Accueil F3 Résultat et brèves des autres disciplines de la semaine 2 de 2017

Résultat et brèves des autres disciplines de la semaine 2 de 2017

88
0
PARTAGER

2017 démarre sur les chapeaux de roue ! Les furieux de la Toyota Racing Series s’affrontent en Nouvelle-Zélande, tandis qu’en Europe, on signe des contrats et on fait des travaux sur les circuits…

Toyota Racing Series

La grosse actualité de la semaine, c’est la Toyota Racing Series 2017, qui débute à Christchurch (alias Ruapuna.) Les pilotes sont d’autant plus nerveux qu’à de rares exceptions, personne n’a encore rien signé pour le reste de la saison.

Vice-champion 2016, Jehan Daruvala (M2) est le premier poleman de la saison.

Le pilote Indien triple en TRS. Il profite de son expérience pour contenir Marcus Armstrong (M2.) Richard Verschoor (Giles) suit le duo en observateur. A l’arrière du peloton, le novice Kory Enders (MTEC) s’emmêle les pinceaux et le safety-car sort.
Armstrong en profite pour se coller au pilote Force India. Au drapeau vert, il profite d’un pif-paf pour forcer le leader à sortir de la trajectoire. La messe est alors dite.

Natif de Christchurch, Armstrong s’impose à domicile, pour ses débuts en TRS. En prime, il s’agit de sa première course aux couleurs des Rosso. Daruvala est 2e et Verschoor, 3e.

Pedro Piquet (M2) est en pole. Au feu vert, Taylor Cockerton (MTEC) dépose le Brésilien. Thomas Randle (Victory) et Verschoor tentent eux aussi de passer, mais le fils de « l’Indien » leur ferment la porte. Randle continue de klaxonner, ce qui permet à Cockerton de s’échapper. Pendant ce temps, Daruvala renonce sur panne.

Pur produit de Toyota NZ, Cockerton a déçu en 2016. Il se récupère avec ce premier succès, obtenu devant Piquet et Randle. A posteriori, le Kiwi est rétrogradé pour avoir volé le départ. Puis c’est Piquet qui subit les foudres des commissaires, pour son slalom en ligne droite. Avec tout ça, Randle hérite de la victoire, devant Verschoor et Armstrong.

Daruvala retrouve la pole pour le Lady Wingram Trophy. Armstrong prend un meilleur départ, néanmoins, l’Indien tient bon. Enaam Ahmed (Giles) est 3e. Trop fébrile, le pilote Ferrari visite les pelouses. Sa Tatuus n’apprécie pas et il dépose son aileron un peu plus loin. Verschoor passe 3e. Le Français Jean-Baptiste Simmenauer (M2) et Christian Hahn (Giles) effectuent de jolies tête à queue. Puis Nikita Lastochkin (Victory) oublie de prendre un virage et il finit dans les pneus. Safety-car. Armstrong en profite pour s’offrir un nouvel aileron.
A la reprise, Keyvan Andres (Giles) nous fait une reprise de Corynne Charby : « Et moi je suis une boule de flipper… » Shelby Blackstock (Victory) fait tilt, mais il n’a pas droit à une extra ball. Drapeau rouge.
Daruvala est toujours en tête. Mais les regards sont portés sur Armstrong, qui remonte un peloton clairsemé. Harry Hayek (Giles) résiste. Il y a contact et les deux voitures restent sur le carreau. Deuxième safety-car.
C’est reparti pour un ultime passage. Piquet trompe Verschoor, tandis que le leader déroule.

Déjà vainqueur en 2016, Daruvala s’offre un 2e Lady Wingram Trophy. Ahmed est 2e et Verschoor, 3e.

Seul pilote à être monté sur le podium des trois courses, Verschoor est le premier leader de la TRS 2017, avec 181 points. Randle est 2e à 178 points. Daruvala est 3e à 142 points.

Formula Gulf Academy

Comme chaque année, il y a du turnover en Formula Gulf. Viktor Ivankov semble être définitivement rentré aux stands. Quant à Jordan Oon, il ne comptait participer qu’à une manche. Pour les remplacer, la discipline annonce qu’elle a trouvé deux « successful British drivers » : les cousins Jason et Jeremy Timms. En fait, ce sont deux gentlemen-drivers, venu du Monoposto. Jeremy a également couru deux saisons en F3 Cup. Ce ne sont donc pas vraiment deux Lando Norris…

EuroFormula Open

Campos a annoncé ses pilotes d’Euroformula Open (où elle s’est imposée l’an dernier, avec Leonardo Pulcini) : Pietru Florescu, Thiago Vivacqua et Matheus Iorio. Florescu sort de deux saisons de British F4. Longtemps leader, en 2016, il a été complètement débordé en fin de saison. Signalons qu’il retrouvera son camarade Devlin de Francesco, qui a signé chez Carlin. Vivacqua a été un brillant animateur de la FR ALPS 2015, finissant 3e (et 1er « non-Koiranen ».) Après une année en Brazil F3, il retrouve l’Europe. Dans ses valises, Vivacqua est venu avec Iorio, champion 2016 et vice-champion 2015.

Electric GT

Encore deux pilotes pour l’Electric GT : Oli Webb et Emma Kimiläinen. Webb est un habitué du Blog Auto, qui a pu le rencontrer à plusieurs reprises (d’ailleurs, il parle bien français.) Brillant animateur du British F3, il a eu ensuite des difficultés en FR 3.5 et en Indy Lights. Il s’est reconverti dans l’endurance, devenant un temps pilote de l’Alpine LM P2.
Kimiläinen est moins connue. Le point d’orgue de sa carrière fut de terminer 5e de la Formula Palmer 2009. Ensuite, la Finlandaise s’est mariée et elle a eu un enfant. Mais le virus de la compétition est là et elle reprend le volant en 2014, en Scandinavian Touring Car Championship. Elle est la quatrième femme qui compte participer à l’Electric GT.

Thruxton

L’an dernier, l’épreuve de BTCC de Thruxton fut marquée par de nombreux cartons sur le virage de Church. L’échappatoire a été refaite, afin d’accueillir davantage de voitures en perdition (!)

Signalons par ailleurs que Pembrey, surtout utilisé comme piste d’essais, s’est offert un toilettage.

Crédits photos : Toyota NZ (photos 1 à 6), GulfSport (photo 7), EuroFormula Open (photo 8), Electric GT (photo 9) et BRDC (photo 10.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz