Accueil Sport auto Trophée Andros 2017 – Val Thorens : Dubourg et Dayraut lancent les...

Trophée Andros 2017 – Val Thorens : Dubourg et Dayraut lancent les hostilités

206
0
PARTAGER

Le weekend dernier, le Trophée Andros repartait pour sa 28ème saison à Val Thorens. Dans la station qui a accueilli pratiquement toutes les saisons, le tenant du titre Dubourg et le recordman de victoires Dayraut se sont affrontés avec à la clé une victoire chacun.

Durant l’inter-saison, il y a eu des transferts avec notamment Dayraut qui a quitté Mazda et Saintéloc pour Top Garage et un projet BMW France (CMR). Il a été remplacé par Lagorce, animateur du Trophée s’il en est chez Mazda, accompagné d’Adrien Tambay. Panis et Dubourg sont restés fidèles à leurs structures, respectivement Team WRT et…Dubourg Automobiles Racing.

Course 1 : Dayraut d’entrée de jeu

La glace était au rendez-vous à Val Thorens et tout le monde attendait de voir ce que tous ces changements allaient donner. Dès les premières qualifications le ton fut donné. En effet, si Benjamin Rivière plaçait sa Mini Countryman tout en haut de la feuille des temps, il était suivi par Dubourg et Dayraut. Lagorce signait le 4ème temps devant Andrea Dubourg et Bertrand Balas sur le nouveau Peugeot 3008 de Sylvain Pussier.

En 2nde qualif, assuré d’une place sur la première ligne, Rivière laissait les autres concurrents se battre contre le chrono. Dayraut signait le meilleur temps devant Olivier Pernaut et sa Mazda 3 privée (associé à Margot Laffite). Au cumul des deux qualifications, Rivière devançait Dayraut, Pernaut, JB Dubourg, Tambay, Lagorce. Pour ses grands « vrais » débuts en Andros, Benoît Tréluyer ne pouvait faire mieux que la dernière place qualificative. Panis sur l’autre Audi était 9ème.

Cette saison, le Trophée crée la Super Pole qui donne des points de bonus. Les 5 meilleurs des qualifications se lancent pour 1 seul tour et des points, de 1 à 5 sont distribués. Rivière est le meilleur une nouvelle fois devant Dayraut, Dubourg, Tambay et Pernaut.

En finale, Rivière ne peut aller au bout. Il laisse Dayraut filer vers sa première victoire de la saison, la première pour la nouvelle écurie et la BMW M2. Derrière, JB Dubourg a réussi à passer Pernaut très en verve sur sa Mazda privée. Bien plus que les Mazda officielles qui ont abandonné après 3 tours. Au final, on a Dayraut, Dubourg, Pernaut, Andréa Dubourg, Panis, Tréluyer. Avec ses points des qualifications, de la super pole et de la finale, c’est Dayraut qui l’emporte devant Dubourg et Rivière.

lightbox-elitepro-c1

Course 2 : Dubourg réplique

En course 2, pour les qualifications, on prend les mêmes et on recommence. JB Dubourg, Tambay, Panis, Rivière et Pernaut. Dayraut, lui, a coupé son effort et devra tout jouer sur la 2nde qualification. Justement, en Q2, Lagorce signe un premier meilleur temps de la saison pour Mazda, suivi par Dayraut qui sauve les meubles. Tréluyer signe une belle 3ème place devant Balas et le Peugeot 3008 ! Sur une piste moins rapide qu’en Q1, JB Dubourg n’a pas été jusqu’au bout, assuré de la première position sur la grille.

La grille de la course 2 est : Dubourg, Lagorce, Tambay, Dayraut, Panis, Tréluyer. Rivière n’est que 7ème devant Balas. En super pole, Dayraut s’arrache et prend les 5 points, une demi seconde devant Panis, Lagorce, Tambay et Dubourg.

En finale, Dayraut réussi à passer à l’expérience Adrien Tambay qui échoue au pied du podium. Devant, Dubourg résiste à Lagorce tout content de décrocher le premier podium pour sa nouvelle équipe, Mazda France. Rivière joue aussi de son expérience pour passer Tréluyer pour le gain de la 6ème place. Mais le pilote qui a régalé c’est Andréa Dubourg qui partait de la dernière place et a doublé 3 concurrents.

Au total des points, Dubourg l’emporte de justesse sur Lagorce qui ajoute le point de bonus du meilleur tour en course de la finale. Dayraut grimpe sur le podium tandis que Tambay devance son ancien coéquipier chez WRT, Panis.

lightbox-elitepro-c2

Au championnat, Dayraut prend la tête pour un petit point seulement devant JB Dubourg. Ils ont déjà creusé un écart significatif sur Lagorce 3ème, Rivière et Tambay 4ème ex-aequo. On verra en Andorre si cela continue sur ce rythme ou si des surprises interviendront. Toujours est-il que ce Trophée Andros 2017 commence bien mieux que le précédent pour Dayraut.

Une belle bagarre en Elite et en électrique

En Elite, Christophe Jouet, sur la voiture de JB Dubourg, remporte la course 1 devant Nathanaël Berthon qui arrive enfin en catégorie supérieure après des années en électrique. Benezet prend la 3ème place et devance Pussier et le Peugeot 3008. Margot Laffite prend une belle 5ème place devant les Mazda 3 officielles.

En course 2,  les 4 premiers sont les mêmes mais dans le désordre. Benezet l’emporte devant Berthon et Pussier. Jouet passe à la 4ème place devant Moinel et Laffite. Au championnat, Benezet mène, devant Berthon et Jouet. Pussier, fort d’un premier podium avec le Peugeot 3008, est 4ème.

En électrique, Louis Gervoson (famille fondatrice de Andros NDLA) remporte la première course devant l’épouvantail Christophe Ferrier et Vincent Beltoise. En course 2, Ferrier l’emporte devant Aurélien Panis et Gervoson. A noter la 4ème place de Nicolas Prost après une 5ème place en course 1. Ferrier et Gervoson sont ex-aequo en tête du championnat, suivis par Panis, Prost et Belstoise. Clémentine Lhoste passe cette saison à l’électrique après le quad. Elle finit 9 et 10ème (première femme). C’est la fille de Patrick Lhoste, le patron de Yokohama France, partenaire du Trophée Andros, qui courait sur Mazda 3 Elite l’an dernier.

Illustration : Trophée Andros

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz