Accueil Toyota La prochaine Toyota Aygo pourrait adopter l’électrique

La prochaine Toyota Aygo pourrait adopter l’électrique

130
31
PARTAGER
toyota aygo

La prochaine Toyota Aygo pourrait prendre son envol et rompre avec les Citroën C1 et Peugeot 108. La citadine pourrait devenir un véhicule électrique à part entière dans la gamme du constructeur japonais.

Le PDG de Toyota Europe, Johan van Zyl, a déclaré au magazine britannique Auto Express que bien que Toyota se concentre sur l’expansion des hybrides rechargeables dans tous les segments, celui des citadines nécessite une approche différente. Le dirigeant de la filiale européenne n’a pas donné plus d’informations.

Gerald Killman, le responsable le directeur de la Recherche et Développement de Toyota Europe, a été un peu plus bavard et a confirmé qu’une Aygo 100 % électrique était parmi les pistes explorées par le constructeur japonais. « En termes de timing, il est logique d’étudier cette possibilité. Nous y travaillons »,
a-t-il déclaré.

Fuat-il y avoir la fin du partenariat PSA-Toyota dans le segment des citadines ? Pas sûr. La PDG de Citroën, Linda Jackson, a elle aussi déclaré par le passé que « si vous étudiez les dernières tendances dans les grandes villes qui bannissent les voitures à essence, alors offrir une citadine électrique est une nécessité. »

Les dirigeants des trois marques semblent au moins d’accord et résignés sur le futur des voitures dans les grandes villes. Pas de salut en dehors de l’électrique.

Source : Auto Express

Source photo : Toyota

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "La prochaine Toyota Aygo pourrait adopter l’électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Logique…

greg
Invité

….mais idiot: la finition, le confort, les prestations routières et l´autonomie attendue d´un tel véhicule ne pourront jamais compenser le surcoût d´une électrification.
Le seul segment où un VE n´a pas de sens est le segment A.

Thibaut Emme
Admin

@Greg : si les réglementations en restent là où elles sont oui, le surcoût est trop important et le « gain » apporté par l’électrique pas assez important pour que cela fonctionne.

Sauf que de plus en plus de villes vont lancer des zones interdites aux thermiques, et qu’on pourrait très bien avoir une surtaxation des thermiques, voire une remontée des cours du pétrole.
Dès lors une électrique segment A n’est pas plus dépourvue de sens que sur un autre segment.

greg
Invité
« Sauf que de plus en plus de villes vont lancer des zones interdites aux thermiques » J´en doute 😉 . On a bien étudidié la question, les obstacles juridiques rendent ce type de mesures caduques. Tu peux restreindre l´accès selon les émissions, ou bien faire une interdiction totale de circuler, mais une restriction limitée aux thermiques n´est pratiquement pas applicable dans le cadre juridique européen actuel. Tu auras des zones qui réguleront selon le Niveau d´émission, oui, et à ce Niveau là les véhicules de Segment A thermiques sont parfaitement adaptés. Ensuite un VE de segment A électrifié coûte aussi cher… Lire la suite >>
ART
Invité

Forcément à biaiser les règles, on fait passer des vessies pour des lanternes…

SGL
Invité

Enfin… 😯 Souvent déjà une auto du segment A revient plus cher à fabriquer qu’une du segment B.
Exemple : pas de mini Dacia, IQ plus cher que la Aygo, etc.
A la base, thermique ou pas, le segment A est difficilement rentable.

En attendant, c’est comme ça, le segment A électrique s’imposera à cause de mesures coercitives anti-pollution !
Que cela plaise ou non.

Christophe
Invité
C’est sûr que si ma ville introduit une interdiction aux véhicules thermiques dans ma rue, je leur fais un recours au TA en commençant par une QPC. Tout simplement parce que : 1/ je ne peux pas avoir de VE faute de stationnement alimentable en électricité, 2/ pour mon utilisation d’un VP, le bilan carbone du VE sera supérieur à celui du VT, 3/ ils n’ont rien fait pour empêcher la suppression du service d’autopartage de VE qui m’avait permis de me séparer un temps d’un VP, 4/ ils ont annulé le projet de TCSP qui m’aurait permis de me… Lire la suite >>
wizz
Membre
Christophe Ce n’est pas parce qu’une mesure prise est contre ton intérêt que tu pourras gagner au tribunal. On pourrait imaginer des cas possibles chez nous, mais je prendrai un exemple étranger: le Japon. En 2000, pour lutter contre la pollution urbaine, Tokyo n’a pas interdit les voitures diesel. Ils ont « seulement » exigé que ces voitures respectent la nouvelle norme. Cette mesure concerne la vente des voitures neuves….MAIS AUSSI toutes les voitures déjà en circulation. La norme adoptée était tellement sévère, en avance par rapport à son temps qu’aucun constructeur n’était capable d’atteindre. Et bien entendu, ceux qui ont une… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@wizz
Dommage que tu n’indiques aucun élément qui permettrait de juger cette décision acceptable.
Par contre pour ma part j’ai indiqué un élément qui fera qu’elle sera jugée illégale. Si cela t’intéresse tu peux aller voir les différents rendus dans le cas de recours contre une interdiction totale, là tu verras qu’une interdiction partielle au profit d’un type bien particulier est illégale.
D’ailleurs ton exemple japonais le confirme, en aucun cas ils ont interdit le thermique, ils ont juste fait en sorte qu’il y en ait moins.

