Accueil Tesla Elon Musk et le made in USA dans les petits papiers de...

Elon Musk et le made in USA dans les petits papiers de Donald Trump

168
8
PARTAGER

Conseiller économique du président américain, Elon Musk évoque Donald Trump.

Si Donald Trump n’est pas connu pour sa conscience environnementale ou comme fervent défenseur de la mobilité alternative, le prochain président en fonction des USA l’est bien plus pour son patriotisme économique parfois qualifié d’un tantinet exacerbé.

A l’occasion du salon de Detroit, on parle voitures, innovations, nouveautés mais aussi politique et présence industrielle sur le sol US.

C’est presque à qui montrerait patte la plus blanche dans le domaine arguant de ses capacités locales de production.

Chez Tesla on a des billes entre l’usine de Fremont et la Gigafactory. Les autos ne sont certes pas américaines de A à Z mais a minima ne sont pas exportées sur le marché.

Elon Musk s’est exprimé sur Donald Trump. Il a surtout souligné ce point justement : le made in USA.

En résumé le successeur d’Obama salue le côté patriotique du constructeur électrique (dont le marché domestique demeure le premier débouché), les investissements et la création d’emplois.

A titre supplémentaire, la prochaine étude annuellement publiée  » Made in America Auto Index « indiquerait que la Tesla Model 3 compilera 95 % de sang américain au moment de sa mise en production effective. Forcément Donald Trump aime ça.

Source : Electrek.

Crédit illustration : Tesla.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Elon Musk et le made in USA dans les petits papiers de Donald Trump"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Anonyme
Invité

c’est clair qu’en temps qu’escrocs, c’est deux là ne pouvaient que se rencontrer 😉

The Stig
Invité

Je ne vois pas en quoi Musk est un escroc, mais peut-être pouvez vous éclairer nos lanternes…

Anonyme
Invité
au moins, vous ne remettez pas en cause que Trump en est un. Concernant Musk, disons qu’une sommes de « faits » vont dans ce sens, même si on est loin d’un escroc non plus, mais comme j’ai utilisé ce terme pour Trump … Bon alors, quelles sont les failles dans le phénomène Musk – le fait qu’il se prenne pour un messie, comme beaucoup de ses compatriotes américains de la high tech (Steve Jobs and co) alors qu’il ne fait que proposer un produit industriel – les couacs dans la « galaxie Musk » (autopilot pas abouti ayant causé des accidents, sa fusée… Lire la suite >>
Membre

Au moins, eux se relisent et corrigent leur fautes avant de poster leur commentaire.

Ceci dit, il faut faire la différence entre fabriquée aux états unis, et assemblée aux états unis avec des éléments fabriqués en Corée.

Anonyme
Invité

réponse classique de ceux qui appliquent le fameux (et fumeux) « Qui ne peut attaquer le raisonnement attaque le raisonneur » préconisé par Paul Valery 😉

Labradaauto
Invité

On peut claironner, mais ne peut, pourra se passer des asiatiques en matière des composants électroniques dont regorgent les autos de Mr Musk. Les autos, les avions de ligne, de combats de la planète , y compris.
Trump entre tambours battants dans son mandat, fait parler de lui, comme si sa campagne se poursuivait. Je lui souhaite la meilleure considération des produits français pour commencer.

François
Invité

Concernant l’American Made Index de Kogod, la Model 3 ne figurera pas dans l’étude 2017 qui paraîtra à la fin du printemps puisqu’elle ne sera pas encore en vente. Il faudra attendre 2018 (sauf retard) pour le verdict. 😉

Membre

Pas sur qu’un roadster soit la chose la plus pertinente pour la propulsion électrique qui demande plutôt des véhicules légers et souple permettant de limiter la consommation en énergie. Et puis, il a peut-être été un gamin très doué, il a quand même complétement perdu pied avec la réalité avec son concept de réalité virtuelle.

J’avoue que je suis un peu jaloux de lui car moi aussi, je programmais des jeux vidéos quand j’avais 10 ans, même si je n’en ai jamais vendu. Fin bref…

wpDiscuz