Accueil Honda La Google Car est morte, vive la Honda-Waymo car

La Google Car est morte, vive la Honda-Waymo car

206
4
PARTAGER

C’est un raccourci un peu simpliste. Mais, le fait est que Alphabet (Google pour faire plus simple) a renoncé à construire sa propre voiture autonome pour mieux vendre sa technologie à de vrais constructeurs automobiles. Et d’annoncer la « Honda-Waymo car ».

La Google Car, c’est un peu la voiture de Oui-Oui, avec sa bouille de grand jouet. Les voitures autonomes roulent depuis des années à Mountain View, fief de Google. Mais, la semaine dernière, Google/Alphabet a annoncé la création de l’entreprise Waymo. Waymo reprend l’activité de la division des véhicules autonomes et prend, justement, son autonomie. La feuille de route de Waymo n’est alors plus de construire un véhicule autonome mais de développer les partenariats.

Un peu comme Apple qui a renoncé à son iCar, Google y renonce aussi. Mais Google n’enterre pas pour autant ses ambitions dans la voiture autonome. Google était pionnier dans cette technologie, a mis rapidement des prototypes sur la route, a accumulé de nombreuses technologies et données. Mais, Tesla et son fantasque/visionnaire/fou (à vous de juger) patron, Elon Musk, les ont, dorénavant, dépassés en ayant la voiture et le système autonome le plus abouti, de série.

Un ancien de Hyundai à la baguette depuis 7 ans

Toutefois, cela conforte Google/Waymo : la technologie est mature. Cela attire l’intérêt des constructeurs en retard dans la voiture autonome. Le patron de Waymo est John Krafick, qui était le patron du projet de la Google Car chez Alphabet. Cet ancien de chez Hyundai connait les deux mondes. D’ailleurs, on pensait que son ancien employeur serait le premier à faire une annonce de partenariat.

Cette dernière n’aura pas tardé à être faite. Mais, c’est Honda et Alphabet qui rendent publique leur entrée en discussion sur une collaboration technique. Honda précise que « Waymo intégrera sa technologie de conduite autonome dans les véhicules Honda pour des tests dans les villes américaines ». Pour Waymo, ce ne sera pas une véritable nouveauté car Google a commencé par équiper des véhicules de tous les jours avant de se lancer dans sa propre voiture. La nouveauté sera dans l’intégration plus discrète de la technologie.

Zéro accident comme but principal

Honda compte mettre sur le marché des véhicules capables de rouler de façon autonomes sur les autoroutes ou voies express, d’ici 2020. Le but premier du constructeur est d’avoir des véhicules capables d’éviter toutes les collisions, quel que soit l’environnement. La technologie autonome permet justement d’avoir un œil sur tout, à 360°, en permanence.

Les premiers jalons de cette collaboration devraient être assez rapides, avec la fourniture par Honda de véhicules modifiés selon les demandes de Waymo. Une fois équipés de la technologie autonome, ces « Honda-Waymo car » rejoindront la flotte de véhicules de Waymo pour des tests grandeur nature. Comme beaucoup de constructeurs, Honda dispose d’un laboratoire de recherche dans la Silicon Valley ce qui devrait faciliter les échanges avec Mountain View. Toutefois, les ingénieurs restés au Japon font aussi partie des échanges d’information prévus.

Des véhicules autonomes au look de véhicules ordinaires

La réalité et le pragmatisme ont (malheureusement) eu raison de la Google Car. Pour rappel, ce petit véhicule ne dispose pas de volant et « réinvente » l’automobile avec uniquement des passagers à bord et plus de conducteur. Avec le partenariat entre Honda et Waymo, les véhicules autonomes – Honda-Waymo car – ressembleront donc bien aux véhicules de « Monsieur Toutlemonde ». Sans doute le prix à payer pour voir la technologie se populariser plus rapidement. La révolution automobile – voir les formes et les intérieurs des voitures évoluer – attendra.

Source : Alphabet, Honda, illustration : Alphabet

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "La Google Car est morte, vive la Honda-Waymo car"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nicolas
Invité

c’est surtout que les marges de l’automobile n’ont rien à voir avec ce que fait google… au delà de l’investissement de départ immense.
Donc vendre sa techno, ça permet de garder des marges d’éditeur/publicitaire

objectif
Invité

Et le CHRYSLER Pacifica dans tout cela !
FCA vient de terminer la production de la centaine de véhicules spécifiques.

Béret vert
Invité

Excellente nouvelle, Honda développe des robots a donc besoin de Google pour son expertise en intelligence artificielle.
Pour nous excellente nouvelle également: Qui peut vous faire rêver, Honda et Asimo ou bien Renault et Carlos Gosn ?

wpDiscuz