Accueil Aston Martin 1,35 milliards d’euros de subventions pour l’industrie auto en cas de Brexit ?

1,35 milliards d’euros de subventions pour l’industrie auto en cas de Brexit ?

141
22
PARTAGER
Nissan Sunderland Brexit

Le gouvernement britannique pourrait débourser jusqu’à 1,35 milliards d’euros pour garder l’auomobile sur ses terres en cas de Brexit total.

Si vous n’avez pas suivi les derniers rebondissements des conséquences du Brexit dans le secteur automobile britannique, en voici un récapitulatif. Fin septembre, Carlos Ghosn met un petit coup de pression au gouvernement britannique en les menaçant de fermer l’usine Nissan de Sunderland. Theresa May, Première ministre britannique, l’invite à discuter autour de quelques scones. La rencontre s’est conclue par un renouveau de l’entente cordiale qui en a irrité plus d’un. Sous la pression de l’opposition, le gouvernement a révélé ce qui avait donné le sourire à Carlos Ghosn en précisant toutefois qu’aucune compensation financière n’avait été promise.

Personne n’est dupe et certains ont sorti la calculatrice pour estimer le coût des futures subventions pour soutenir l’industrie automobile sur le sol britannique si le gouvernement ne parvient pas à négocier un accord de libre-échange avec l’Union européenne. Dans ce cas, Nissan serait exposé à une augmentation des tarifs d’exportation à hauteur de 10 %. Avec un montant total de 2,9 milliards de livres (3,2 milliards d’euros) exporté vers le continent, le constructeur japonais aurait le droit à 290 millions de livres de subventions (325 millions d’euros). Cela représenterait juste le coût total de la main-d’œuvre puisque Nissan a déclaré un coût total de 288 millions de livres (323 millions d’euros).

Comme le gouvernement a promis une extension des garanties offertes à Nissan à tout le secteur automobile, le coût total pourrait atteindre les 1,35 milliard d’euros. Un audit des déclarations financières de Jaguar Land Rover, Toyota, Bentley, Mini, Rolls-Royce, Aston Martin et Honda ont montré que ces constructeurs avaient une masse salariale représentant 7,5 % du chiffre d’affaires. Les subventions couvriraient dès lors le coût de la main-d’œuvre britannique.

Dans un pays opposé aux subventions étatiques, ce serait un vrai changement de stratégie. Il est vrai que Theresa May a pris le contre-pied de son prédécesseur en déclarant lors de la grande conférence annuelle du parti conservateur que le gouvernement serait plus interventionniste dans les années à venir. Toutefois, personne ne s’attendait à ce que le gouvernement britannique s’apprête à fournir une main-d’œuvre gratuite aux constructeurs automobiles.
Source : Reuters

Source photo : Nissan

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "1,35 milliards d’euros de subventions pour l’industrie auto en cas de Brexit ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
2 0 8
Invité

<> .. C’est une démocratie, on écoute le peuple qui a voté pour sortir de cette Mafia Européenne.
Je suis par contre d’accord sur le principe des subventions qui permettra de garder sous  » contrôle  » les constructeurs présents sur l’île !

Bob
Invité

La part du Royaume-Uni (14,072 milliards d’euros) dans le budget de l’UE en 2014 .

Plus 1 milliard pour les banques …. peut être …..
Reste encore 12 milliards d’économie ……..

Pat
Invité

🙂
Elle est très bonne celle-là !!
Et le milliard versé annuellement au RU ?
Et tout le travail accompli par Bruxelles et qu’il faudra faire @ home, il devient gratuit ? Tu les paye comment les fonctionnaires ?

georges
Invité

Plus par exemple les aides de l’Europe pour la recherche au RU.
Bref les 12 milliards ils sont pas près d’être économisé.

