Accueil Maserati Un dirigeant Maserati égratigne la qualité de finition chez Tesla

Un dirigeant Maserati égratigne la qualité de finition chez Tesla

333
9
PARTAGER

Le responsable de l’ingénierie en activité du côté de la marque italienne au trident vient d’égratigner Tesla après avoir, on l’imagine, scrupuleusement disséqué les Model S et X.

L’arrivée d’un coupé électrique au catalogue de la marque italienne ne fait plus grand mystère, le calendrier programmé l’annonce à horizon 2020, et Maserati s’apprête à mettre les doigts dans la prise, inédit.

Et quand on pense à auto électrique et premium on pense pour l’instant à Tesla. La jeune marque américaine a pris de l’avance par rapport à Mercedes (EQ) par exemple entre sa berline Model S, le SUV Model X et l’attendue Model 3.

Roberto Fedeli, directeur de l’ingénierie de la marque au trident, vient justement d’égratigner Tesla à travers une déclaration qui ne manque pas de piquant.

Selon l’ex ingénieur de la firme de Maranello la qualité de finition et d’assemblage des Tesla actuellement disponibles seraient dignes de celles des équipementiers allemands des années 1970. Plutôt indignes dans ce cas.

Bon évidemment Roberto Fedeli ne s’attarde nullement sur la propre qualité de finition au sein de sa nouvelle chasse gardée.

Cela entend prouver une fois encore que Tesla compte comme marqueur dans le domaine de la mobilité électrique zéro émission. Nombreux sont les dirigeants à régulièrement prendre Tesla pour cible et ce dans différents domaines.

Avec de telles déclarations signées Roberto Fedeli on ne peut forcément attendre que le meilleur de la crème pour le coupé électrique confirmé pour 2020.  Oui officiellement confirmé pour 2020 mais avec les chamboulements successifs dans le large plan produits chez FCA, imaginer un nouveau report ne serait pas une pure hérésie.

Source : Insideevs.

Crédit illustration : Maserati.

 

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Un dirigeant Maserati égratigne la qualité de finition chez Tesla"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Oui mais quand on n’a pas le contenu technologique on se focaliser sur les cuirs …

ART
Invité

Y a un peu plus réjouissant chez Maserati que de se focaliser sur le contenu « technologique »…

greg
Invité

« Bon évidemment Roberto Fedeli ne s’attarde nullement sur la propre qualité de finition au sein de sa nouvelle chasse gardée. »
Bah il devrait, si une Tesla reste très américaine dans sa finition, la Ghibli fait franchement pitié à côté….

SGL
Invité

J’ai toujours lu que dans la finition des Maserati le meilleur côtoyait le pire.
Tesla n’est pas une référence en matière de finition, mais c’est un constructeur jeune, et ils progressent d’année en année.
Tesla, en attendant, font des voitures de série aux contenus technologiques qui surclasse même les premiums de référence comme les BAM (BMW, Audi, Mercedes)
Avant de critiquer, Maserati, qui reste une très belle marque, devrait rester un peu plus respectueux et modeste par rapport à la concurrence ! 😉

Invité
Bien, Les années 70… c’est sûrement vers cette époque que vw savait faire des golf fiables, des carrosseries qui rouillaient pas trop vite. Quand Renault c’était en carton pâte. Y a toujours l’impression de qualité et la fiabilité, qui n’ont rien à voir ensemble. Combien de voiture propose de vrais chromes, aluminium massif, vrai bois, cuir épais ? Peu, parce-que c’est bien trop cher. À la maison, choix du cuir du fauteuil, ca va de 1200€ à 15000 € pour le même fauteuil selon le cuir utilisé. Et 15000€ sur une voiture…. ca fait bcp. Vous seriez étonné du prix… Lire la suite >>
ylgmac
Invité

Comme dit dans l’article prendre en référence un constructeur qui ne vend une berline que depuis 2012, surtout quand on s’appelle Maserati… Franchement à part donner du crédit à Tesla, c’est vraiment maladroit question com.

Quelle victoire pour Musk, créer un marque automobile ou tout les premiums du marché se sentent obligés de se comparer pour se mettre en avant.

Les marketeux de DS en rêveraient d’un tel résultat, pourtant on est sur la même période et avec un historique bien plus fourni chez Citroën…

Michelin
Invité

Roberto Fedeli arrive en Maserati après des années en BMW. Je ne connaisse pas le contexte dans lequel il puisse avoir déclaré ça, mais il a des références assez fiables dans sa expérience!!!
Côté finition et fiabilité je peut affirmer que les Ghibli que je ai conduit et celles de mes amis ne sont pas si déficitaires comme Vous affirmez. Je ne connaisse personnellement voitures Tesla et je ne puisse pas la juger, mais je ne changerai pas la Ghibli avec plusieurs allemandes titrees ou voitures françaises!!

wpDiscuz