper-TOM’S no37 qui l’a emporté devant Andrea Caldarelli et Kazuya Oshima sur la voiture du team Le Mans no6 et les quatre autres Lexus. En GT300, le Goodsmile Racing a retrouvé la plus haute marche du podium avec la victoire de Nobuteru Taniguchi et Tatsuya Kataoka sur l’AMG-GT aux couleurs d’Hatsune Miku.

Qualifications

Après des essais d’intersaison largement dominés par les Lexus, on s’attendait que les LC500 se placent en haut de la grille. De façon surprenante mais encourageante, les choses ne se sont pas tout à fait passées de cette façon puisque les Honda NSX ont repris avec la nouvelle réglementation du poil de la bête. A tel point même que c’est une NSX, la no8 ARTA qui a signé la pole position aux mains de Takashi Kobayashi, dont c’est le retour en GT500 après une belle saison 2016 sur la BMW M6 GT3 du team ARTA la saison dernière. La belle performance de la no8 a été complétée par la cinquième position de la NSX no17 et la septième de la voiture no7 du team Motul-Mugen en septième position. Les Lexus étaient intercalées avec le second temps pour la no6 et une bonne performance de Kazuya Oshima devant la no37.

Grise mine chez Nissan par contre, puisque les quatre GT-R fermaient la marche, avec le meilleur temps du camp Nissan pour JP de Oliveira, onzième seulement sur la voiture no24 du team Forum Ingeniering-Kondo. Et double peine pour les deux voitures chaussées en Michelin, dernière et avant-dernière, une position inhabituelle pour le manufacturier français. On verra si Nissan peut redresser la barre, mais pour l’instant le problème semble lié à l’aéro de la nouvelle voiture, ce qui va être difficile à corriger rapidement.

En GT300, les AMG-GT montraient leurs dispositions avec la pole pour les vainqueurs de la course d’Okayama la saison dernière, le team Leon Cvstos et la voiture no61 de Naoya Gamou, devant la no4 du team Goodsmile Hatsune Miku de Nobuteru Taniguchi. Les champions 2016, le team Tsuchiya VivaC, assuraient le troisième temps. A noter la bonne prestation de la nouvelle Lexus RC F GT3 avec le quatrième temps pour Yuichi Nakayama sur la no51 du team JMS P.Mu LM Corsa.

Course GT500

Les ennuis ont commencé dès le tour de formation pour Honda, avec trois des cinq NSX en panne, dont la no8 en pole position. A ce niveau de compétition, une bourde de ce calibre ne fait pas rire grand monde et il y aura une réunion difficile lundi matin chez le constructeur… La procédure de départ s’en est trouvée rallongée le temps de ramener les autos au garage. Trois tours après le départ, alors que les Lexus no37 et no6 se disputaient le commandement, c’était au tour de la NSX no100 de rendre l’âme, en même temps que le crash spectaculaire de la Toyota Mark X MC en GT300. Le safety car revenait en piste. La course démarrait enfin après cette séquence chaotique et immédiatement les Lexus prenaient les devants, alors que la dernière NSX survivante régressait progressivement dans la hiérarchie et que les GT-Rs n’étaient pas capables de suivre le rythme des LC500.

La bataille pour le commandement de la course opposait Nick Cassidy sur la LC500 no37 Keeper-TOM’S frappée du taureau de Red Bull et Kazuya Oshima sur la no6 du team Wako’s-Le Mans, avec la no38 Zent pas loin derrière après avoir tenu la seconde position en début d’épreuve. Les Lexus allaient assurer le spectacle pendant toute la course, en bataillant deux par deux aux six premières positions : La no37 et la no6, la no1 et la no38, et la no36 et la no19.

Les Nissan pendant ce temps avaient une course en retrait, la seule passe d’armes notable étant au crédit de Jann Mardenborough qui pour sa première course en GT500 au volant de la célèbre GT-R Calsonic se payait le luxe de passer un des cadors de l’effectif Nissan, JP de Oliveira sur la no24, pour prendre jusqu’au ravitaillement le commandement de l’escouade des GT-Rs. La no46 s’arrêtait sur le bas-côté à la mi-épreuve, victime d’une  casse mécanique, ajoutant à la prestation en demi-teinte du constructeur de Yokohama pour cette première épreuve de la saison.

