Accueil Finance Renault : l’Etat ne souhaite pas faire perdre de l’argent aux Français en...

Renault : l’Etat ne souhaite pas faire perdre de l’argent aux Français en cédant ses parts

156
20
PARTAGER

Le ministre des Finances, Michel Sapin a déclaré jeudi sur BFM Business que les conditions n’étaient pas réunies pour que l’Etat réduise sa participation dans Renault. Rappelons qu’il s’est néanmoins engagé à le faire il y a deux ans.bCette déclaration intervient alors qu’une odeur de scandale flotte à nouveau autour de la marque au losange, empêtrée elle-aussi dans le dieselgate, et que les élections présidentielles pourraient changer la donne.

Le ministre a néanmoins tenu à préciser que la participation de l’Etat au capital du constructeur automobile, passée de 15% à 19,74% en 2015, n’avait pas progressé en vue de demeurer ainsi « pour l’éternité ». Mais en tant que gestionnaire des intérêts de l’Etat, Michel Sapin souhaite comparer le niveau des cours actuels et des cours en vigueur lors de l’achat des actions, histoire, selon lui de ne pas «  faire perdre de l’argent aux Français ». Certaines participations « peuvent être remises sur le marché, mais il faut le faire dans les meilleures conditions possibles », a poursuivi le ministre des Finances.

Quasiment les mêmes propos que ceux martelés par Emmanuel Macron, alors ministre, en janvier 2016. Le désormais candidat aux élections présidentielles avait alors également indiqué : « on va rester très calme et on va le faire posément, au bon moment ».

En avril 2015, l’Etat avait relevé sa participation dans Renault, présentant l’opération comme une mesure temporaire. Son objectif était alors de s’assurer de l’adoption de droits de vote doubles par l’assemblée générale du groupe, conformément à la loi Florange. A cette période, le cours du titre avoisinait 90 euros. Le 15 mars dernier, l’action du cons­tructeur a reculé de 3,7% le 15 mars, chutant à nouveau de 3,4% le lendemain. Cette dégringolade faisait suite à la publication d’extraits du rapport de la Répression des fraudes (DGCCRF) transmis au parquet de Paris dans le cadre de l’affaire des émissions d’oxydes d’azote. La DGCCRF soupçonne Renault d’avoir trompé ses clients sur le véritable niveau de pollution de certains de ses moteurs Diesel. Si Renault était pris la main dans le sac, l’amende pourrait atteindre 3,5 milliards d’euros en France, ce qui correspond à 95% de la trésorerie nette de Renault estimée à fin 2017. Depuis le début de l’année, le titre Renault a perdu 7,6%, tandis que l’indice des grandes valeurs européennes du secteur automobile progressait parallèlement quant à lui de 1,2%.

Sources : Agefi, Dow Jones, AFP

Crédit Photo : Renault

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Renault : l’Etat ne souhaite pas faire perdre de l’argent aux Français en cédant ses parts"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Propos sans intérêt vu que le gouvernement va bientôt changé. Faut poser la question dans qque mois

Milhouse
Invité

Variation 5 jours +2.80%
Variation au 1 janvier -4.33%
Variation 1 an -4.43%

— Le 14 février 2017 plus de 90 euros …..

Ségolène et sa DGCCRF souhaitent faire perdre de l’argent aux Français en cédant les parts de Renault.

Denis
Invité

Il a qu’a faire comme ses copain privatiser les entreprise qui marche bien et étatiser les entreprises déficitaires. Renault faisant des bénef ses copain lui demande de vendre. Ils fait semblant de résister un peu mais il vendra. Avant les élections en théorie car après le vent pourrait tourner….
Toutes les pepites de la france ont été vendu à leurs copain et si au cas où l’une fait des déficit (banques, autoroutes…etc) c’nous ki paye!!!!
On appel ça : privatiser les bénéfices et nationnaliser les pertes.

