Accueil Circuits de légende Résultat et brèves des autres disciplines de la semaine 4 de 2017

Résultat et brèves des autres disciplines de la semaine 4 de 2017

100
0
PARTAGER

Pour la première fois de l’année, il y a deux disciplines ce week-end. Un week-end qui réussit aux Australiens. En MRF 2000, Joey Mawson prend une option sur le titre. Tandis qu’en Toyota Racing Series, Thomas Randle revient à grandes enjambées sur le leader.

MRF 2000

La MRF 2000 reprend également. C’est à Buddh que la quatrième manche a lieu. Le circuit est proche de JK Tyres, concurrent à la ville de MRF. Mais l’ex-circuit de F1 est tellement utilisé que l’on passe l’éponge sur les rivalités… Le Malaisien Chia Wing Hoong, venu de la F4 SEA, se joint au peloton. Faute de pilote Indien à domicile, Narain Karthykeyan s’offre des tours de piste. L’homme-sandwich de Tata est le plus rapide, mais son temps ne compte pas. Mick Schumacher est déclaré poleman.

Schumacher s’élance devant Joey Mawson et Harrison Newey. Au feu vert, l’Australien oublie de passer la 1, voilà qui fait les affaires de Felipe Drugovich, qui se faufile derrière le Schu-schu du paddock. Newey ne s’avoue pas vaincu et il klaxonne derrière le Brésilien. En vain.

Schumacher, Drugovich et Newey composent le premier tiercé.

L’après-midi, Yoshiaki Katayama est en pole. Le Japonais réussit à retenir Kim Luis Schramm. Mais derrière, cela bouchonne avec Mawson et Ralf Aron. Le leader part à la faute et Schramm hérite des commandes. Néanmoins, c’était sans compter sur son ex-rival de F4 ADAC, qui le double. Déconcentré, Schramm s’évapore, au profit d’Aron, Schumacher et Newey. Les deux « fils de » sont en pleine bagarre et ils laissent ainsi filer Aron.

Ce sont donc cette fois Mawson, Aron et Schumacher qui montent sur l’estrade.

Le lendemain matin, Schumacher retrouve la première ligne. A ses côtés, Newey se fait déposer par Mawson. Comme à chaque fois, le fils de l’ingénieur n’arrive pas à trouver de solution.

Ce qui nous donne ainsi Schumacher, devant Mawson et Newey.

Aron est le dernier poleman du week-end. Au feu vert, Newey prend les commandes, tandis que Mawson passe Schumacher pour le gain de la 3e place. Plus loin, Juri Vips se sort tout seul dans la ligne droite et c’est un safety-car.
A la reprise, c’est viril entre Schumacher et Mawson. Les deux monoplaces se touchent, Mawson se retrouve dans la boite de vitesse d’Aron, puis le voilà dans le gravier. L’Allemand harcèle alors Aron. Il plonge, mais Aron parvient à le repasser. Drugovich en profite pour dépasser les deux pilotes. Schumacher tente un freinage à « trotar ». Il finit en luge sur Drugovich et les deux voitures sont au tapis. Deuxième safety-car.
Durant le dernier tour sous drapeau vert, Newey n’a plus qu’à dérouler.

Premier succès 2017 de Newey, devant Aron et… Mawson, rescapé d’un peloton clairsemé.

Au championnat, Mawson reste loin devant, avec 211 points. Très régulier, Newey reprend un point à l’Australien et il compte désormais 184 points. Schumacher, lui, cède un point au leader. Avec 171 points, il doit espérer une bévue de Mawson à Chennai. Sauf qu’en F4 ADAC, puis en MRF 2000, c’est plutôt lui le Rantanplan de service… Drugovich et Aron sont les seuls à rester dans les temps des trois leaders. Le reste du peloton fait de la figuration pure et simple…

Toyota Racing Series

Suite de la Toyota Racing Series, à Hamptons Down. C’est la troisième des cinq manches. Thomas Randle (Victory) est le plus rapide des essais.

Au feu vert, Randle contrôle Marcus Armstrong (M2.) Il glisse au premier virage (NDLA : à cause d’huile sur la piste ?) et le pilote Ferrari Academy passe en tête. Brendon Leitch (Victory) passe 2e. Néanmoins, il part à la faute au même endroit que le leader. Du coup, Randle remonte au 2e rang. Plusieurs pilotes se font avoir au même endroit et le safety-car intervient.
A la reprise, Armstrong reprend son récital. Randle part de nouveau à la faute au premier virage, au bénéfice de Pedro Piquet (M2.)

Deuxième succès d’Armstrong en TRS. Piquet et Randle l’encadrent sur le podium.

