Accueil Général Tophée Andros 2017 – Serre Chevalier : Dubourg revient sur Dayraut

Tophée Andros 2017 – Serre Chevalier : Dubourg revient sur Dayraut

168
0
PARTAGER

Après 8 ans d’absence dans le calendrier de l’Andros, le circuit de Serre-Chevalier, situé à 1450 m d’altitude, a bien profité des récentes chutes de neige. Si tout n’est pas blanc, la neige est bien présente sur le circuit et est soulevée dans l’air à chaque passage des bolides.

C’est dans ces conditions, assez éprouvantes pour ceux qui suivent, que ce sont déroulées les deux courses du weekend. Suite à son accrochage avec Panis et la réaction de l’ancien pilote de F1, Adrien Tambay a décidé de prendre du retrait (il a annoncé quitter le sport automobile mais qui sait). Il a passé un moment très loin de la glace, au soleil. Il est remplacé à Serre Chevalier par Daziano qui fait son grand retour, et fait le grand saut dans l’élite pro. Le gérant des transports Daziano Rougiers ne devait pas faire la saison suite à une opération mais le départ de Tambay lui a offert une opportunité dans l’écurie Mazda. A noter que Dider Thoral va faire à la fois l’Elite et l’Elite Pro. L’Elite dans la Mazda #4 officielle et l’Elite Pro dans la Mazda #14 de Saintéloc.

Course 1 : Dubourg fait un rapproché au général

En course 1, Dayraut prend le meilleur de la première qualification. Il devance Dubourg, Thoral, Lagorce et Tréluyer. En qualif 2, Dubourg signe le meilleur temps devant Thoral, Pernaut, Lagorce et Balas. Lagorce, Dayraut, Pernaut, Thoral et Dubourg vont se disputer la super pole. Malheureusement pour le Toulousain Dayraut, un souci sur sa voiture l’empêche de faire la super pole. Dubourg ne se fait pas prier pour remporter cette superpole devant Thoral, Pernaut et Lagorce. Grace à son meilleur temps en qualification 1, Dayraut conserver sa 3ème place sur la grille après Dubourg et Thoral. Panis lui a des soucis moteur et vit une journée horrible.

En finale, Dayraut se rate un peu au départ. Au premier freinage il tente de reprendre sa place à Pernaut qui croise et le repasse. Après le premier tour Dayraut a perdu une place et descend du podium provisoire. Devant Dubourg bouche les possibilités à un Thoral déchaîné. Pernaut qui a passé Dayraut revient au contact de Thoral mais ne peut rien tenter. Il faut dire que la neige vole dans tous les sens, soulevée par les clous. A l’arrivée, Dubourg l’emporte devant Thoral et Pernaut. Dayraut perd pas mal de point sur le pensionnaire du DA Racing.

Course 2 : Panis survole la piste

En course 2, la piste est très dégradée. Malgré le travail des dameuses, il y a pas mal d’ornières et le pilotage s’en ressent. Coup de volant, directions improbables, etc. Panis signe le meilleur temps de la 1ère qualification devant Dubourg, Thoral, Lagorce et Balas. Dans la 2nde qualification, la deuxième Audi du WRT, celle de Tréluyer, signe le meilleur temps. Il devance Lagorce, Dayraut, Thoral et Balas. Une fois n’est pas coutume, Dubourg fait le dernier temps de la super pole. Panis fait le meilleur, devant Thoral, Lagorce, Tréluyer et donc Dubourg. Panis prend la pole Dubroug partira juste devant Dayraut.

En finale, Panis ne se rate pas et l’emporte. Tréluyer lui se manque un peu dans le premier freinage et fait bouchon. Thoral est le grand perdant de ce premier virage, il abandonne. Puis Lagorce résiste à l’Audi S1 pour prendre la 2nde place. Dubourg lui aussi se rate un peu au tour 4 et Dayraut en profite. C’est toujours ça de pris au général. En revanche, on notera la grosse déception pour Balas et le Peugeot 3008 de Pussier qui n’a pas pu prendre le départ. Tréluyer sort un peu large au tour 5 et Lagorce le passe à l’accélération.

Panis l’emporte devant Lagorce et Tréluyer. WRT signe un doublé mais sans une petite erreur de Benoît, c’était 1 et 2. Dayraut finit 4ème devant Dubourg, Pernaut et Daziano. Daziano qui a sauté dans la Mazda 3 au pied levé n’a pas fait un si mauvais premier weekend en élite pro.

Au général, Dubourg a signé un excellent weekend. Il aurait sans doute préféré une meilleure course 2 mais il se rapproche à 2 petit points de Dayraut. Du côté de BMW on a connu les premiers gros soucis de la saison avec une transmission défaillante. Cela a coûté la course à Bénézet (la voiture de Dayraut, en élite) et sans doute une bonne qualification à Dayraut. Il reste 3 courses au championnat 2017. Les deux courses de Lans en Vercors seront décisives à coup sûr, même si tout pourrait se jouer à la finale de Super Besse. Lagorce, 4, revient au contact de Panis, 3.

1 – Jean-Philippe DAYRAUT 566 points
2 – Jean-Baptiste DUBOURG 564 points
3 – Olivier PANIS 526 points
4 – Franck LAGORCE 519 points
5 – Benjamin RIVIERE 509 points
6 – Olivier PERNAUT 458 points
7 – Bertrand BALAS 434 points
8 – Benoît TRELUYER 417 points
9 – Gérald FONTANEL 400 points
10 – Gilles STIEVENART 308 points

Elite : Berthon profite des ennuis de Béroujon

En Elite, Béroujon signe sa première pole devant Berthon et Benezet. Une Audi en sandwich entre deux BMW M2. Berthon se manque au départ et perd gros dans le premier virage. Béroujon ne se fait pas prier pour prendre le large, pas plus que Benezet. Wolff et Pussier en profitent également. Béroujon remporte la finale et la course. Il devance Benezet et Berthon qui sauve les meubles grâce aux qualifications et au meilleur tour en course de la finale (1 point de bonus).

Dans la course 2, Berthon ne se rate pas cette fois-ci. Il domine les deux qualifications devant Béroujon, Wolff, Pussier et Benezet. En finale, Benezet perd gros dès le départ de la course. Il semble avoir un ennui technique, il reste longtemps arrêté, se fait prendre un tour, puis rentre au stand. Problème de transmission pour la BMW qui doit servir à Dayraut pour la finale. C’est la course dans l’écurie.

En piste, Berthon fait cavalier seul. Sans poudreuse soulevée devant lui, il enchaîne les tours qualif. Il l’emporte devant Béroujon et Wolff qui signe un beau podium. Au général, l’ennui mécanique de Benezet lui coûte de gros points. 19 exactement. Berthon compte désormais 20 points sur Benezet. Wolff grimpe sur le podium et déloge Margot Laffite. Wolff est à 42 points de Berthon, Laffite à 48.

Illustration : Trophée Andros

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz