Accueil Dakar Dakar 2017 – étape 4 : Despres vainqueur d’une étape folle

Dakar 2017 – étape 4 : Despres vainqueur d’une étape folle

180
5
PARTAGER

Cette 4ème étape du Dakar 2017 a chamboulé le classement. Entre abandons et grosses galères, tout est relancé en tête de l’épreuve. Pour Peugeot c’est la troisième victoire avec un Despres à la relance.

La première grosse nouvelle est tombée avant le départ avec l’abandon officiel de Nasser Al-Attiyah. Arrivé sur trois roues hier avec près de deux heures de retard, le Qatari a du jeter l’éponge devant un Toyota Hilux trop endommagé. Philosophe, il déclare que c’est aussi cela le sport, et que sa 3ème victoire sur l’épreuve attendra l’an prochain. Rendez-vous est pris.

En attendant, Cyril Despres lui a décidé de rattraper son retard. Sur une étape à la fois technique mais aussi de navigation, Despres a profité du passage en Bolivie (et à plus de 5000 m d’altitude) pour gagner sa première étape. Du côté de Peterhansel, la navigation a pêché. L’équipage s’est perdu à quelques kilomètres de la bonne trace. A l’arrivée « Peter the Great » abandonne 15 minutes sur son coéquipier.

Le second de l’étape, c’est l’ancien pilote de WRC, Hirvonen. Il a abandonné peu à peu du temps, sans rencontrer de grosses difficultés. 10 minutes au total. Il peut remercier Roma qui fut longtemps 2nd à une poignée de minutes de Despres. Mais dans les derniers kilomètres, l’ancien vainqueur moto du Dakar lâche plus de 7 minutes. Il finit avec près de 13 minutes sur Despres. Loeb de son côté a connu des pépins techniques. Dès le début il perd 25 minutes. La vanne qui commande le turbo est restée ouverte, il a fallu pas mal de dégrippant pour qu’elle accepte de se refermer, redonnant de la puissance à la voiture. Il a du cravacher tout le reste de la spéciale pour limiter la casse. A l’arrivée c’est 22 minutes.

Ca lui permet de passer De Villiers qui arrive avec 24 minutes de retard après avoir perdu de nombreuses minutes régulièrement. Sainz, lui, résistait bien à Despres quand il a connu une mésaventure. Son Peugeot 3008 DKR est tanké dans un ravin ! Pas de bobo pour l’équipage mais le temps file. L’Espagnol va-t-il rallier l’arrivée ? On le voit à l’instant remorqué par Dumas. La voiture de l’Espagnol a souffert. Plus de 2h de retard. Il dit adieu à la victoire finale.

Autre surprise, Dumas qui se tenait bien avec son 3008 DKR privé est arrêté avec visiblement des soucis d’embrayage. Il compte plus de 1h36 alors qu’il lui reste encore un point de passage. En revanche, pour Al-Rajhi c’est fini. Un autre outsider qui jette l’éponge. Idem pour Xavier Pons qui avait bien débuté le Dakar. Son Ford n’a pas tenu la distance. La dernière partie de la spéciale a vraiment fait des dégâts. Certains comme Van Loom ou même le surprenant Przyngonski ont lâché 10 à 15 minutes sur les derniers points de passage. Chez les motos, le bilan est pire, plusieurs pilotes ont chuté en se fracturant quelque chose dont le tenant du titre qui y a laissé un fémur.

Au classement général, Despres prend la tête. Il a un peu plus de 4 minutes sur Peterhansel et 5 minutes sur Hirvonen qui grimpe sur le podium provisoire. Loeb recule de 3 places et compte désormais 6 minutes 48 sur son coéquipier. Nani Roma est à 10 minutes 30. Rien n’est joué dans ce Dakar 2017. Au-delà, les écarts grandissent. Przyngonski compte 36 minutes 35 et De Villiers près de 44 minutes.

Demain on reste à plus de 3500 m avec des passages au-delà de 4000m. 447 km de spéciale pour une étape de 692 km. Au programme, une nouvelle fois des dunes, toujours plus compliquées à passer en altitude. De nouveaux rebondissements en perspective. A noter que Philippe Croizon, quadri-amputé est sur la route de l’arrivée. Il devrait s’en sortir à plus de 1h30 de retard, mais le retard n’est pas l’essentiel pour lui.

Illustration : Dakar

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Dakar 2017 – étape 4 : Despres vainqueur d’une étape folle"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DiZeL
Invité

Sainz a abandonné, trop de boulot pour réparer. Je suis déçu. Dans les années 80 l’armada de mécanos Peugeot était capable de reconstruire entièrement une 405 en une nuit même s’il ne restait d’intact qu’une seule roue ! Ca c’était du vrai Dakar cher à fistulinside.

Yann
Invité

5eme abandon de suite pour Sainz. Faut passer la main maintenant !

wpDiscuz