Accueil Citroën WRC 2017 : Citroën Racing présente la nouvelle C3 WRC

WRC 2017 : Citroën Racing présente la nouvelle C3 WRC

222
25
PARTAGER

Après une année sabbatique durant laquelle l’écurie n’était pas présente officiellement en WRC, Citroën Racing revient à plein temps. Pour aller conquérir des victoires et les titres mondiaux, voici la nouvelle arme des chevrons, la C3 WRC.

Déjà, nous avions eu un aperçu de ce que serait la livrée de la voiture grâce au concept présenté au Salon de Paris 2016. L’idée de passer du noir mat au rouge (comme en WTCC) est conservée mais physiquement cette C3 WRC revêt enfin tous ses atours de compétition. Comme ses concurrentes, la Citroën C3 WRC arbore de généreux élargisseurs d’ailes. Citroën a visiblement très travaillé cette partie aérodynamique puisque les ouvertures des élargisseurs sont complexes.

Ainsi, l’avant voir arriver des moustaches, là encore comme chez les concurrents, de même qu’une jupe de bouclier avant. Une prise d’air est cachée dans la partie gauche de la calandre et deux sorties sont ménagées de part et d’autre du capot. A l’arrière, une entrée et une sortie d’air sont présentent sur l’aile avant d’arriver sur ce qui marquera cette nouvelle génération de voitures WRC, à savoir l’aileron et le diffuseur.

Ce dernier est large et déborde au maximum autorisé par le règlement. Le diffuseur est surmonté par une sortie d’échappement centrale. En partie haute, l’énorme aileron à double étage prend ses aises. La partie du bas est très large et la partie du haut est tenue par deux pieds relativement fins. De quoi donner de l’appui à ces nouvelles « bombes » de plus de 380 chevaux. Rendez-vous dans quelques semaines au Monte Carlo 2017.

Caractéristiques techniques :

Moteur : Citroën Racing GRE 2017 1,6 litre turbo
Puissance maxi : 380 ch à 6000 trs/min
Couple maxi : 400 Nm à 4500 trs/min
Rapport Puissance/cylindrée : 237 ch / litre
Quatre soupapes par cylindre, double arbre à came
Alimentation : injection directe Magneti Marelli
Transmission : Quatre roues motrices, différentiel central à commande hydraulique
Boîte : séquentielle à six vitesses
Freins: avants : Disques ventilés de 370 mm (asphalte) 300mm (gravier). étriers refroidis à l’eau (asphalte) Arrière: disques ventilés de 330 mm (asphalte) 300mm (gravier)
Roues : asphalte 8×18 pouces. Gravier et neige 7×15 pouces
Longueur / largeur / Empattement : 4128/1875/2540 mm
Poids : 1190 kg (minimum) / 1350 kg avec équipage

Illustration : Citroën Racing / auto press club

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "WRC 2017 : Citroën Racing présente la nouvelle C3 WRC"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
salociN
Invité
J’ai vaguement suivi cette présentation du Abu Dhabi Team en live des zérosocios, devant une salle à moitié vide, euh une foule en délire, composée essentiellement du ghotta autochtone en keffieh (le gratin du tout Paris des Champs Élysées avait sûrement un mot d’excuse de ses parents), et les seuls qui aient daigné proférer quelques bafouilles en french sont le cadreur… et Kris Meeke ! Bah mince, ils étaient où tous ces gens qui voulaient à tout prix un top pilote français dans un top team français ? Mot d’excuse aussi apparemment… Lolesque également les photos qui fuitent avant la… Lire la suite >>
4aplat
Invité

Bref, t’es pas fan de Citroën et donc tous les prétextes sont bon pour dénigrer la présentation … Le sponsor a du exiger une présentation « at home » et les journaleux sont déjà parti en congés …
Ce que je vois, moi, c’est une jolie voiture, sobre dans sa déco …

