Accueil Electriques L’industrie pétrolière alerte sur l’impact des hausses des taxes carburant

L’industrie pétrolière alerte sur l’impact des hausses des taxes carburant

125
20
PARTAGER

Quand l’industrie pétrolière française elle-même s’inquiète de l’ampleur des taxes. La situation  pourrait tout à la fois impacter le  sort des particuliers que peser sur les charges des entreprises.  Pire encore, pour les majors pétrolières, le contexte pourrait inciter ses clients à se tourner vers l’électrique.

L’Union française des industries pétrolières (Ufip) a alerté mardi le gouvernement sur l’impact de l’augmentation de la fiscalité sur les carburants pour le pouvoir d’achat des consommateurs et l’activité industrielle. Alors que certains experts laissent entendre qu’un choc pétrolier pourrait pointer à l’horizon faute d’investissements de la même industrie pétrolière, cette dernière redoute tout particulièrement les effets potentiellement dévastateurs qu’engendreraient une progression de la pression fiscale conjuguée à une envolée du prix du baril.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, le président de l’Ufip, Francis Duseux, a tenu à rappeler à l’Etat qu’en zone rurale, 85% des Français ont besoin de leur voiture pour aller travailler, estimant que le rapport était loin de régresser voire de s’inverser.

Selon l’Ufip, compte-tenu de l’instauration de la contribution climat-énergie (CCE) – laquelle s’apparente à une taxe carbone – et de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), l’augmentation de la fiscalité sur le gazole représente une hausse cumulée de 12,3 centimes par litre en 2017 depuis 2015. La situation ne devrait pas s’arranger pour les consommateurs, puisque la CCE envisage même d’ici à 2030 une évolution des taxes aboutissant à une hausse cumulée de 34,4 centimes d’euros par litre. Pour les supercarburants, ces hausses cumulées pourraient même passer de 5,2 centimes en 2017 à 24,3 centimes en 2030. Certes, une telle tendance devra tout de même être confirmée chaque année dans la loi de finances.

Francis Duseux a tenu d’ores et déjà à avertir le gouvernement que si cette taxe carbone continuait à augmenter de façon significative, et ce, alors qu’une hausse des prix s’avère fortement probable, les niveaux de prix pourraient devenir très importants et impacter fortement le pouvoir d’achat des Français. Il estime comme « peut-être encore plus grave », le renchérissement des coûts du transport pour les industriels français, alors que, selon lui, l’énergie représente 10% des coûts de l’industrie.

Sources : AFP, UFIP

Crédit Illustration : UFIP

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "L’industrie pétrolière alerte sur l’impact des hausses des taxes carburant"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Maître 90
Invité

Tous en cœur : « Non !!! Pas d’électrique »

amiral_sub
Invité

excellent!

Béret vert
Invité

L’UFIP n’a jamais dit que l’électricité c’est mal, l’UFIP dit qu’il faut arrêter de prendre pour des vaches à lait les automobilistes et les industriels en otage.

miké
Invité

French oil major Total has reported a 20% increase in annual net profit to $5.1bn, compared with $4.2bn a year earlier. Source BBC

Donc bon, la pétrochimie qui pleure, à d’autres…

pcur
Invité

Aucun lien fils unique. Il y a à peu près aucun rapport entre les taxes que tu paye sur le carburant (et que total ne paye pas d’ailleurs) et les profits de total qui ne sont pas du tout réalisés en France (les raffineries sont notoirement déficitaires depuis des années)…

miké
Invité

déficitaires… comme opel…

Raymond Boncoin
Invité
C’est une évidence que l’augmentation des taxes pénalisent la croissance et la consommation intérieures. Je rappelle cependant que notre générosité à l’égard de tous les transporteurs étrangers qui empruntent notre réseau sans contrepartie pécuniaire est supportée en très grande majorité par les nationaux via justement la hausse de la TICPE en raison de l’abandon de l’écotaxe. En Suisse, si vous empruntez le réseau autoroutier, vous payez votre vignette. La France est un pays de cocagne mais qui dilapide ses ressources, et se retrouve corseté dans les mailles d’une fiscalité confiscatoire et inique. Les années Sarkozy-Hollande auront été terribles de ce… Lire la suite >>
Fred21
Invité

« Les années Sarkozy-Hollande auront été terribles de ce point de vue »
Car ils n’ont su que prendre et redistribuer ou combler des trous en fonction de l’idéologie, des électeurs ou de la prochaine élection (le tout écrit au sens très large sans trop politisé) mais aucun n’a véritablement géré, prévu, axé, orienté, imposé et surtout ils ont ignoré les mots efficience et rendement.

