Accueil Endurance WEC : la Porsche 911 RSR 2017 dit adieu au porte-à-faux arrière

WEC : la Porsche 911 RSR 2017 dit adieu au porte-à-faux arrière

403
11
PARTAGER

Les Porsche 911 RSR vont énormément évoluer pour la saison prochaine d’endurance, que ce soit en GTE ou en GTLM. Deux modèles ont été surpris en pleine séance de tests sur la piste de Sebring et confirment les rumeurs.

De quoi faire hurler les puristes

Esthétiquement, ces modèles 2017 sont proches des versions 2016. A l’avant, ce sont surtout la prise d’air du bouclier et les petites « moustaches » de chaque côté qui font leur apparition. En revanche à l’arrière, les modifications semblent plus profondes avec un diffuseur « à étages » alors qu’il est moins prononcé cette saison. Les deux sorties centrales du modèle actuel se séparent de chaque côté du diffuseur.

Comment Porsche a réussi a faire toutes ces modifications ? En faisant hurler les puristes ! En effet, le moteur n’est plus en porte-à-faux arrière mais en position centrale-arrière. Ce déplacement du moteur vers l’avant de l’essieu arrière permet une meilleure répartition des masses. Mais, cela dégage également de l’espace pour deux lignes d’échappement et un diffuseur plus conséquent.

Une place à reconquérir, quitte à déroger au sacro-saint

Si l’aileron ne semble pas évoluer, ses attaches, elles, si. Plus fines, elles prennent désormais l’aileron par le dessus au lieu d’en dessous pour 2016. Les extensions d’ailes évoluent également. Les plus perspicaces remarqueront que la Porsche noir possède deux rétroviseurs différents. L’un, à double pied d’attache, est le modèle 2016, l’autre (présent sur la 911 RSR blanche) a une aérodynamique différente et est plus carré.

Arrivé 8ème de la catégorie LMGTE Pro aux dernières 24 heures du Mans, les Porsche 911 RSR ne sont guère plus à la fête en WEC ou même en USC GT Le Mans. La 911 RSR 2017 aura pour mission de redorer le blason en GTE ou GTLM. Place à la vidéo et au son.

Crédit vidéo/image : Lanky Turtle via Youtube

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "WEC : la Porsche 911 RSR 2017 dit adieu au porte-à-faux arrière"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

J’ai toujours eu du mal avec cette catégorie à savoir ce qui était autorisé ou pas (pas rapport au modèle générique).
Dans mon esprit, mais manifestement je me trompais, je pensais que l’on avait pas le droit de déplacer la position du moteur par rapport à l’essieu.

akouel
Invité
En effet comme corvette avec un v8 de 5.5L pour rentrer dans le règlement (cylindrée maxi en atmo). Ce n’est pas le changement de place du moteur qui me gêne le plus, mais l’apparition de l’inévitable turbo. Encore un bruit enivrant qui s’en va, bien que je comprenne totalement ce choix ! Aaaaaah le GT1 me manque! les ford GT de matech, le v12 de la DBR9, celui de la Maranello…Et si on est encore plus fou, les GT1 fin des années 90 ! Mais c’est mal de vivre dans le passé, alors souhaitons à Porsche de retrouver des couleurs… Lire la suite >>
Verth.
Invité

Non, ça ne fait pas hurler les puristes, mais on constate que le législateur ne sait jamais tirer les leçons de l’histoire et que Porsche est encore en train de nous refaire le coup de la 935 et plus tard de la 911 GT1. Avec le retrait d’Audi et la désolante timidité de Ferrari, Aston, Bentley et les autres, la main mise du constructeur de Stuttgart, en proto comme en GT, est garantie pour longtemps. Je prends rendez-vous !

gigi4lm
Invité

Pour les GT1 ce n’est pas la 911 gt1 (superbe) qui a posé problème mais plutôt la Dauer Porsche 962 en 94. c’est vrai que Porsche sait jouer avec le règlement et depuis longtemps, en tout cas depuis l’homologation de la 917 grâce aux 25 exemplaires produits et vendus au premier venu.

wpDiscuz