Denis
Invité

J’ajouterais que le dieselgate touchant renault peu également êtrw un chantage pour obliger l’état à vendre ses part. On appel ça une théorie du complot venant de l’intérieur. Lol

Jdg
Invité

Merci Denis pour ce propo bien simple. Une société mal au point aidée par l’État permet de sauver des emplois ça s’appel
le socialisme. Et vendre après qd tout va c’est pas plus mal car l’État n’est pas fait pour gérer les entreprises sinon ça s’appel du communisme.

Denis
Invité

JDG, Je ne peux pas te laisser tenir des propos aussi extrémistes. lol
La france à t’elle déjà été comuniste? Jamais. Et pourtant il y a 20 ou 30 ans des fleurons mondiaux apartenait a l’état.
Toute ta démo puisé sur tf1 s’éffondre.
20% de renault c’est comuniste aussi?
Merci j’ai bien rigolé.

Nicolas
Invité

L’état ne gère pas Renault, elle en est actionnaire. Elle a apporté du capital, elle en retire des dividendes ( et tant mieux, ca compense en partie les pertes d’emploi des usines délocalisées. )

Elle participe en partie à sa stratégie en votant (double) au conseil d’administration.

Pinot
Invité

Les socialistes ont vendus aujourd’hui leurs actions PSA à BPI FRANCE dirigé par Nicolas Dufourcq , un copain de l’ENA.

Gautier Bottet
Editor

@Pinot : et ? BPI France, Banque Publique d’Investissement, détenue par l’Etat et la Caisse des dépôts et consignations….

Pinot
Invité

l’état touche de l’argent payé par BPI.( donc il vend )

Chez BPIFrance Louis Schweitzer ( Commissaire général à l’Investissement nommé par décret du 9 mai 2014 ) va donc gérer PSA …..

…..Pendant que le Carlos Tavares ….. passe son temps à préparer l’AG d’AIRBUS qui doit se tenir le 12 Avril à Amsterdam.

Thibaut Emme
Admin

Un actionnaire minoritaire qui gérerait PSA ? Et quoi plus ?
BPI France c’est l’Etat (doublement d’ailleurs). Cette vente n’est qu’une écriture comptable. C’est comme si, marié sous la communauté de bien votre femme vous rachetait votre voiture commune…

Cela permet à l’Etat France d’afficher un bilan inchangé en tapant dans les lignes de BPI. Mais c’est l’Etat qui se donne à lui-même pour que cela passe mieux 😉

Pinot
Invité

Le produit du transfert sera notamment affecté au financement de la transformation en cours de la filière nucléaire, a-t-on indiqué à l’APE.

Donc Bercy « transfère » et touche l’argent pour renflouer le nucléaire.
Le nucléaire en France , c’est AREVA …. dont — Philippe Varin — est président …..

Thibaut Emme
Admin

C’est EDF en fait depuis le gros flop Uramin. Mais vous pouvez voir de la collusion partout, aucun souci.
Si ce n’était pas en transférant les actions PSA, cela aurait été par un autre moyen, mais ce serait toujours de l’argent public.

Chris
Invité

L’Etat avait investit 1,2 Milliards d’euros pour passer de 15,01% à 19,74% du capital de Renault, Avec une action à 90€, il avait du donc acheter 13,3 Millions d’actions. Le dividende fixé par Renault, qui sera redistribué cette année est de 3,15€ par action.

En gardant ces actions, l’Etat va au passage, gagné 42 Millions d’Euros cette année…ce sera en moins de nos impôts?

Denis
Invité

Chris, tu oublis les autres 15%.

billou57
Invité

enfin comme demontre renault est responssable de millier de mort avec ses diesel depuis 25 ans..

Denis
Invité

Aucune preuve révélé. Le faux témoin qui c’est? Quand est-ce qu’on l’interview? Existe t’il vraiment?
Pourquoi libération obtient le rapport? Et comment? L’action renault ni celle de Fiat n’ont souffert…. Les investisseurs savent, c’est de la com, ça finira a la panama paper…..du vent.

wpDiscuz