Christophe
Invité
@wizz Ensuite tu parles de démocratie mais ton propos « C’est comme ça et pas autrement… » est un peu à l’encontre, dommage. D’ailleurs tu prends l’exemple de communes autres que Paris pour dire qu’une interdiction de la voiture thermique ferait que le maire ne serait pas réélu à la prochaine élection mais tu oublies les cas où des maires ont été élus sur leur campagne pour l’abandon des TCSP, élus par les tenants du tout-voiture. C’est pourtant à l’heure actuelle la solution la plus efficace pour résoudre nombre des problèmes liés à la voiture à commencer par la pollution (air et… Lire la suite >>
spritz
Invité

Il y a des chances que cette coopé s’achève vu que PSA et Dongfeng travaillent ensemble sur la plate-forme des futures citadines avec entre autre l’electrisation

FrancoisB
Invité

C’est possible, mais je ne vois pas toyota faire cavalier seul sur ce segment en Europe.
Y-a-t-il un modèle qui conviendrait dans le catalogue Toyota/Dahiatsu ?
Il y a des Kei plutôt sympa, comme la Pixis Joy, mais je ne suis pas sur que çà plaise chez nous.

fistulinside
Invité
Pat
Invité

Ils finniront par faire une Zoe avec 8 ans de retard.

C’est d’ailleurs peut être le futur partage : Renault/Nissan avec Toyota sur les futurs Zoe/Aygo.

A moins que Renault ne préfère continuer avec Mercedes et soritr une coopération adaptée aux Zoe II /Twingo IV / Smart III.

wizz
Membre
spritz Chez les humains, dans beaucoup de sociétés, on est soit célibataire, soit en couple, c’est à dire 2 personnes ça s’arrête là En industrie, on peut être en solo, en duo exclusif, en multiples duo, en trio, etc… Par exemple, Fiat a divers relations avec PSA, Renault, Suzuki, Mazda, Mitsubishi, GM… PSA coopérait avec Ford pour les moteurs diesel, et avec BMW en essence, avec Mitsubishi pour les 4×4 et électrique, avec Toyota sur les citadines Etc… Un projet commencé à deux peut s’ouvrir à un troisième acteur, soit se faire fournir (Fiat Talento-Traffic-Vivaro), soit participer au développement comme… Lire la suite >>
nouh
Invité

La mode de la traction électrique finira comme celle du diésel sur un bilan évidemment moins glorieux que tous les beaux discours de nos politiques. La fée électrique provient à 80% au niveau de la planète des énergies fossiles et notamment du charbon, pas très écologique tout cela ni très bon pour la planète!!! Et je ne parle pas de la production des batteries et de leurs traitements qui sont à l’image des traitements des déchets nucléaires. Pas de ça chez nous, n’est ce pas madame Hidalgo!!!

fistulinside
Invité

L’intérêt de concentrer l’électrification sur des micro-citadines, c’est que techniquement ces véhicules font de courts trajets, sont moins énergivores et comme le disait Toyota, coûtent moins cher à produire que des hybrides, donc vendus moins chers.
Les solutions alternatives au nucléaire existent, il s’agit juste que les politiciens décident de les mettre en place. Le Solaire et autres énergies renouvelables sont un vrai défi pour l’avenir, y compris économique !
En fait comme souvent, le problème c’est plutôt le système politique…
En 2017 virons les glands du pouvoir (et Super Gland, leur chef), votons pour Super Châtaigne
https://www.facebook.com/superchataigne07
http://www.superchataigne2017.fr/

ART
Invité

Est il réaliste de penser que le solaire et les énergies renouvelables couvrent l’ensemble des besoins en consommations électriques dès lors que le parc automobile sera massivement en faveur de l’électrique ?

