Accueil Audi Selon le MIT, le dieselgate en Europe fera plus de 1200 morts...

Selon le MIT, le dieselgate en Europe fera plus de 1200 morts prématurées

225
15
PARTAGER

Le très réputé Massachusetts Institute of Technology (MIT) vient de publier une étude dans laquelle sont évalués les impacts des émissions polluantes sous-estimées à cause de la tricherie du groupe Volkwagen, sur la santé et sur l’espérance de vie.

Une première étude du MIT avait conduit à conclure que 60 morts seraient prématurées aux USA à cause des 482 000 véhicules truqués vendus sur le territoire. Pour cette nouvelle étude, l’équipe (*) s’est attachée à étudier les 2,6 millions de véhicules truqués, vendus uniquement en Allemagne. Comme la pollution a une vilaine tendance à passer les frontières, l’étude s’étend aux pays frontaliers, à savoir France, Pologne, République Tchèque principalement.

1200 morts prématurées à coup sûr

Vu les émissions de 2008 à 2015, l’étude conclut que 1200 personnes vont mourir prématurément en Europe, perdant des dizaines d’années d’espérance de vie. Si VW peut battre le rappel et remettre en conformité les véhicules en cause avant la fin 2017, l’étude estime que ce seront tout de même 2 600 morts prématurées de plus qu’il faudra dénombrer, ou un total de 29 000 années de vie perdues. En terme de coûts de santé, cela se chiffrerait à plus de 4 milliards de dollars. Evidemment, cela suppose qu’au 1er janvier 2018 tous les véhicules seraient mis en conformité ce qui ne devrait pas être le cas. Les 2600 morts prématurées seraient alors dépassées si on en croit l’étude théorique.

L’équipe du MIT va même jusqu’à chiffre l’impact sur différents pays. Toujours en ne prenant en compte que les véhicules vendus en Allemagne, ils arrivent aux chiffres suivants : 500 morts prématurées en Allemagne,, 160 en Pologne, 84 en France, 72 en République Tchèque, les 380 et quelques restants se répartissant sur les autres pays d’Europe.

8,5 millions de véhicules frauduleux en Europe

Et cette étude théorique ne prend en compte, rappelons-le que les 2,6 millions de véhicules diesel truqués vendus en Allemagne sur un total de plus de 11 millions dans le monde. En Europe, ce sont 8,5 millions de véhicules qui sont concernés par la fraude du groupe allemand. Le nombre de décès prématurés sera donc sans doute 3 à 3,5 fois plus importants que calculé ici par le MIT. Reste à voir si ce genre d’étude sera prise en compte pour calculer d’éventuels dommages dus par le groupe VW suite à la fraude avérée.

(*) Steven Barrett, Guillaume Chossière, Akshay Ashok, Irene Dedoussi, Raymond Speth pour le MIT. Sebastian Eastham pour l’Université d’Harvard et Robert Malina pour l’Université belge de Hasselt.

Source : MIT

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Selon le MIT, le dieselgate en Europe fera plus de 1200 morts prématurées"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gfht
Invité

ggggggg

Anonyme
Invité

bravo pour cet argumentaire pointu qui m’a convaincu

Kofkof
Invité

C’est bien triste.

Toutefois, puisque l’on parle de normes de dépassement en labo, il serait intéressant de faire le même exercice avec les normes en condition réelles de tout les autres constructeurs.

SGL
Invité

Ok !
Mais attention dans le « tous pourris ! »
Car dans l’histoire est que l’on trouve plus de gens pour condamner les triches supposées des autres constructeurs automobiles pour dédouaner la triche avérée du groupe VW.
C’est plus simple de dire « tous pourris ! » pour réhabiliter ceux qui ont eu la volonté de faire du fric sur la santé des gens.
Alors certes, beaucoup d’autres constructeurs sont mauvais sur certains moteurs dans la dépollution dans des conditions réelles.

Kofkof
Invité
Je ne dis pas « tous pourris ». J’aimerais juste connaitre les répercutions sur l’écologie, de ce fameux faux-test. En gros ce que je dis c’est : gouvernants Européens : tous pourris. Même si c’est je le conçois, très facile. La France avec sa politique tout diesel, à laisser passer combien de morts entre ses doigts ? Quand Peugeot prônait le FAP en affirmant sa propreté alors que les NoX étaient bien présents, combien de temps avons-nous perdu ? Bref, ce que je veux dire, c’est que faire des calculs savants pour quantifier la connerie de VW c’est bien, mais le faire… Lire la suite >>
Kofkof
Invité

« La France a-t-elle une politique « tout diesel ». Pas trop en fait, même si elle favorise le carburant lourd pour les entreprises. »

Énorme LOL

SGL
Invité

J’ai la naïveté de penser que les normes de dépollution dans des conditions réelles seront beaucoup plus efficace en 2018.
Non ? ou je rêve debout !?

ART
Invité
En phase avec Kofkof, le diesel a été dénoncé depuis le début des années 80 sur les risques sanitaires majeurs ! Et alors, aucun politique n’en avait rien à branler…. Il a fallu attendre des normes irréalistes et l’affaire VW pour que tout le monde se réveille en pleureuse et en surprise ! Faut pas déconner quand même !!! Ensuite, c’est tout de même bien une base politique par des leviers fiscaux qui ont poussé à l’usage du diesel dans les chaumières non ? (soit par véhicules de fonction massivement utilisés en France avec les taxes en faveur de modèles… Lire la suite >>
FrancoSuisse
Invité

Oh la tu as entièrement raison… alors dans ce cas attends toi à ressortir la guillotine… ça va chiiiiiier!

CDA
Membre

A priori, bon nombre d’américains se fichent de cela sinon on verrait pas les mêmes Top 10 chaque mois remplis d’énormes pick-ups :/

Anonyme
Invité

– selon le MIT, le dieselgate ferait 1200 morts EN EUROPE
– selon l’OMS, les particules sont responsables de 45.000 mortes par an EN FRANCE

Il y a comme un décalage dans les données, là !?!

wpDiscuz