salociN
Invité
Absolument rien à voir avec le fait d’être fan ou pas (d’ailleurs, quel mot très bête, on parle d’une marque, pas des One Direction), mais les gens sont dupes sous prétexte que la marque – entre temps devenue aussi tricolore et honorable que ne peut l’être le PSG – a rencontré par le passé une gloire indiscutable, alors que le recul et le temps ont prouvé qu’il s’agissait surtout du fait d’un pilote hors-norme tirant tout vers le haut (mais si vous savez bien, celui qui lui aussi s’est fait virer comme un malpropre parce qu’il roulait chez les « cousins »).… Lire la suite >>
salociN
Invité
Le soucis d’Abu Dhabi, il est essentiellement éthique, même si j’ai bien conscience de l’oxymore avec le domaine automobile (VW, si tu nous lis, bisous !). Financement du terrorisme ? Trafic(s) ? Conséquences politiques ? Ce n’est pas parce qu’ici on n’est pas chez Médiapart, que l’on doit faire semblant que rien n’est gênant dans ce soutien (bien que rien ne justifie le fait d’en parler dans l’article, j’en conviens totalement). Ici, la seule chose ‘visible », c’est l’asservissement vis à vis de ce qui n’est jamais rien d’autre qu’un sponsor, qui plus est de moins en moins « présent » comme vous… Lire la suite >>
salociN
Invité
J’avais cru comprendre que le QATAR aurait justement pu être le gros mécène en question. Ca ne s’est pas fait, tampix pour VW qui aurait pu alléger sa note issue d’un long et couteux développement de la Polo 2017, suivi de son homologation pour parer à toute éventualité (quel effroi tout de même l’évocation du pillon !) Je note juste que par le passé, l’expérience entre le QATAR et M-Sport a tourné court (à cause d’impayés ?), et que le cas présent n’a visiblement pas été plus loin que le stade de la simple conversation. Autrement puisqu’on joue un peu… Lire la suite >>
wizz
Membre
à labradaauto, qui ne manquera pas de lire cet article Je reviens sur ces pilotes nordiques, qui aimeraient parait il conduire des voitures avec un roulis prononcer pour être performant Tu remarqueras la différence de monte pneumatique, entre version bitume et gravier/neige/terre Sur ces rallyes terre ou neige, l’adhérence est précaire. Il faut une suspension souple, pour permettre à la roue de suivre plus facilement les (gros) défauts de la route. Ce sont des surfaces molles, qui se creuseront par le passage des voitures, augmentant encore plus le défaut de planéité de la route. Pour être performant, pour avoir de… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
salut wizz – Sur le sujet du 13 décembre , la version quadrifoglio de l’Alfa4C,je me suis largement exprimé. Un championnat du monde rallye comporte tous les types d’adhérences et reliefs. Les autos sont mises au point avant chaque épreuves par pilotes, techniciens. Tu le sais . Si tu veux des précisions sur les choix qui divergent dans les team selon les pilotes, il faut interrogé les managers. Des gens comme M Wilson ont été pilote. En langue française, il y a un des plus grands pilotes privés qui a terminé sa carrière chez citroën. Guy Fréquelin est un personnage… Lire la suite >>
4aplat
Invité

Voiture sympa, déco sympa. Elle n’as pas comme d’autre concurente, ces affreuses sortie d’air à l’AR des ailes AR …
J’espère qu’elle sera rapide …

salociN
Invité
Parlant d’esthétisme, autant je me réjouis que cette C3 ne cède pas l’immense caricature de barbecue qu’est devenue par exemple la Yaris avec ses grilles à saucisses, ses immenses porte-serviettes et autres gants de toilette (surtout que la très belle DS3 s’était germanisée dans les derniers temps avec des ailes plus carrées, pour l’aéro qu’ils disaient), autant le fait qu’elle ait une tronche de C4 Picasso aussi fine dans son gabarit que le Cactus avec ses hideux Airbump n’a vraiment rien de plaisant visuellement. On va tout juste dire poliment qu’au moins, ça a le mérite de changer. Mais même… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
une auto de course respecte le cahier des charges. Le constructeur élabore son bolide issu d’un modèle vu dans la rue. C’est de la mercatique. Le bolide doit d’être efficace avant d’être joli. Pour l’esthétique, il y a les sponsors à qui on offre la robe à colorier. Les appendices sont parfois disgracieux, ce n’est pas ce qui compte. Les appuis sont étudiés en soufflerie puis sur terrain. Les mécaniques doivent respirer, être refroidies, aérées. On ouvre la face avant, on l’affuble de couloirs d’airs visibles. On ne comprime pas l’air qui ne ferait que du frein et perdrait son… Lire la suite >>
Invité

Je trouve que pour un Cactus, ce n’est pas si mal… 😉
Blague à part, cette auto me fait penser à une Countryman avec ses airs de mini-suv. Merci pour la répartition des masses et la visibilité… Merci aussi pour les diffuseurs 2017 particulièrement exposés, qui vont se faire littéralement mitrailler sur la terre et raboter sur l’asphalte, sans parler d’éventuels choc arrières. Le début de saison va réserver quelques surprises matérielles!

Et sinon, a quoi peuvent servir les ouïes au-dessus des ailes arrière, sachant qu’on voit le garde-boue en carbone à travers… aspiration du diffuseur?

koko
Invité

Et en concession ?
Aura t on la chance d’avoir une version sportive de la nouvelle c3 ?

wpDiscuz