Accueil Citroën Carlos Tavares souhaite conserver Opel tel qu’il est (enfin presque)

Carlos Tavares souhaite conserver Opel tel qu’il est (enfin presque)

193
55
PARTAGER
Opel

Si le rachat d’Opel aboutit, Carlos Tavares conserverait Opel comme marque allemande au sein de PSA selon des sources proches du dossier et serait aussi ouvert à l’idée de garder l’équipe de management d’Opel actuellement en poste.

Lors de sa rencontre avec Angela Merkel, Carlos Tavares présentera le rachat comme une alliance entre le constructeur français et le constructeur allemand et qu’à ce titre, Opel restera une marque allemande, sur le territoire allemand et respectera les lois du travail en vigueur outre-Rhin. Le PDG souhaite aussi garder l’équipe actuellement en place. Il pourra compter sur le soutien de Marry Barra qui devrait rencontrer la chancelière allemande dans les prochains jours.

La PDG de General Motors a fait un saut à Rüsselsheim hier afin d’évoquer les discussions en cours avec le conseil de surveillance d’Opel. Ce dernier était tenu dans l’ignorance à l’exception du PDG Karl-Thomas Neumann. Si Mary Barra n’a rencontré aucun salarié, elle leur a envoyé un mémo dans lequel elle a déclaré qu’un rachat d’Opel par Peugeot serait bénéfique pour les deux constructeurs. « Bien qu’il n’y ait aucune assurance qu’un futur accord soit conclu, toute transaction permettrait au groupe PSA et à Opel Vauxhall de tirer profit de leurs forces complémentaires », a-t-elle dit dans ce message.

Le souhait de conserver l’équipe en place est une bonne nouvelle pour les dirigeants de la marque allemande emmenés par son PDG Karl-Thomas Neumann. La presse allemande a révélé hier que le PDG d’Opel était au courant des discussions en cours entre General Motors et PSA. On ne sait pas si Neumann prévoit d’évoquer à Carlos son idée de vouloir transformer Opel en marque exclusivement électrique.

Selon l’hebdomadaire Der Spiegel, le patron d’Opel pousse pour transformer le constructeur allemand en marque électrique, en se basant sur les technologies de General Motors. Avec cette idée, Karl-Thomas Neumann voulait sécuriser l’avenir de la marque au sein de GM.

 

Source : Automotive News, Der Spiegel, Financial Times

Source photo : PSA

Poster un Commentaire

55 Commentaires sur "Carlos Tavares souhaite conserver Opel tel qu’il est (enfin presque)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
koko
Invité

La vraie question, c’est de savoir comment Carlos Tavares va arriver à rentabiliser un groupe qui ne l’ est plus depuis plusieurs années sans mettre en danger financière PSA.

The Stig
Invité

Justement peut-être en transformant petit à petit la marque en marque exclusivement électrique?

miamdeschips
Invité

Economies d’échelle. Pour le nouveau C3 Picasso et Meriva (CrossLand), les deux groupes partagent la plateforme et l’usine.
De même que pour le nouveau Zafira et 5008, même plateforme et usine (en France). Et ensuite nouvelle Corsa, toute la gamme utilitaire Opel (qui ainsi remplace l’alliance perdue avec Fiat).
Un rachat d’Opel me semble être une chance pour PSA.
Par contre, je me demande ce qui va advenir de Buick.

Nicolas
Invité

On peut imaginer une alliance GM-PSA et deviendrait ainsi le leader mondial loin devant VAG et Toyota (c’est une blague si jamais)

Sérieusement, pour Buick, on peut imaginer que ce soit Chevrolet qui leur fournisse les plateformes et récupère les bureaux de design (c’est Trump qui va être content)

Americanlegend
Invité

Ce n’est que depuis assez récemment que les Buick sont des Opel rebadgées. Historiquement, Buick était une marque luxueuse de GM, juste en dessous de Cadillac, et avec en marque Entry, Chevrolet. Arrivaient ensuite Pontiac, Oldsmobile, Buick, puis enfin donc Cadillac.

Bizaro
Invité

L’Europe à une capacité de production beaucoup trop importante avec ses usines.
Rapatrier la production en Europe est une solution, mais mutualiser la production d’un coté pour fermer d’autres usines de l’autre est un bon moyen d’optimiser tout ça.

Attention à PSA de ne pas ce faire haïr des Anglais et des Allemands en touchant aux usines Opel et Vauxhall chez eux.
Reste que Peugeot doit encore se mettre au niveau de Renault concernant la délocalisation hors de France.

