Accueil Droit routier Tesla sous le feu de la critique en Allemagne

Tesla sous le feu de la critique en Allemagne

202
8
PARTAGER

Suite à un accident de Tesla sous autopilot fin septembre en Allemagne, les autorités de régulation des transports du pays se sont saisies du dossier. Depuis, les critiques envers le constructeur américain pleuvent.

L’accident bénin aurait pu être bien plus dramatique. Seul un blessé léger (le conducteur de la voiture) est à déplorer dans la collision d’un bus avec la Tesla en mode autopilot. Selon l’entreprise, le conducteur « avait les mains près du volant » et c’est le bus qui a changé de file sans que la voiture ne puisse matériellement réagir à cette manoeuvre (ou même le conducteur). On est donc dans une situation bien différente du premier accident mortel en Tesla autopilot.

Cependant, un rapport interne du Ministère des Transport en Allemagne jugerait, selon der Spiegel, l’autopilot comme un réel danger. Selon le journal allemand, qui cite le rapport, « le conducteur n’est pas prévenu par le système de pilotage automatique lorsque le véhicule se retrouve dans une situation que le logiciel ne peut pas régler ». En outre, « les capteurs de la voiture n’ont pas une portée suffisante lors des manoeuvres de dépassement ». Enfin, « le système de freinage d’urgence ne fonctionne pas de manière satisfaisante ».

Il est vrai que les vitesses de circulation sur certaines portions en Allemagne sont bien au-delà des vitesses aux USA et la portée des capteurs est alors, à priori, insuffisante. L’autorité ne souhaite pas interdire les véhicules, qui ne sont pas en cause, mais le mode « autopilot ». Comme en Californie, la notion d’autopilot pourrait être interdite. C’est en tout cas le souhait du Ministère. « Afin d’éviter les malentendus et de fausses attentes des clients, nous demandons que le terme prêtant à confusion de ‘pilotage automatique’ ne soit plus utilisé dans les publicités ».

Du côté de Tesla on ne l’entend pas de cette oreille. Si on prête une attention toute particulière aux accidents ou incidents éventuels, le constructeur pousse encore plus avant son autopilot. La dernière mise à jour généralise la conduite autonome « niveau 5 » (pas encore activée). Ce niveau doit permettre de réellement laisser la machine faire. Cependant Tesla risque de se confronter aux diverses législations dans le monde. Pour le moment, Elon Musk avance au pas de charge, quitte à brusquer les événements.

Source : der Spiegel, AFP, illustration : Tesla

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Tesla sous le feu de la critique en Allemagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Dcomdim
Invité

Quand l’Autopilot made in VWGroup sera prêt, ça changera peut-être la donne… ^^

Rapier
Invité

Oui tout à coup l’autopilot ce sera d’un coup une idée géniale. Alors qu’au fond, pour moi ça restera toujours une fausse bonne idée.

greg
Invité

Donc pour vous deux c´est parfaitement légitime de qualifier de « pilotage automatique » une fonction qui est très loin pouvoir remplir le Job? 🙂
Cela ne pourrait pas par Hasard s´assimiler à de la tromperie, ou a minimum prêter à confusion et générer un faux sentiment de sécurité?

mko
Invité

Dommage que vous détaillez pas plusnles circonstances de l’accident… Je n’arrive pas à comprendre les conclusions que vous mentionnez dans cela….
Bon je vais me renseigner ailleurs….

SGL
Invité

Ne serait-ce pas un prétexte ?
Tesla ne serait-ce pas le constructeur à « tuer » en priorité ?
Le niveau de gamme actuel de 70k€ à 140k€ qui concurrence le niveau haut des BAM (BMW, Audi, Mercedes) risque dans un futur proche d’attaquer leur cœur de gamme avec la Tesla Model 3 avec des tarifs qui commenceront par 35 k€.
Un essai, Cayenne VS Model X , met en lumière, par certain côtés, que la Porsche (pourtant au top) appartient plus au passé qu’un instrument high-tech.
La pression de Tesla est de plus en plus forte !

wpDiscuz