Accueil Actualités Entreprise MG tente encore de revenir en Australie

MG tente encore de revenir en Australie

127
5
PARTAGER

L’obstination finira-t-elle par payer ? Pour la troisième fois de l’ère chinoise, MG tente de poser le pied en Australie. Cette fois, SAIC s’en charge en direct et il compte même s’engager en compétition.

Commençons par un rappel des faits. En 2012, l’Australien WMC commence à vendre des vans Maxus (une autre filiale de SAIC.) Il songe à importer également des MG, mais il juge leurs voitures peu compétitives. Un an plus tard, Longwell Motor annonce qu’il va vendre des MG6. Il s’installe à Sydney, dans les vastes locaux de l’ex-magnat Rick Damelian. Néanmoins, aucun autre concessionnaire n’emboite le pas et Longwell se retrouve avec 400 MG6 qui rouillent dans ses bâtiments.

En 2015, SAIC veut bâtir sa propre succursale en Australie (une action inédite, hors de Chine et de Grande-Bretagne, pour le constructeur.) Longwell s’accroche à son contrat de concession (et le monnaye ?) Un accord n’est trouvé qu’au 1er janvier 2016. Cette fois, il y a deux produits au catalogue : la MG3 et la MG6. Les livraisons devraient débuter en novembre. Le SUV GS, un temps évoqué, n’arrivera qu’en 2017. Les deux modèles sont proposées en deux versions : Core et Essence (en français dans le texte !) Comme sa cousine britannique, la ‘3 n’est disponible qu’avec le 1,5l atmo 106ch. En version Core, elle n’est qu’à 13 990 dollars australien (9 800€.) La MG6 est le modèle relifté. Il est proposée avec le bon vieux 1,8l turbo 160ch dérivé du Rover-K (alors que la version reliftée britannique était uniquement équipée d’un diesel.) Prix : à partir de 21 990 dollars australiens (15 500€.)

Pour se faire connaitre, James Brock devrait piloter une MG6 « usine » en Australian Production Car Championship. Cela fait plaisir de voir que la marque à l’octogone veut se montrer fidèle à sa tradition sportive. Pour autant, l’annonce doit être remise dans son contexte. La discipline, née en 2016, oppose des gentlemen-drivers au volant de voitures quasiment de série. Quant à James Brock, fils du légendaire pilote Peter Brock, il était jusqu’ici un fils à papa caricatural. On espère que MG a prévu pas mal de pièces de rechanges, car Brock Jr est l’ami des carrossiers…

Crédit photo : MG Australia

Source :
Drive

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "MG tente encore de revenir en Australie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Michel
Invité

Sur la photo quel est le meilleur chassis ? 😀

Léon
Invité

Cette photo de réclame est mal faite.
On regarde déjà les options avant la bagnole.

seb
Invité

Et quand tu regardes la bagnole tu reviens vite aux options et tu comprends mieux la photo.

Pedroj
Invité

Ca c ‘est bien.

Gaby
Invité

On peut voir des photos des 400 MG 6 rouillées SVP ?????

wpDiscuz