Accueil Actualités Entreprise Accord PSA / Saipa : des Citroën produites en Iran dans deux...

Accord PSA / Saipa : des Citroën produites en Iran dans deux ans

141
0
PARTAGER

Le groupe PSA continue d’avancer ses pions en vue de son retour sur le marché iranien, un marché dont le taux de voiture par habitant laisse songer d’une envolée dans les prochaines années surtout depuis la levée des différentes sanctions internationales.

L’Iran l’autre pays de Peugeot, patrie par adoption où les vieilles et anciennes gloires au lion se comptent par centaines de milliers sur les routes.

Si Peugeot, de retour, va plus encore se développer il en ira autrement pour Citroën qui aura davantage à faire pour progressivement s’imposer.

Les deux vont s’appuyer à terme sur une production locale et des coentreprises à hauteur égale. Chez Peugeot cela passe par un accord avec Iran Khodro.

Chez Citroën cela se traduit désormais officiellement via un accord avec Saipa, partenaire historique de la marque aux chevrons depuis cinquante ans qui n’avait plus produit pour la marque depuis plus de dix ans.

La joint venture  » couvrira l’ensemble de la chaîne de valeur de la conception à la commercialisation des véhicules, y compris la fonction achat  » et  » les véhicules seront produits sur le site de Kashan « .

Ces véhicules ? Trois à partir de 2018. D’ici là, au début de l’année prochaine, certains véhicules (non précisés) seront importés (aucune précision sur les sites / pays de provenance) sur le marché iranien.

La  » société investira plus de 300 millions d’euros en capacités industrielles et en recherche & développement, au cours des 5 prochaines années. L’accord s’accompagne d’un transfert de technologies et d’un haut niveau de contenu local « , complète Citroën. Et la force de frappe commerciale et réseau de distribution ? Dans les cinq années à venir Citroën avance 150 points de vente.

En combinant Peugeot et Citroën, si les volumes industriels sont tenus, la production en Iran oscillera autour de 350 000 unités sur une année pleine réparties entre 200 000 Peugeot et 150 000 Citroën.

Aucune précision officielle n’est encore apportée sur les marchés à l’export depuis cette production iranienne. Selon certains analystes, le marché iranien doit tourner autour d’un volume de deux millions d’unités avant la fin de la décennie prochaine.

Le groupe PSA avec Peugeot et Citroën (sans oublier DS), Renault (qui vient de passer un accord pour une joint venture avec Idro), Hyundai, Fiat et Daimler ou encore Skoda s’engagent et investissent ou songent à s’engager et investir sur le marché iranien. La nouvelle terre promise ?

Source : PSA et Autonews Europe.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz