Accueil Général La poste allemande en Streetscooter au grand dam de Volkswagen

La poste allemande en Streetscooter au grand dam de Volkswagen

206
12
PARTAGER

La poste allemande a choisi de développer en interne sa propre fourgonnette électrique. Au grand dam de son fournisseur historique, Volkswagen.

De l’art de prendre le contrepied des constructeurs en développant en interne sa propre fourgonnette.

La poste allemande, Deutsche Post, a, en partenariat avec des fournisseurs et équipementiers, directement mis au point sa fourgonnette via sa filiale Streetscooter GmbH.

Il s’agit d’un petit véhicule utilitaire léger électrique alimenté par un moteur électrique d’origine Bosch et développant l’équivalent de 41 ch.

On retrouve des batteries type lithium-ion de 20,4 kWh pour une autonomie relative oscillant autour de 80 km (de 50 km à 80 km selon le chargement entre 650 kg et 1 000 kg) quand la vitesse de pointe est de 80 km/h. De quoi assurer une tournée en circuit urbain.

La flotte se compose de quelques 1 000 unités en circulation. A terme la production peut être copieusement augmentée (jusqu’à 5 000 unités) pour un usage interne mais aussi parce que l’opérateur n’exclut pas non plus de commercialiser ce Streetscooter.

A l’heure de renouveler sa flotte la poste allemande a donc abattu sa propre carte (le tarif officiel de chaque unité demeure inconnu). Un choix qui n’a pas été goûté par Volkswagen, le fournisseur historique de la Deutsche Post.

Matthias Müller s’est ainsi déclaré en colère après ce choix s’étonnant que la division des VU de la marque n’ait pas été consultée pour ce renouvellement entre cahier des charges et flotte zéro émission.

Et si la Deutsche Post décidait alors de commercialiser son Streetscooter, elle entrerait directement en concurrence avec les constructeurs et opérateurs plus traditionnels. Dont Volkswagen…

Source : Streetscooter.

Crédit illustration : Streetscooter.

 

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "La poste allemande en Streetscooter au grand dam de Volkswagen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gautier Bottet
Editor

« Matthias Müller s’est ainsi déclaré en colère après ce choix s’étonnant que la division des VU de la marque n’ait pas été consultée pour ce renouvellement »

Jusqu’à preuve du contraire, Deutsche Post est désormais une entreprise privée. Et n’a donc pas de comptes à rendre à Volkswagen quant à ses choix stratégiques…

Marius
Invité

Le Muller, cela s’appelle avoir la grosse tete.

DiZeL
Invité

Est ce que ce véhicule a les mêmes contraintes d’homologation qu’une voiture commercialisée ? (crashtest … ) Si oui cela me parait difficilement rentable pour un aussi petit volume.

Thibaut Emme
Admin

On dirait quand même une grosse Tazzari 😀

Sinon c’est un véhicule de catégorie N1 c’est à dire utilitaires « pensés et construits pour le transport de marchandises ».
Côté homologation cela doit être comme les autres utilitaires, à savoir que l’airbag conducteur est obligatoire et l’ABS (pas l’ESP si je ne me trompe sur ces utilitaires).
Bref dans un crash test ce sera moins beau qu’un « vrai » utilitaire type fourgonnette mais c’est à priori homologué.

Et comme c’est homologué UE…cela fait un marché potentiel énorme 🙂

klm
Invité

A votre avis le dieselgate a t’il pu jouer un rôle indirect dans le création de ce véhicule ?

Léon
Invité
Thibaut Emme
Admin
@Klm : non. Les utilitaires électriques pour les Postes ce n’est pas nouveau. Chez nous La Poste utilise des Kangoo Z.E., des utilitaires type Ligier ou autres. Ces véhicules sont particulièrement adaptés aux tournées : kilométrage fixe, arrêt fréquents pour lesquels ont laisse le moteur tourner…touss touss !, bruit en zone urbaine, ravitaillement en carburant, etc. De mémoire la Poste utilise aussi des motocyclettes légères électriques (en test peut-être). En fait plus que les Postes, ce devrait être toute la livraison « du dernier km » (le dernier maillon de la chaîne de livraison) qui devrait être majoritairement électrique…mais la durée de… Lire la suite >>
Louis
Invité

S’ils avaient fait un appel d’offre sur des fourgonnettes électriques, le risque que Renault le remporte n’était pas négligeable.
Du coup, valait mieux développer officiellement un véhicule en interne.

greg
Invité

Il y a eu un appel d´offre justement, Renault n´a pas pu offrir de véhicule ayant la capacité suffisante. Le Kangoo ZE est dans la flotte de la deutsche Post mais pour DHL il est trop Petit 😉

Thomas
Invité

La Poste allemande ne veut pas se retrouver avec un véhicule électrique équipé d’une puce électronique « clandestine » 😀

SGL
Invité

Le Citan en version électrique n’existe pas ?
Avec le Kangoo ZE, cela doit être facile

Alan Each
Invité

Ce n’est pas plutôt un quadricycle à moteur ? Pas de crash-test…

wpDiscuz