Accueil F1 F1 : Carey, Brawn, Bratches, un trio au chevet de la Formule...

F1 : Carey, Brawn, Bratches, un trio au chevet de la Formule 1

141
5
PARTAGER

Après l’éviction de Bernie Ecclestone de son poste de patron de la F1, on attendait d’en savoir plus sur la direction qui allait être mis en place. Cette dernière est tricéphale avec un revenant, Ross Brawn.

Un peu comme l’écurie Red Bull, ou même Mercedes AMG, Liberty Media a décidé de répartir à plusieurs personnes, des rôles que tenait le seul Mister E. « Chase Carey, patron et PDG de la Formule 1, a annoncé aujourd’hui le recrutement, dans des rôles créés pour eux, de Ross Brawn en tant que Directeur Général, partie sportive, et de Sean Bratches en tant que Directeur Général, partie opérations commerciales. Ces embauches sont effectives immédiatment (…) ».

Commençons par le plus connu des fans de la F1, Ross Brawn. Son nom est indissociable des succès de Ferrari à l’époque Schumacher-Todt-Brawn, mais également du coup de « poker menteur » de BrawnGP (champion constructeur et pilote 2009 avec Button) puis du retour de Mercedes (à qui il a revendu BrawnGP) avec la pose des bases qui ont mené aux titres consécutifs que l’on connait.

Mais, Brawn, c’est aussi des titres avec Benneton, Williams, et également les 24 heures du Mans 1990 ainsi que les titres constructeur et pilote WSC (ancêtre du WEC) 1991 avec Jaguar et le Tom Walkinshaw Racing. Bref, le CV du bonhomme est plutôt bien rempli.

C’est fantastique de revenir dans le monde de la F1. J’ai adoré être consultant avec Liberty Media ces derniers mois, et je suis impatient de travailler avec Chase, Sean et tout le reste de l’équipe Formule 1 pour aider à l’évolution du sport. Nous avons une opportunité sans précédent ou presque de travailler ensemble avec les écuries et les promoteurs pour une meilleure F1 pour eux, et plus important, pour les fans.

Ross Brawn

Sean Bratches de son côté est un homme de média et de marketing. Depuis plus de 10 ans, il officiait pour ESPN, la chaîne sportive de télévision américaine. Chez le concurrent de Liberty Media, Bratches a développé les partenariats/sponsorings, la diffusion, les ventes de licences, tout en améliorant l’image de la chaîne et de ses dérivés auprès du grand public. Sa mission au sein de la F1 sera d’améliorer l’audience télé, mais aussi de nouer de nouveaux partenariats, de gérer les relations avec les organisateurs de GP, mais aussi (et surtout ?) la gestion des fans et leur interaction avec la F1.

Pour le moment, dans les discours, les fans de la discipline sont au coeur de toutes les paroles. Reste à voir ce que Liberty Media et son nouveau triumvirat va concocter pour rendre de l’attrait au sport.

Source et illustration : F1/Liberty Media (de g. à dr. : Bratches, Carey, Brawn)

 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "F1 : Carey, Brawn, Bratches, un trio au chevet de la Formule 1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Quid du Brexit?

Malco
Invité

C’est à dire?
La F1 passe sous contrôle d’une société US, et l’activité sur le terrain est on ne peut plus internationale (sauf les pilotes, qui sont tous Monégasques ;-))

Paul
Invité

Quid de la victoire de Trump!

Invité

Ca part sur de bonnes bases, non?

wpDiscuz