Quand on pense à Talbot, SImca, DS, voir même Citroën, Merkel n’a pas intérêt à laisser Peugeot prendre le contrôle.

Denis
Invité

C’est facile, en ne magouillant pas les comptes comme le faisait GM Pour ne pas payer d’impot en europe.
Comment une marque avec autant de pénétration en europe, des modèles, des plateformes et des moteurs partagés avec plein de marques n’arrive pas à gagner 1 euro en 16 ans.
Le déficit est organisé, ça me paraît évident. Vous connaissez une marque américaine qui payent des impôts en europe?

greg
Invité

Opel n´est pas rentable depuis que GM a décidé que les Opel seraient commercialisées aux USA et en Chine Sous la marque Buick. En gros tous les coûts de développement sont integres au bilan comptable Opelm et aucun des Profits générés par Buick n´atterit en Europe…Un peu normal que la rentabilité soit Faible.

Denis
Invité

Bravo greg tu viens de confirmer mes dires.

Francois
Invité

« Opel n´est pas rentable depuis que GM a décidé que les Opel seraient commercialisées aux USA et en Chine Sous la marque Buick »
Opel n’est pas rentable depuis 1999 et la décision de rebadger ses autos en Chine et aux USA a été prise presque 10 ans plus tard. Bref, la principale cause est à chercher ailleurs même si ce phénomène peut avoir amplifié le problème.

greg
Invité

Tu oublies les rebadgeages Sous le logo Saturn 😉
Sans oublier les développements techniques..Le système de Propulsion de la Volt par ex a été developpé par Opel.
L´intégration Buick/Holden/Opel a commencé vers 2004 (et non 10 ans plus tard). Je ne nie pas que certaines pertes sont à mettre entièrement au crédit d´Opel, comme Celles entre 1999 et 2005.
Mais Opel serait revenu depuis très longtemps dans le vert si les volumes chinois, américains et Australiens étaient integres.
Maintenant après tes petites sorties sur l´EPA je la ramènerais moins si j´étais toi 😉

Francois
Invité

Désolé mais le système Voltect fut développé aux USA, c’est la plateforme de la Volt qui est allemande. Quant à la Saturn Astra, restons sérieux, ce fut un acte isolé, et au passage un gros bide, à l’époque.

« Maintenant après tes petites sorties sur l´EPA je la ramènerais moins si j´étais toi »
Vous ne devriez pas prendre les gens de haut comme cela, vous n’êtes pas davantage dieu le père que moi.

Mattsandorf
Invité

« Quant à la Saturn Astra, restons sérieux, ce fut un acte isolé»
Pas tout à fait, il y avait déjà déjà eu dix ans auparavant la Cadilac Catera qui n’était rien d’autre qu’une Omega rebadgée

Francois
Invité

Exacte, j’avais complètement oublié la Catera…Un autre bide commercial. Merci pour cette piqûre de rappel sans pique. 😉

Francois
Invité

Mais en ce qui concerne la Saturn Astra ou la Cadillac Catera, je ne crois pas qu’elles aient été conçues comme des modèles internationaux (un peu comme la Scorpio chez Ford ou la Mercury Cougar dans l’autre sens) à l’instar, par exemple, du binôme Mokka/Encore. Ici, j’ai plutôt l’impression qu’Opel a développé des Opel pour la clientèle Opel et que GM a tenté « un coup », sans doute pour pas cher mais avec un résultat proche de 0.

ART
Invité

Economies d’échelles oui, après on peut douter d’avoir des triplettes voir plus de véchicules sur un même segment, et ça PSA est le spécialiste (cf l’époque 806 décliné à la calandre/feux près….)

Quand au coup des 16ans en déficit, en effet, les journalistes pourraient un peu nuancer en indiquant que c’est probablement plus une présentation comptable…

koko
Invité

Mais justement le deal porte sur le partie européenne de GM (opel et vauxhall).
Les véhicules rebadgés sous les marques US et les réseaux de distribution en Asie et aux States qui représentent une réelle opportunité pour PSA ne sont à priori pas dans le périmètre de l’accord.