La course allait se dérouler avec cette configuration, les arrêts au stand ne changeant pas la donne, et gagner en intensité dans les dix derniers tours quand Andrea Caldarelli sur la LC500 no6 tentait le tout pour le tout pour passe Hirakawa en tête, sans trouver l’ouverture. C’est donc Hirakawa qui passait la ligne le premier et permettait à son coéquipier Nick Cassidy de devenir le premier pilote néo-zélandais à monter sur la première marche du podium en Super GT.

Lexus a profité à plein du changement de réglementation et assis une domination qui sera difficile à contester. Nissan semble au contraire avoir pâti de la réduction des appuis aérodynamiques, alors que Honda, qui a montré une belle vitesse aux essais, a raté son entrée en matière. La seconde course à Fuji donnera des enseignements complémentaires avec un circuit beaucoup moins exigeant en charge aéro.

Course GT300

La caravane du GT300 et ses 30 participants, un nouveau record, partait avec moins de difficulté que les GT500 mais au bout de trois tours la nouvelle Toyota Mark X MC se retrouvait dans le mur, provoquant l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Au redépart, un bref duel entre les deux Mercedes de tête voyait Kataoka sur l’AMG-GT aux couleurs Hatsune Miku prendre l’avantage et s’envoler pour entamer une course en tête et en solitaire. Ce n’était pas le cas de la voiture Leon-Cvstos qui bataillait ferme durant toute l’épreuve avec la Toyota 86 MC VivaC no25, cette dernière finissant par passer en seconde position mais sans pouvoir faire le trou.

Alors que la course entrait dans son dernier tiers, Morio Nitta pulvérisait la Ferrari 488 GT3 Arnage Racing no50 lors d’un gros accident, entraînant une nouvelle fois l’entrée de la voiture de sécurité. Nitta était évacué vers l’hôpital, mais l’écurie communiquait dans la soirée qu’il n’avait pas souffert de grosses blessures, ce qui n’était pas évident sur le moment vu l’état de sa voiture.

La fin de course était marquée par un tête à queue spectaculaire de Matsui sur la 86 MC VivaC au beau milieu d’un peloton comprenant les leaders de GT500 en pleine bagarre. Miraculeusement, personne ne touchait personne mais Matsui repartait finalement quatrième, offrant le doublé à Mercedes avec la no4 de Taniguchi et Kataoka devant la no65 de Kurosawa-Gamou, et la Porsche Pacific-Gulf no9 de Mineo-Lester, le second pilote néo-zélandais sur le podium du week-end.

La victoire du team Goodsmile Racing vient à point nommé alors que l’équipe a annoncé que pour la première fois elle participera aux 24 heures de Spa-Francorchamps cette année, une participation qui devrait être remarquée.

La seconde manche du championnat 2017 aura lieu comme à l’habitude au Fuji Speedway les 3 et 4 mai pour l’épreuve traditionnelle des 500 km.

Crédit photos : GT Association (1,3,6,7,8), Honda Racing (2), Toyota Gazoo Racing (4), Nissan (5)

Classement

Okayama 300 km – 9 avril 2017

GT500

PoNoMachineDriverLapsBest LapDiff.(km/h)Tire
137KeePer TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
811’20.2912:12’39.626BS
26WAKO’S 4CR LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuya Oshima
Andrea Caldarelli
811’19.78401/01/03BS
31DENSO KOBELCO SARD LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Heikki Kovalainen
Kohei Hirate
811’20.60801/02/61BS
438ZENT CERUMO LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
811’20.22201/02/39BS
536au TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuki Nakajima
James Rossiter
811’20.45501/07/07BS
619WedsSport ADVAN LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuhi Sekiguchi
Yuji Kunimoto
811’20.60101/09/19YH
723MOTUL AUTECH GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
811’21.06620.096MI
812CALSONIC IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Hironobu Yasuda
Jann Mardenborough
811’20.93932.360BS
916MOTUL MUGEN NSX-GT
Honda NSX / HR-417E
Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
811’21.01140.195YH
1024Forum Engineering ADVAN GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Daiki Sasaki
Joao Paulo de Oliveira
811’21.29451.691YH
1117KEIHIN NSX-GT
Honda NSX / HR-417E
Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
731’20.8688LapsBS
1264Epson Modulo NSX-GT
Honda NSX / HR-417E
Bertrand Baguette
Kosuke Matsuura
571’21.55024LapsDL
46S Road CRAFTSPORTS GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Satoshi Motoyama
Katsumasa Chiyo
331’21.52848LapsMI
100RAYBRIG NSX-GT
Honda NSX / HR-417E
Naoki Yamamoto
Takuya Izawa
51’21.26076LapsBS
8ARTA NSX-GT
Honda NSX / HR-417E
Tomoki Nojiri
Takashi Kobayashi
DNSBS