KifKif
Invité
Bonjour Raymond, quelques précisions : « En Suisse, si vous empruntez le réseau autoroutier, vous payez votre vignette » -> Oui, 40 CHF/an, environ le prix du péage Lyon Geneve sur un Aller-Retour, donc le péage en France rapporte beaucoup plus… Cette, pas à l’état 🙂 LA mesure ou les Suisses cognent dur, c’est une taxe au km très très lourde pour les camions, de mémoire 4CHF/km pour un 35t il y a une quinzaine d’année… Taxe pour mettre le Fret sur le Rail et non sur la route… « Les années Sarkozy-Hollande auront été terribles de ce point de vue » -> Si… Lire la suite >>
miké
Invité

Nb, taxer la source au lieu du peuple, c’est ni Hamon, ni Fillion, ni Macron, et encore moins le Pen qui le feront, peut être poutou..

amiral_sub
Invité

@kifkif : les péages rapportent beaucoup à l’état, je crois me rappeler 18% du HT + la TVA. Les camions ne payent pas en rapport avec le coût qu’ils engendrent, mais je n’ai pas vu les Français dans la rue pour le maintient de l’ecotaxe… Comme Raymond écrit « La France est un pays de cocagne mais qui dilapide ses ressources », toutefois les Français sont parfois heureux de tout dilapider. Gérer un pays ce n’est pas distribuer des sucettes, c’est faire les bons choix. L’ecotaxe était un bon choix qui a été dilapidé.

KifKif
Invité

Bonjour Amiral_Sub : L’Eco-Taxe était une bonne idée, la techno déployée à ce titre une vaste kôn&ri&, en PPP horriblement couteux…
On est pas obligé de pondre des usines à gaz à chaque fois…
Les péages rapportent beaucoup à l’Etat mais beaucoup moins qu’aux sociétés concessionaires… Privatiser des missions de l’Etat pour en améliorer l’efficience économique, je comprend, mais privatiser pour payer plus cher afin d’enrichir une société privée, c’est du capitalisme de connivence !

NBLL
Invité

la vignette Suisse à l’année coute aussi cher qu’un seul aller-retour lyon-paris !
Le drame c’est que les traitres qui ont filé les autoroutes à leurs amis bétonneurs, privant la france d’une vache à lait au profit du privé, ne soient pas devant un tribunal.
Ce qu’ils ont fait est de la trahison, en d’autres temps, ils auraient pris une balle… Mais comme les média s’en foutent…

miké
Invité

Oui on pourrai taxer les transporteurs étrangers, à petite échelle, comme d’hab, ou bien on pourrai aller directement à la source et supprimer tout les avantages fiscaux aux majors du cac40 et autres, et les taxer comme n’importe qu’elle autre PME européene et les taxer encore plus si elles profitent du système pour faire de l’optimisation fiscale sur notre dos.

amiral_sub
Invité

au contraire c’est une bonne nouvelle: le déficit commercial va se résorber, les ventes de voitures électriques vont augmenter, l’air de nos villes va s’améliorer. Nous sommes au début d’une nouvelle ère. Regardons la Norvège. Mettons de coté nos conservatismes pour voir un bel avenir.

amiral_sub
Invité

-1 pour des évidences? Ca doit etre un salarié de total qui a voté. Je ne prends pas parti , je décris la situation. C’est l’IFP et Total qui s’inquiètent, ils ne représentent pas la France

SGL
Invité

+1000 @ amiral_sub
La facture pétrolière française se monte parfois à 70 milliards € par an + plus 101,3 milliards du coût de la pollution de l’air en France !
http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/07/15/la-pollution-de-l-air-coute-chaque-annee-101-3-milliards-d-euros-a-la-france_4683432_3244.html

amiral_sub
Invité

hausse des prix à venir, c’est vite dit. En ce moment c’est plutôt baisse des prix http://www.observatoire-qatar.com/actualites-du-qatar/item/719-forte-baisse-du-prix-du-petrole-sur-les-marches. Grâce aux affreux américains qui extraient l’affreux pétrole de schiste que nous importons joyeusement aux coté des pétroles russes et Saoudien, les prix pourront difficilement monter haut. Personne ne peut prévoir l’avenir, mais ils semble qu’il y aie des contre poids forts aux choix de l’opep, plus fort qu’il n,’y en a jamais eu.

lym
Invité
Il aurait aussi pu pointer le problème croissant de la production électrique: L’hiver actuel a été un peu rigoureux comparé aux précédents, mais loin d’être exceptionnel. Et on est passé pas loin des coupures, Enedis ayant avoué avoir eu à un moment moins de 1% de marge sur la pointe de 19h00… et vertement renvoyé Ségolène dans les cordes, invalidant ses propos sur les énergies renouvelables qui auraient permis d’absorber le pic. Sans investissement préalable massif sur l’électricité, il sera impossible de vendre sa bagnole électrique à tout le monde. La fin du mix energétique n’est pas pour demain et… Lire la suite >>
Amiral_sub
Invité
S’il vous plaît arrêtons de comparer des choix et des carottes : même si c’est au programme d’un candidat farfelu, les énergies renouvelables ne remplaceront jamais le nucléaire. Pendant le pic de consommation auquel lym fait allusion, un anticyclone régnait en France en plein mois de janvier. Jamais des éoliennes ou des panneaux solaires n’auraient produit les 80GWH. Les ENR resteront un COMPLÉMENT. Nous n’avons pas et n’auront jamais la géologie de l’Islande. Je vous invite à regarder les statistiques de production sur le site de RTE, site indispensable pour ne pas raconter d’aneries http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-mix-energetique (une application existe pour nos… Lire la suite >>
wpDiscuz