ART
Invité

Ok, donc à part les économies d’échelles et l’apparition de nouveaux clones, que dalle si j’ai bien compris ?

pcur
Invité

Assez dubitatif. Citroën Peugeot et Opel sont sur le même segment et réalisent la majorité de leurs ventes en Europe…difficile de ne pas voir une forme de canalisation ! Même un groupe comme VW pourtant tentaculaire n’a pas autant de marques qui se chevauchent (VW, Skoda et Seat se complètent mieux). La seule solution serait une mutualisation massive aux conséquences sociales terribles !

koko
Invité

@pcur
Entièrement d’accord avec toi.
Le futur groupe produirait les mêmes types de véhicules sur des sites industriels (une quinzaine je crois) tous situés en Europe.
Ta conclusion est malheureusement réaliste.

zeboss
Invité

Skoda et seat sont sur la même ligne, n’ayant pas droit aux super moteurs, à tel point que seat n’a jamais gagné un pesetas.. sauf en 2015, pour la première fois… seat pseudo sportive, mais plutôt petits modèles… VW et Audi s’octroyant le haut de la gamme… Opel peut devenir un Skoda un peu plus léché avec la Deutsch Qualität.. Sobre et sérieuse sans être trop cher. (Tavares a gagné près de 1000€ par voiture, avec des couts en France similaires à l’Allemagne… )

KifKif
Invité

Il faut analyser en profondeur les comptes de Opel pour comprendre quelles sont les réelles pertes : Opel paye des droits à GM pour utiliser les plates-formes qu’elle a conçue (Insignia, Astra, Corsa, Adam…)… Il y a une bonne part de maquillage de comptes et de remontée de cash « injustifiée » à GM…

Invité

Si GM lache Opel, il vont pouvoir revenir avec les Chevrolets made in Corée ?
Enfin il n’y a quand mème que les chinois à la tête de PSA qui ont cette idée bizzare de rachat …

miamdeschips
Invité

Je pense que GM abandonne le marché Européen

Francois
Invité
Je vois trois solutions. – GM abandonne effectivement l’Europe (mettons les quelques Corvette et Cadillac de vendues de côté). C’est possible car le savoir-faire spécifique européen concerne les petites et moyennes autos (segments A, B et C) qui se vendent de moins en moins à l’international, tous les marchés s’orientent vers les SUV/crossovers, et qui coûtent de plus en plus cher à produire du fait de normes environnementales de plus en plus strictes. – GM fait revenir Chevrolet (autrement que par les Camaro et Corvette) en Europe. Pourquoi pas puisque après tout, son départ était une décision d’Akerson, pas de… Lire la suite >>
miamdeschips
Invité

Effectivement Francois, avec Barra, le retour de Chevrolet n’est pas impossible. Je le souhaite même, la diversité automobile étant une bonne chose.

FrancoSuisse
Invité

Une chance pour PSA peut-être pour opel j’en suis moins sur!

GM FORD PEUGEOT… on été le rois des doublettes, cela leur à servi à quoi? Ah ce ramasser alors je vois ou cela pourrait changer quoique se soit a part pour PSA qui obtiendra un vrai V6 essence et des marchés qui lii sont fermés du au produit non adapté
Mais si c’est pour faire comme talbot Simca et j’en passe…. je vois pas l’intérêt!
De toute façon GM à misé sur le mauvais cheval! J’aurais plutot garder SAAB que opel!

miamdeschips
Invité

Gardé SAAB et ne pas fermer Chevrolet en Europe, qui se vendait plutôt bien.
Effectivement là, le doublon entre Chevrolet et Opel était flagrant. Il aurait fallu vendre Opel et garder Chevrolet.

Jo.
Invité

« J’aurais plutot garder SAAB que opel! »

Il faut envoyer son CV, en mettant l’accent sur l’humilité, marque du nouveau management pour remplacer Carlos Tavarez.

pcur
Invité

Sacré utilité de récupérer un V6 essence, c’est tellement dans l’air du temps ce genre de moteurs…

greg
Invité

« Ce dernier était tenu dans l’ignorance à l’exception du PDG Karl-Thomas Neumann »
 » La presse allemande a révélé hier que le PDG d’Opel était au courant des discussions en cours entre General Motors et PSA. »
Mouais, vous oubliez juste de préciser qu´il a été mis au courant seulement samedi dernier, alors que les discussions avaient été entamées début décembre….
Toujours selon la même presse Allemande.

FrancoSuisse
Invité

De toute façon quoique l’on en dise ils ont l’intention de la faire, maintenant reste à parier sur qui de Peugeot ou Opel va ou craquer ou couler!

zeboss
Invité

avec un mec comme toi dans l’armée, on se fait péter une bombe atomique sur la tête avant m^me de connaitre le nom de l’ennemi…

wpDiscuz