Accueil Actualités Entreprise Le gouvernement britannique a promis à Nissan de chercher à conserver un...

Le gouvernement britannique a promis à Nissan de chercher à conserver un accès au marché unique

83
4
PARTAGER
Nissan Brexit

Lors d’une interview à la BBC, le secrétaire d’État aux Affaires, à l’Énergie et à la Stratégie industrielle, Greg Clark, a déclaré que les assurances données à Nissan dans le cadre du Brexit étaient offertes à tous les acteurs du secteur automobile afin de pérenniser l’industrie automobile outre-Manche.

Depuis l’annonce de la production du prochain Qashqai et du X-Trail en dépit du Brexit, le gouvernement britannique était sous la pression du parti travailliste et des lobbys industriels pour révéler la lettre d’intention donnée à Nissan afin de conserver la production du Qashqai sur le sol britannique.

Le gouvernement a contre-attaqué par l’intermédiaire de son secrétaire d’État qui a annoncé dimanche matin dans le programme d’Andrew Marr, passage obligé pour tout homme politique britannique, que les assurances données à Nissan seraient élargies aux autres constructeurs automobiles, mais aussi à leurs fournisseurs.

Concrètement, le gouvernement britannique a promis à Nissan de chercher à conserver un accès au marché unique sous la forme d’un accord de libre-échange spécial pour l’industrie automobile. Le gouvernement britannique s’appuierait sur l’importance du marché britannique pour les constructeurs européens pour négocier un tel accord. « En matière automobile, les pays d’Europe continentale exportent énormément chez nous, et nous exportons énormément chez eux (…). Si nous menons les négociations de manière sérieuse, constructive et civilisée, alors nous pouvons tomber d’accord sur beaucoup de points », a déclaré le Greg Clark. Le secrétaire d’État a également précisé qu’aucune compensation financière n’avait été promise à Nissan.

Cette annonce tranche avec le discours tenu par Londres qui semblait s’engager sur la voie d’un Brexit « dur », avec un contrôle strict de l’immigration synonyme d’accès restreint au marché unique. Le gouvernement semble finalement s’orienter vers un accès au marché libre à la carte en jouant sur les intérêts mutuels. Il est vrai que le marché britannique est crucial pour les constructeurs allemands, et leur puissant lobbying à Bruxelles pourrait jouer en la faveur des Britanniques. Toutefois Matthias Wissmann, président de VDA, équivalent du CCFA outre-Rhin, a déclaré que les intérêts de l’Europe passaient avant les intérêts industriels des constructeurs allemands et que ces derniers étaient prêts à supporter les conséquences d’un Brexit « dur ».

Les prochains mois promettent d’être riches en rebondissements.

 

Source : The Guardian, Financial Times, BBC, Daily Telegraph

Source photo : Nissan

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le gouvernement britannique a promis à Nissan de chercher à conserver un accès au marché unique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rob64
Invité

Relire les post de l’article en lien ci-dessous permet de savoir un mois après qui sait de quoi il parle en matière politico-économique et qui s’informe au café-pmu.
https://www.leblogauto.com/2016/10/production-juke-royaume-uni-menacee.html

2 0 8
Invité

<>

Cette Mafia qui se nomme Europe est gouvernée et contrôlée par les lobbyings et cet homme ose admettre être prêt à faire barrage… Quel humour !

SAM
Invité

« Concrètement, le gouvernement britannique a promis à Nissan de chercher à conserver un accès au marché unique sous la forme d’un accord de libre-échange spécial pour l’industrie automobile. »

Eh bien une position vivement critiquée par l’Europe car on ne négocie pas des accords par secteur ou à la carte mais les traités de libres échanges sont généralement globaux!

Une position vivement critiquée par les banques et surtout américaines qui ne comprennent pas comment on peut négocier cela pour l’automobile et non pour la City qui génère bien plus de valeur.

Donc les anglais ont promis quelque chose qu’ils n’ont pas!

Pat
Invité

Leurs politiciens ne sont pas plus crédibles que les autres.

wpDiscuz