Accueil Politique Pékin limite encore plus les ventes de voitures

Pékin limite encore plus les ventes de voitures

115
2
PARTAGER

Entre bouchons et pollution, la ville de Pékin cherche par tous les moyens à réduire l’impact de l’automobile sur la vie de ses habitants. Solution radicale, limiter plus encore qu’aujourd’hui les possibilités d’immatriculation des voitures dans la ville.

Fin 2015, le parc automobile de la ville de Pékin se composait de 5,62 millions de voitures. Une source de pollution et de bouchons, que les autorités s’efforcent de limiter depuis plusieurs années. Tout en incitant les consommateurs à acheter des voitures électriques, ou en limitant la circulation, l’administration a ainsi mis en place un système de loterie pour l’accès à une immatriculation.

Chaque mois, il faut donc en passer par le hasard pour espérer avoir une immatriculation, avec une limitation à 150000 plaques disponibles chaque année. Certains peuvent attendre plusieurs années. Mais cette limitation n’est pas encore assez efficace. Le quota annuel sera donc ramené à 100000 immatriculations annuelles. De quoi maintenir le parc sous les 6,3 millions à l’horizon 2020.

D’autres villes chinoises ont mis en place des systèmes de limitation similaires. Par loterie, ou par enchères.

Source : Xinhua News

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Pékin limite encore plus les ventes de voitures"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Navigator84
Invité

Shanghai c’est par enchère et ça coûte cher.

Après les gens peuvent faire immatriculer leur véhicule dans les provinces voisines et pouvoir rouler dans la capitale avec quelques limitations d’horaire.

Verslefutur
Invité

Mettre en place ce système en France, c’est la révolution à coup sûr 😉

wpDiscuz