Nicolas
Invité

De toute façon avec la baisse de la Livre Sterling, ils l’ont dans le baba…

wizz
Membre
Le Brexit ou pas, ça ne se chiffre pas uniquement sur le bilan (direct) entre les institutions britanniques et européennes entre Londres et Bruxelles. L’un a cotisé tant, et l’autre a redistribué tant. Le Brexit, être ou ne pas être dans l’UE, il faut regarder surtout les choses qui sont possibles lorsqu’un Etat est dans l’UE ou pas On dit l’Union européenne, mais il n’y a pas d’harmonie concernant les droits du travail, du social, du fiscal, etc… L’UE garantie la liberté de circulation des personnes et des biens, et profitant de cela, toutes les sociétés essaient d’optimiser leur bilan… Lire la suite >>
Pat
Invité

Voilà pourquoi C.Ghosn était content à la sortie de son entrevue. J’imagine qu’il à sécurisé une bonne part de ce milliard et quelques d’euros.
Maintenant, Mme May va devoir faire pareil avec les banquiers (ça va coûter encore plus cher), puis les constructeurs aéronautiques (dont Airbus), puis les agriculteurs qui ne pourront plus vendre sur le marché européen (aille !), puis aux écossais pour qu’ils restent, puis aux exportateurs de l’agroalimentaire, puis…

Bon courage.

Thibaut Emme
Admin

Il y a aussi (et surtout) à négocier avec l’Europe pour l’accès au marché commun.
Avec le brexit, il est prévu que ce prix à payer augmente par rapport à actuellement….mais avec les britanniques, on sait qu’ils ne paient jamais comme les autres.
Et le dernier coup des juges qui imposent un vote au parlement retarde, voire annule pratiquement le brexit.

rob64
Invité

Exact thibault, tout est dit dans ton post.
j’ajouterais que les chiffres de l’article sont pures spéculations et font parties de la com anti bréxit.
Brexit qui finalemement n’aura surement jamais lieu.

greg
Invité

« Brexit qui finalemement n’aura surement jamais lieu. »
On disait la même chose concernant les chances de victoires du Brexit au référendum…
Sans être anti ou pro, le jugement évoqué se contente de demander une consultation du parlement d´une. Sans préciser la forme.
Deux, le gouvernement britannique a fait appel, et la supreme court peut très bien casser le jugement ou demander à ce que le rôle du parlement soit purement consultatif.
Enfin, si le parlement devait avoir un droit de veto, rien ne garantit que les députés votent un « bremain ». Et il pourrait y avoir une élection anticipée avec résultats incertains…

amiral_sub
Invité

Ils ont voté pour le brexit, pourquoi n’aurait-il pas lieu? Chez nous on a élu il y a 4 ans un quasi inconnu à gérer notre pays suivant un programme stupide, il l’a (quasiment) appliqué, on voit les résultats

Maitre 90
Invité

@amiral_sub
Le niveau de ce genre de commentaire politique est normal car nous ne sommes pas sur le blog politique mais sur le blog auto.
Du coup, je me demande si il n’y aurait pas intérêt à appliquer la charte et nous débarrasser de cette propagande lowcost ?
Merci.

Pat
Invité

De plus en plus de petits malins utilise le blog pour glisser quelques opinions politiques pas vraiment étayées. J’imagine que le sujet et la période s’y prêtent particulièrement.

amiral_sub
Invité

c’est pas la presse qui a voté le brexit, c’est le peuple! Pas sur qu’il se résigne à rester dans l’UE meme si clairement les politiques ont menti au sujet du brexit

greg
Invité

Un dernier détail: le référendum, selon la loi anglaise, n´a qu´un rôle consultatif.
Contrairement à la france où il a valeur légale (en principe), selon le conseil constitutionnel.

Thibaut Emme
Admin
Yoann, je ne dis pas qu’il n’aura pas lieu. Je dis que cela va le retarder, voire l’annuler si le parlement ne donne pas son accord. Des referendums qui ne sont pas suivis, ce ne serait pas le premier. Et même….le brexit n’est qu’un mot. Dans les faits, nous ne sommes plus en 1900. Les échanges commerciaux avec le UK font que ni eux ni nous ne pouvons nous passer d’accords bi-latéraux entre le continent et les îles. Jusqu’à présent, le UK avait tellement traîné des pieds que l’UE avait fait d’énormes ristournes aux anglais pour qu’ils accèdent au marché… Lire la suite >>
lipop
Invité

stop ,,,,,,,, le brexit sera annuler par le parlement.

panama
Invité

Un bon exemple de ce qui attend les Français s’ils succombent aux sirènes du populisme. Demain on rase gratis, disaient-ils. A l’addition maintenant !

wpDiscuz