Grâce au tirage au sort, Ameya Vaidyanathan (MTEC) est en pole. Le pilote Indien, peu habitué à une telle fête, laisse filer Enaam Ahmed (Giles.) Richard Verschoor (Giles) passe peu après. Puis c’est au tour de Piquet et d’Armstrong de déborder le pilote de F3. Devant, Verschoor donne tout ce qu’il peut, mais Ahmed lui « répond ».

C’est donc Ahmed qui remporte la course 2, devant Verschoor et Piquet.

La course 3 porte le nom de « New Zeland Motor Cup ». Cette fois, Randle tient bon. Jehan Daruvala (M2) est 2e et Armstrong, 3e. Vaidyanathan effectue un tête-à-queue et le safety-car intervient.
Verschoor profite du regroupement pour se coller à Armstrong. Il y a contact. La course du Kiwi est terminée, tandis que le Néerlandais doit changer son aileron. Il repart loin et est pénalisé, tandis que le safety-car revient.
Au drapeau vert, « Ferdinand Habsbourg » (M2) surprend Daruvala. Néanmoins, Randle est trop fort.

Succès de prestige pour Randle, premier podium 2017 pour Habsbourg, tandis que Daruvala est 3e.

Week-end à oublier pour Verschoor, 1er à 539 points, qui voit son avance fondre comme neige au soleil. 2e à 517 points, Randle est désormais en embuscade. Piquet est 3e, à 483 points. Le trio de tête semble avoir fait le break sur le reste du peloton.
Thomas Neubauer (MTEC) est 17e avec 170 points ; Jean-Baptiste Simmenauer (M2) reste 19e, sur 20, à 150 points.

British F3

Après avoir dominé la saison 2016 de British F3, Carlin n’a aucun mal à recruter des pilotes pour 2017. Avec Cameron Das, l’équipe est au complet. Ce n’est pas une surprise, vu que le champion 2016 d’US F4 avait participé à l’Autumn Cup avec Carlin. Will Buxton, journaliste réputé, s’est emmêlé les pinceaux, annonçant la venue de Cameron Diaz. Carlin a poussé la blague jusqu’à prendre en photo une monoplace au nom de l’actrice (qui s’était d’ailleurs essayé au pilotage.) Sacrés Anglais !

F1600

Pelfrey est le plus gros budget de la F1600. Sa première recrue est peu orthodoxe : Matthew Cowley, 19 ans, issu de la FF oldies. En 2017, il découvrira les monoplaces modernes et les Etats-Unis. Mais Andy Priaulx apprécie son coup de volant, ce qui est bon signe. Cowley sera donc un pilote à suivre pour la manche d’ouverture…

Pro Mazda

Des volontaires pour la Pro Mazda ? Jake Eidson préfère filer en endurance que de redoubler. TJ Fisher, vu en FR BARC et en FR ALPS, rempile chez Pelfrey. Max Hanratty vient de s’engager avec Leading Edge, qui découvre la discipline. Hanratty a passé un an et demi en US F2000, sans y faire de choses mémorables. Au moins, il porte le nombre d’engagés à trois.

BTCC

Suite du mercato du BTCC et on y voit de moins en moins clair. Colin Turkington annonce qu’il quitte BMR (qui aligne des Subaru Levorg officielles) après une seule saison chez eux. Le Nord-Irlandais ne précise pas où il part. Pour la troisième saison de suite, Jack Goff change d’équipe. L’ex-pilote Motorbase, Triple Eight (MG) et West Surrey Racing (BMW) est désormais pilote de la modeste équipe Eurotech. Il remplace Matt Simpson (qui a rejoint le team officiel Honda) dans le baquet d’une Civic Type-R « surveillée par l’usine ». Il fera équipe avec Jeff Smith, compagnon de la race queen/pilote MINI Challenge Jo Polley.

En définitive, on a donc un volant chez West Surrey Racing (pour Rob Collard ?) et au moins un chez Subaru.

GT

Champion de FR NEC 2014, Ben Barnicoat a été l’un des meilleurs débutants de la F3 2016. Néanmoins, faute de budget, il préfère abandonner la monoplace. A 20 ans, il rejoint la McLaren GT Driver Academy. Sa saison va débuter aux 12 heures de Bathurst.
Aux antipodes, Barnicoat croisera Ricky Collard, qui pilotera une BMW M6 officielle. Le vice-champion de British F3 2016 n’a rien annoncé, mais il semblerait que lui aussi doivent renoncer à la monoplace.

Crédits photos : Toyota NZ (photos 1 et 8 à 12), MRF (photos 2 à 7), Carlin (photo 13), Mathisen Media (photo 14), Pro Mazda (photo 15), Jack Goff (photo 16) et McLaren (photo 17.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz