Accueil Mercedes Petite grève dans l’usine Mercedes de Kecskemét pour une hausse des salaires

Petite grève dans l’usine Mercedes de Kecskemét pour une hausse des salaires

82
1
PARTAGER

Petit mouvement de grève ces dernières heures au sein du complexe hongrois Mercedes de Kecskemét. Des mouvements comme on en trouve aux quatre coins du monde au niveau industriel avec des demandes de revalorisation salariales.

Quelques dizaines de salariés ont arrêté le travail durant deux heures ce mercredi dans l’usine de Kecskemét, base industrielle est européenne de Mercedes.

Pas de quoi toutefois impacter la production qui n’a souffert d’aucune conséquence mais retarder l’expédition de quelques dizaines de voitures.

En cause ? Des revendications pour une augmentation salariale. Selon les sources, un accord a déjà été noué entre la direction et un syndicat représentant des salariés. Accord qui n’est pas accepté par les représentants de l’union syndicale des métallurgistes (Vasas) militant pour une plus importante augmentation des salaires (de l’ordre de 15 %).

Des discussions sont ouvertes entre les parties. De nouveaux mouvements ponctuels de grève pourraient intervenir faute d’accord. Des mouvements alors plus conséquents afin de mettre la pression sur la direction sans nul doute.

L’usine Mercedes de Kecskemét (en charge de la famille des compactes et 180 000 unités assemblées l’an passé) avait, à la fin de l’année dernière, bénéficié d’investissements globaux à hauteur d’un milliard d’euros. Une nouvelle usine est aussi déjà programmée tout comme 580 millions annoncés pour la future génération des compactes étoilées.

Source : Autonews Europe.

Crédit illustration : Mercedes.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Petite grève dans l’usine Mercedes de Kecskemét pour une hausse des salaires"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

https://www.awex.be/fr-BE/Infos%20march%C3%A9s%20et%20secteurs/Infossecteurs/Documents/PECO/Etude%20du%20secteur%20automobile%20en%20Hongrie%20-%20AWEX.pdf

pour ceux qui pensent que la France est « naturellement » compétitive, et que Toyota aurait tout compris en ayant choisi la France pour produire sa Yaris

(ps: au fait, cela fera bientôt 20 ans que Toyota avait choisi la France, et plus rien depuis. Toyota aurait il stoppé tout investissement en Europe……ou aurait il choisi d’autres pays depuis, avec un changement de contexte inimaginable pour l’époque)

wpDiscuz