Mikè
Invité

Le Thorium couvrirai ces besoins. Merci les lobbys du nucléaire.

SGL
Invité

@ART, il a été dit que 20% de la surface des toits actuels en photovoltaïque permet de couvrir le besoin entier d’électricité en France (à confirmer !).
Même si 40% son nécessaire, si tous les parkings de France avaient des ombrières photovoltaïques ainsi que les hangars et usines devraient pouvoir suffire à couvrir les besoins supplémentaires dans un premier temps. 🙂 😉

Maître 90
Invité

@fistul

Ton commentaire tombe pile poile dans une catégorie bien spécifique (voir ci dessous).

Extrait de la charte des commentaires : « Seront éliminé sans préavis : … le prosélytisme et la propagande »

On aime ce site car la modération y fait son travail, cela le distingue de site plus connus où on sait que les commentaires seront systématiquement pourri par la bêtise partisane.

Quand je vois qu’on essaye de faire entrer sur LBA le même genre d’idiotie, ça m’énerve un chouia.

SGL
Invité

Non ! « du puits à la roue » le bilan des VE restes meilleurs et… peut encore s’améliorer grandement avec les énergies renouvelables.
Même l’énergie nucléaire nous a… et fera économiser des milliards de tonnes de déchets dans l’atmosphère.

SGL
Invité

Il faut savoir : on gère le problème de pollution ou on repasse à l’âge de Cro-Magnon d’une manière forcé.

pcur
Invité
Alors là je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Les voitures thermiques sont de plus en plus difficiles à dépolluer et l’électrique bien qu’imparfait permet si on le souhaite d’être alimenté par des énergies renouvelables (ce qui ne sera jamais le cas des moteurs thermiques). Autre avantage, l’électrique même alimentée par des énergies sales permet que la pollution soit concentrée sur un gros lieu de production (une centrale) hors il est bien plus facile(et moins couteux) de concentrer les traitements de la pollution sur un important lieu de production plutôt que sur des milliers de petites unités isolées.… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@pcur On peut alimenter un véhicule thermique avec du carburant renouvelable : – biogaz, – hydrogène produit par électrolyse avec de l’électricité renouvelable – la première utilisation de l’hydrogène dans un véhicule a été par combustion directe dans le moteur, – méthane de synthèse produit à partir de l’hydrogène précédent (méthanation), – carburant de synthèse produit à partir de l’hydrogène précédent (cela existe, Audi a une usine en Allemagne), – biocarburants, etc. En fonction de l’énergie utilisée et du kilométrage parcouru par le véhicule, le bilan carbone global est à l’avantage du VT alimenté de la sorte. Donc quand je… Lire la suite >>
Christophe
Invité
wizz
Membre

Christophe
Est ce que la première utilisation de l’hydrogène dans une voiture a été avec une pile à combustible ou avec un moteur à combustion interne, ça reste à voir
En revanche, la première utilisation dans un moteur à explosion, ce n’est surement pas cette BMW
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=428
http://www.moteurnature.com/actu/2003/ford_model_u.php

Christophe
Invité

@wizz
Merci tu confirmes que l’on peut alimenter un moteur thermique avec de l’hydrogène et il produira uniquement de l’eau (c’est donc non polluant).
Et si en plus l’hydrogène est produite avec de l’électricité renouvelable, c’est encore mieux.
C’était juste mon propos en réponse à pcur.
Merci de l’avoir confirmé.

SGL
Invité

@pcur est dans le vrai ! Bonne analyse.
D’autant que les batteries lithium-ion se recyclent très bien et qu’on ne les recyclait pas, justement, parce qu’ils n’en avaient pas assez pour que cela soit rentable.
Toute énergie pollue, mais la moins mauvaise, c’est l’électrique 😉

Christophe
Invité

« Toute énergie pollue, mais la moins mauvaise, c’est l’électrique », quand utilisée directement c’est sûr, quand il faut passer par un « stockage » c’est de suite moins évident.

r-motor
Invité

Et l’usine qu’il on en commun on en fait quoi???
De plus celà m’étonnerait car on parle d’un hilux peugeot et citroën et il existe déjà le proace qui n’est qu’un jumpy et un expert rebadgé…
Si on suit la parité:
aygo/C1/108 Développement et fabrication a 50/50
Proace/expert/jumpy Développement et fabrication PSA
Hilux/ futur pick up citroen/peugeot: Développement (et fabrication?) Toyota
C’est ce qui s’appelle un partenariat équilibrer !

wpDiscuz