Accueil Nissan Mexique : sortie de route en 2017 pour la Nissan Tsuru

Mexique : sortie de route en 2017 pour la Nissan Tsuru

156
3
PARTAGER

Le lobbying du Latin NCAP a payé : le Mexique va durcir ses normes de sécurité. En conséquence, la Nissan Tsuru, véritable cercueil roulant, ne sera plus produite en 2017.

La Nissan Tsuru est en fait la Sunny 4 portes, que l’on a connu dans l’hexagone de 1990 à 1994. A la belle époque, elle était produite simultanément au Japon, aux Etats-Unis, aux Philippines, en Indonésie et depuis 1992, au Mexique. Alors qu’ailleurs, elle a depuis longtemps disparu du tarif, elle survit au Mexique. De 1997 à 2011, elle y est même la voiture la plus vendue. En effet, grâce à son prix modique, elle est populaire auprès des taxis et des familles pauvres. A 142 600 pesos (6 900€), qui pourrait lui résister ?
Pour les pays émergents, les constructeurs ont tendance à employer des aciers de qualité moindre. Alors, lorsqu’en plus, il s’agit d’un modèle de conception ancienne, le cocktail est détonnant. En 2013, le Latin NCAP la projette contre un mur. Tout ce qui est en amont du montant central est pulvérisé et même l’arrière se déforme. Elle ne possède ni ABS, ni airbag (même en option.) Notez que l’usine Mexicaine l’exporte en Afrique. Nissan y pousse la radinerie jusqu’à enlever le pot catalytique !

Mais le Latin NCAP fait la chasse aux cercueils roulants. Il a démontré que non-seulement la Tsuru est dangereuse, mais qu’en plus elle est régulièrement impliquée dans les accidents mortels au Mexique. Le pays finit par écouter l’organisme et il durcit ses normes. Le lobby des taxis aura pourtant tout tenté pour protéger cette voiture. Adapter la Tsuru serait trop couteux. La demande étrangère est trop faible. Nissan préfère donc la liquider. En mai prochain, sa chaine de Cuernavaca s’arrêtera enfin. Le constructeur a prévu une série spéciale pour les mille derniers exemplaires.

Crédit photo : Nissan Peru

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Mexique : sortie de route en 2017 pour la Nissan Tsuru"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Baba
Invité

Et si en France, on projette une Renault 19 Chamade de 1989 contre un mur, cela donne quoi ? En Amérique Centrale, une tsuru neuve remplace bien souvent une vieillerie américaine polluante et bien plus dangereuse. Si celles exportées en Afrique sont sans pot catalytique, c’est que cette solution doit avoir la préférence de certains acheteurs dans les zones où le carburant est de mauvaise qualité.
Nous n’avons pas connu en France cette Sunny (B13), nous avions nous la Sunny (N14), c’est à dire la Pulsar nipponne.
Mais Toyota a bien actualisé son LJ70 en Afrique..

Marius
Invité
Labradaauto
Invité

de loin, on dirait une vieille galant de chez mitsu !

wpDiscuz