Accueil PSA Autopartage : PSA s’allie avec Communauto

Autopartage : PSA s’allie avec Communauto

217
2
PARTAGER

Juste avant le Mondial de l’Automobile de Paris 2016, le Groupe PSA a annoncé un partenariat avec Communauto. La société canadienne, spécialiste de l’automobile partagée en Amérique du Nord doit permettre à PSA d’accroître sa présence dans ce domaine.

En fait, PSA et le fond d’investissement montréalais MKB ont fait leur entrée au capital de Communauto. Via cette entrée, Communauto va pouvoir accélérer son développement, tout en déployant « sa stratégie d’électrification ». Communauto (plus de 20 ans d’existence) est présent dans 7 villes au Canada et même à Paris.

Pour PSA, c’est une expansion de son activité dans l’autopartage, mais aussi un moyen de renforcer sa présence en Amérique du Nord. Cette présence, qui ne passe pas par la vente directe de véhicules, est composée de différents services de mobilité.

Benoît Robert, président fondateur de Communauto, déclare : « Cette alliance stratégique nous associe à un grand constructeur mondial ainsi qu’à un important acteur financier du secteur des énergies renouvelables et des villes intelligentes. La combinaison de notre savoir-faire, du capital et d’une base industrielle nous donnera enfin les moyens de nos ambitions ».

La nouvelle marque lancée pour l’occasion, Free2Move, devrait générer 300 millions d’euros de chiffres d’affaire d’ici 5 ans selon le PDG du groupe PSA, Carlos Tavares.

Source et illustration : Communauto

De gauche à droite :
Brigitte Courtehoux, directrice des services connectés et nouvelles mobilités (Groupe PSA), Benoit Robert, PDG et fondateur de Communauto, Carlos Tavares, Président du Directoire du groupe PSA, Grégoire Olivier, Directeur des services de mobilité (Groupe PSA)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Autopartage : PSA s’allie avec Communauto"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Christophe
Invité

En France, PSA est au capital de Koolicar avec la MAIF.
Au niveau de la vente, ils mettent le paquet sur la LOA et la LLD (y compris sur des occasions d’ailleurs), ils ont compris qu’un changement d’ère est en cours, la voiture est de plus en plus considérée comme un service.
Dommage que PSA se soit alors « séparé » de Citer.

wizz
Membre

parce que le dépot de bilan était tout proche pour PSA

http://www.20minutes.fr/economie/871626-20120201-psa-peugeot-citroen-vend-loueur-citer-440-millions-euros
PSA vendait Citer début 2012 pour 440 millions €, parce que…..

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/02/13/psa-annonce-des-pertes-de-5-milliards-d-euros-en-2012_1831610_3234.html
…..parce que mauvaise conjoncture, qui voit PSA perdre 200 millions € de liquidité chaque mois. Le défaut de paiement n’était pas loin. PSA avait dû vendre quelques uns de ses bijoux de famille afin de se sauver…

wpDiscuz