Accueil BMW Spyshots : le binôme BMW Z5/Toyota Supra goûte aux joies de la...

Spyshots : le binôme BMW Z5/Toyota Supra goûte aux joies de la neige

160
0
PARTAGER

Conservez doudoune, gants et bottes fourrées, les derniers clichés volés des duettistes BMW Z5 et Toyota Supra, toujours en développement, nous viennent encore du froid, du cercle arctique pour être plus précis. Et à cette occasion, les deux autos laissent apparaître sous leur combinaisons polaires quelques détails supplémentaires sur leurs plastiques respectives.

Cela fait maintenant près de six mois que BMW a cessé la production du roadster Z4, et depuis lors son remplaçant, qui partagera sa plate-forme avec la future Toyota Supra, a déjà été surpris en test routier dans les forêts proches du cercle polaire, ou à l’attaque sur la boucle Nord du Nürburgring

Si les minces camouflages à motifs psychédéliques des deux prototypes peut laisser penser qu’on entrevoit ici les formes quasi-définitives des nouveaux modèles, les pare-chocs avant et arrière sont encore trop proéminents pour en discerner le dessin définitif.

En revanche, pour le cabriolet bavarois, les feux aux formes arrondies, la double sortie d’échappement ainsi que le becquet arrière prononcé abritant le troisième feu stop sont quant à eux bien visibles.

Du côté de la japonaise, outre le double bossage du toit et les entrées d’air béantes du pare-choc avant rappelant le concept FT-1 de 2014, le becquet arrière est bien plus accentué, et les feux arrières plus effilés que ceux de son homologue européenne.

Alors que la Supra restera un strict coupé, le roadster BMW quant à lui ne sera proposé qu’en version cabriolet. Du moins dans un premier temps, des rumeurs laissant entendre qu’une version à toit rigide, pourrait à moyen terme être disponible.

Niveau motorisation, on devrait retrouver sous les longs capots plongeants un quatre cylindres turbocompressé de 2.0 litres, ainsi que le six cylindres en ligne turbo de 3.0 litres et 340 chevaux équipant déjà la M140i.

Mais les deux autos pourraient également bénéficier de la synergie entre Toyota et BMW via l’adoption d’une motorisation hybride dont la firme japonaise s’est fait une spécialité, accouplée à la transmission intégrale X-Drive du constructeur bavarois.

Les chances de voir arriver une version badgée Motorsport au sommet de l’offre chez BMW, en revanche, semblent bien minces pour le moment. Toutefois, sachant que la future Supra pourrait pour sa part être dotée d’un V6 biturbo de 400 chevaux, il ne faut toutefois pas tirer un trait définitif sur une version plus musclée pour l’allemande…

Quoiqu’il en soit, la commercialisation du roadster Z5 est pour l’instant prévue pour la fin de l’année, alors que sa cousine japonaise à toit fermé est quant à elle attendue pour 2018. Selon toute probabilité, les deux voitures devraient être assemblées dans l’usine autrichienne de Magna Steyr, à un volume de 60 000 unités par an à partir de 2018.

Toutes les photos de la ballade hivernale de la belle allemande sont visibles ici. Quant à celles de la tonitruante japonaise, c’est par là que cela se passe.

Source : Autoweek et Autoevolution

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz