Accueil Historique 2 ans pour reconstruire la Renault Nervasport

2 ans pour reconstruire la Renault Nervasport

318
16
PARTAGER

En juin dernier, la Renault Nervasport retrouvait l’anneau de vitesse de Montlhéry, ainsi que la piste du Festival de vitesse de Goodwood. Renault dévoile quelques images des deux années de reconstruction de la « Renault des records ».

La Renault Nervasport est une version spécifique de la berline de luxe Renault Nervastella. On est alors dans la folie des années 30 et Renault est encore synonyme de luxe et de sportivité. La Nervasport dispose du 8 cylindres en ligne de seconde génération qui développait 110 chevaux et collectionnait déjà les records. Mais, pour parachever l’oeuvre, une version ultra-spécifique fut créée en 1934.

nervasport_1

Inspirée par l’aviation

Carroserie fermée « aérodynamique », monoplace, allégée au possible, le moteur est dérivé du L8 de 4827 cm3 de série. Le 3 avril 1934, la Nervasport conçue par Marcel Riffard grimpa sur l’anneau de Montlhéry avec pour objectif de parcourir 6300 km en deux jours, soit plus de 132 km/h de moyenne. Au final, la voiture parcourt 8 037 km en 48 heures (plus de 167 km/h de moyenne) et empile 3 records du monde et 9 records internationaux. Certains ne tinrent que quelques semaines mais la voiture avait marqué l’histoire.

En 2014, à l’occasion des 80 ans de la tentative, Renault décide de reconstruire une réplique de la Nervasport. Entre les premiers croquis et la voiture achevée, il faudra 2 années. Il faut dire que la voiture est entièrement refaite à la main. Elle fut prête pour célébrer les 110 ans de sport automobile de Renault. Découvrez la (trop courte) vidéo de cette reconstruction.

Illustration : Renault

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "2 ans pour reconstruire la Renault Nervasport"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Louis
Invité

S’ils pouvaient s’attaquer à la reconstruction du D520 craché dans les années 80 et, pourquoi pas, à un Br693 (ou Po631), ce serait parfait.

SGL
Invité
Lee O\'Neil
Invité

A pile 1 minute, j’aime bien le doigt qui vient appuyer sur le démarreur : on n’est pas allé chercher un « mannequin doigt » :), c’est le doigt d’un des hommes au grand savoir-faire qui a œuvré sur cette reconstruction.

Scal
Invité

Le patrimoine de Renault, à l’image de celui des autres constructeurs historiques, est fabuleux. La différence c’est qu’il n’est pas accessible au commun des mortels à travers un musée permanent. Dommage quand on voit le résultat de ces restaurations.

wpDiscuz