Accueil Sport auto Trophée Andros 2017 – Andorre : Rivière se mêle à la bagarre

Trophée Andros 2017 – Andorre : Rivière se mêle à la bagarre

230
0
PARTAGER

Passé sur une nouvelle monture cet hiver, Benjamin Rivière n’aura pas été long à se mêler à la bagarre pour la victoire. Dès le deuxième weekend, en Andorre, il remporte sa première course de la saison.

Course 1 : Rivière trouve enfin ses marques

Pour le moment, les concurrents de l’Andros 2017 sont gâtés avec des conditions très favorables pour la glisse. En course 1, la première qualification voit Dubourg reprendre comme à Val Thorens. Meilleur temps devant Dayraut, Rivière et Balas sur le Peugeot 3008 qui fonctionne bien. En Q2, Dayraut ne prend pas le départ, et laisse Rivière faire le show en améliorant le temps de Dubourg en Q1. Il devance Panis, Lagorce, Tambay et de nouveau Balas.

La grille de la finale est donc Rivière, Dubourg, Panis, Dayraut, Lagorce, Balas. En finale, le circuit du Pas de la Case permet de nombreux dépassements. Dayraut ne semble pas du tout à l’aise avec sa M2 et dégringole au classement. En revanche, Lagorce est déchaîné et passe Dayraut et Dubourg pour accrocher le podium. En effet, le tenant du titre perd 2 places mais l’essentiel est sauf, à savoir finir devant Dayraut et prendre la tête provisoire du championnat.

La course est remportée par Rivière avec 9 points d’avance sur Panis, 2nd. Dubourg complète le podium. Au pied d’icelui, on trouve Lagorce, Dayraut, Tréluyer. Balas, qui avait fait des qualifications prometteuses, doit abandonner à 2 tours de la fin et finit 9ème.

Course 2 : Dayraut gagne, Tréluyer signe son 1er podium

En course 2, Benoît Tréluyer signe son tout premier scratch. Il s’assure ainsi une place en première ligne pour la finale et de gros points en qualification. Il devance Balas, Fontanel (!), Dayraut. Les « gros » doivent penser que la piste va s’améliorer et attendent la Q2 pour faire leur temps (en économisant les clous). C’est risqué. En Q2, Dayraut fait le meilleur temps, il est même devant le temps de Tréluyer en Q1 et prend donc la pole. Il devance Dubourg, Panis, Rivière et Lagorce.

En finale, sur la grille, on a donc Dayraut, Tréluyer, Dubourg, Panis, Balas. Tréluyer ne gardera pas longtemps sa belle 2nde place et dégringole dans la hiérarchie. Dubourg, lui, passe Dayraut pour prendre la tête de la finale. Il l’emporte devant le Toulousain et Panis. Lagorce et sa Mazda officielle finit au pied du podium, suivit par le vainqueur de la course 1, Benjamin Rivière. Tréluyer termine finalement 7ème, derrière Balas. Au classement de la course, Dayraut s’était créé un beau matelas en qualification et a pu laisser Dubourg remporter la finale. Il gagne devant Tréluyer qui devance d’un petit point Dubourg 3ème.

Ce petit point, c’est le meilleur tour en course durant la finale. Un très bel accessit pour le rookie de cette année. Après le podium, on trouve Panis sur son Audi belge, Balas, Rivière et Lagorce. Les Mazda 3 officielles n’étaient pas à la fête.

Dayraut et Dubourg toujours au coude à coude

Au général, Dayraut reprend la tête pour un tout petit point sur Dubourg. Si le Trophée Andros 2017 continue avec cette intensité en tête, cela promet de belles bagarres tant sur la piste qu’en tactique. Rivière grimpe d’une place à la 3ème place, suivi par Panis 3 points derrière. Ancien 3ème, Lagorce passe à la 5ème place. Tréluyer devance Tambay qui a connu un gros weekend « sans ». De la 4ème place, le voici désormais 7ème. Mais le Trophée est encore long.

Prochaine étape, dès le weekend prochain à l’Alpe d’Huez. On y retrouvera les protagonistes habituels, ainsi qu’un certain Romain Grosjean.

Classement général pilote :
1 Jean-Philippe DAYRAUT 230 points
2 Jean-Baptiste DUBOURG 229 points
3 Benjamin RIVIERE 213 points
4 Olivier PANIS 210 points
5 Franck LAGORCE 203 points
6 Benoît TRELUYER 189 points
7 Adrien TAMBAY 187 points
8 Olivier PERNAUT 181 points
9 Bertrand BALAS 175 points
10 Gérald FONTANEL 160 points
11 Andréa DUBOURG 86 points
12 Christian BEROUJON 78 points
13 Gilles STIEVENART 76 points

Elite : Wolff et Berthon en forme

En Elite, les Mazda étaient mieux loties qu’en Elite Pro. En effet, Jacques Wolff, parti 2nd sur la grille, remporte la première finale et la course. Il devance Eddy Bénézet sur BMW M2 et Didier Thoral sur l’autre Mazda 3 officielle. Berthon, qui avait signé la pole, a du abandonner en finale et termine 3ème de la course sur l’Audi du WRT.

En course 2, on prend les mêmes et on recommence. Berthon signe une nouvelle pole, devant Wolff et Pussier sur son Peugeot 3008. A noter la belle 4ème place qualificative de Margot Laffite. En finale, cette fois-ci, Berthon n’abandonne pas et l’emporte même. Le classement des qualifications n’évolue pas. Wolff est 2nd devant Pussier et Laffite.

Au général, Berthon prend la tête et creuse un petit écart sur Bénézet. Wolff fait un rapproché au classement et grimpe sur le podium provisoire. Pussier est en embuscade à 3 points, suivi par Margot Laffite.

Electrique : Vaxivière, le retour du fils prodigue

En électrique, on notait le grand retour de Matthieu Vaxivière. Tenant du titre, Vaxivière revenait faire une pige, ne défendant pas son titre cette saison. En course 1, Ferrier l’emporte devant Gervoson et Vaxivière. En course 2, Vaxivière signe la pole devant Ferrier et Beltoise. Le classement ne change pas en course et Vaxivière montre qu’il n’a rien perdu de son coup de volant sur glace en l’emportant devant Ferrier et Beltoise. Suivent Panis, Gervoson, Prost.

Au général, Ferrier creuse l’écart sur Gervoson. Il est archi-favori et c’est un peu dommage pour le suspense. Mais c’est la course. Panis est 3ème, Beltoise 4ème, Prost 5ème.

Source et illustration : Trophée Andros

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz