Accueil Finance Renault : l’accord de compétitivité validé

Renault : l’accord de compétitivité validé

128
5
PARTAGER

FO et la CFE-CGC l’avaient validé. Lundi, la CFDT a annoncé qu’elle aussi acceptait l’accord de compétitivité proposé par Renault. Cela marque la fin de plusieurs mois de négociation.

Cet accord prévoit une plus grande flexibilité des salariés en échange de 3 600 embauches en CDI étalées sur 3 ans. Concrètement, pour les salariés, cela peut se traduire par une heure de travail en plus par jour en cas de pic d’activité. Et ce, jusqu’à huit fois par mois et cinquante jours par an. Les contrats restent tout de même sur la base de 35 heures hebdomadaires annualisées.

Pour valider le texte vendredi 13 janvier prochain, Renault avait besoin d’une majorité de représentants des salariés. Avec les 32% de la CFE-CGC, les 12,8% de FO, il manquait 5,2% seulement à Renault. Mais, il aura fallu plusieurs mois de tractations. La CFDT amène ses 20,4% ce qui fait un total de 65,2% des voix syndicales. Largement suffisant pour que les syndicats minoritaires ou la CGT ne puissent bloquer la signature. A noter que la CGT qui n’avait pas signé l’accord de 2013, doit encore s’exprimer sur le texte, par pure formalité.

« un compromis très favorable »

Cet accord va permettre de maintenir, voire relancer l’industrie automobile sur les sites français. La Direction de Renault s’est en effet engagée à maintenir le niveau de production en France au moins au niveau de 2016. Toutefois, les 3600 embauches en CDI ne compensent pas les départs. Il manque environ 1000 départs non compensés, sans compter sur les intérimaires, véritable variable d’ajustement des entreprises.

Sur les 3 dernières années qui se sont écoulées, le solde « départs – embauches » est largement déficitaire à environ 6000 postes supprimés. « Cet accord est un compromis très favorable et prometteur ». « [Cela] va permettre de préparer l’avenir face aux futurs challenges sociétaux, techniques et réglementaires qui vont transformer le monde automobile » se réjouit toutefois la CFDT.

 

source : CFDT via BFM Business, illustration : Renault

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Renault : l’accord de compétitivité validé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
billou
Invité

pas pic activité mais quantité demandé = resultat vont acceleré cadence et sortir des voiture de *** pour le faire le + rapidement comme mec de poubelles

Alphasyrius
Invité

Juste une preuve de votre incomprehension de l’outil industriel Monsieur Billou…

Fred21
Invité

@billou
Pourquoi ce fiel gratuit, stupide et même un poil incompréhensible ?

Americanlegend
Invité

On va le promouvoir chevalier… du fiel !

wpDiscuz