GT300

PoNoMachineDriverLapsBest LapDiff.(km/h)Tire
14GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
771’26.4282:13’18.040YH
265LEON CVSTOS AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
771’26.30401/03/25BS
39GULF NAC PORSCHE 911
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Jono Lester
Kyosuke Mineo
771’26.89814.234YH
425VivaC 86 MC
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Takamitsu Matsui
Kenta Yamashita
771’26.80521.899YH
555ARTA BMW M6 GT3
BMW M6 GT3 / P63
Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
771’27.62522.562BS
610GAINER TANAX triple a GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Ryuichiro Tomita
Hiroki Yoshida
771’27.72725.342DL
73B-MAX NDDP GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Kazuki Hoshino
Mitsunori Takaboshi
771’27.59225.822YH
851JMS P.MU LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Yuichi Nakayama
Sho Tsuboi
771’27.22426.836BS
933D’station Porsche
PORSCHE 911 GT3 R / HR00522
Tomonobu Fujii
Sven Muller
771’27.24527.258YH
1031TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Koki Saga
Rintaro Kubo
771’27.43334.897BS
1187SHOP CHANNEL LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Shinya Hosokawa
Kimiya Sato
771’27.46938.674YH
1218UPGARAGE BANDOH 86
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Yuhki Nakayama
Shintaro Kawabata
771’27.78145.920YH
137Studie BMW M6
BMW M6 GT3 / P63
Jorg Muller
Seiji Ara
771’28.02246.874YH
1421Hitotsuyama Audi R8 LMS
Audi R8 LMS / DAR
Richard Lyons
Masataka Yanagida
761’28.0661LapDL
15360RUNUP GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Yusaku Shibata
Takayuki Aoki
761’27.6921LapYH
16111EVA RT TEST-01 Rn-s AMG GT
Mercedes AMG GT3 / M159
Keishi Ishikawa
Ryosei Yamashita
761’28.0841LapYH
175MACH SYAKEN MC86 GTNET
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Natsu Sakaguchi
Kiyoto Fujinami
761’27.3971LapYH
1811GAINER TANAX AMG GT3
Mercedes AMG GT3 / M159
Katsuyuki Hiranaka
Bjorn Wirdheim
761’26.9941LapDL
1988MANEPA LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Manabu Orido
Kazuki Hiramine
761’27.4711LapYH
20117EIcars BENTLEY GT3
BENTLEY CONTINENTAL GT3 / CND
Yuji Ide
Ryohei Sakaguchi
761’28.6711LapYH
2126TAISAN SARD R8 FUKUSHIMA
Audi R8 LMS / DAR
Shinnosuke Yamada
Jake Parsons
751’28.1502LapsYH
2260SYNTIUM LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Akira Iida
Hiroki Yoshimoto
751’27.9622LapsYH
2335ARTO 86 MC 101
TOYOTA 86 MC / GTA V8
N.Charoensukhawatana
N.Hortongkum
741’29.3823LapsYH
2422R’Qs SLS AMG GT3
Mercedes SLS AMG GT3 / M159
Hisashi Wada
Masaki Jyonai
741’29.0263LapsYH
2548GT-R GT3
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Hiroshi Takamori
Masaki Tanaka
741’29.4013LapsYH
262SYNTIUM Apple LOTUS
LOTUS EVORA MC / GTA V8
Kazuho Takahashi
Hiroki Katoh
571’29.80720LapsYH
50Ferrari 488 GT3
Ferrari 488 GT3 / F154GT
Akihiro Tsuzuki
Morio Nitta
491’28.28828LapsYH
30TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Hiroaki Nagai
Kota Sasaki
421’27.94035LapsYH
61SUBARU BRZ R&D SPORT
SUBARU BRZ GT300 / EJ20
Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
361’27.56941LapsDL
52SAITAMA TOYOPET GreenBrave MARK X MC
TOYOTA MARK X MC / GTA V8
Taku Bamba
Shigekazu Wakisaka
31’29.97974LapsYH

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz